2 Chroniques 8:1-18

2 Chroniques 8:1-18

Activités diverses de Salomon

8 Et il arriva, au bout de 20 ans,1 lorsque Salomon eut construit la Maison de l'Éternel et sa [propre] maison,
1 date : 995 av. J.-C.

2 que Salomon reconstruisit les villes que Hiram1 avait données à Salomon, et qu'il y fit habiter les fils d'Israël.
1 hébreu : Huram ; ici, versets 18 et 9:10, 21.

3 Et Salomon marcha contre Hamath-Tsoba et s'en rendit maître.

4 Et il construisit Tadmor dans le désert, ainsi que toutes les villes à entrepôts qu'il construisit en Hamath.

5 Et il construisit Beth-Horon la haute et Beth-Horon la basse, villes fortifiées, avec des murailles, des portes et des barres,

6 et Baalath, et toutes les villes à entrepôts qui étaient à Salomon, et toutes les villes pour les chars, et les villes pour la cavalerie, et tout ce que Salomon désira construire à Jérusalem, et au Liban, et dans tout le pays de sa domination.

7 Tout le peuple qui restait des Héthiens, et des Amoréens, et des Phéréziens, et des Héviens, et des Jébusiens — lesquels n'étaient pas d'Israël —

8 leurs fils qui étaient restés après eux dans le pays [et] que les fils d'Israël n'avaient pas détruits, Salomon les soumit aux corvées jusqu'à ce jour.

9 Mais des fils d'Israël, Salomon n'en fit pas des esclaves pour ses travaux. Car ils étaient des hommes de guerre, et les chefs de ses capitaines, et les chefs de ses chars et de sa cavalerie.

10 Et voici [le nombre] des chefs des intendants qu'avait le roi Salomon, 250, lesquels avaient autorité sur le peuple.

11 Et Salomon fit monter la fille du Pharaon, de la ville de David dans la maison qu'il avait construite pour elle. Car il dit : « Ma femme n'habitera pas dans la maison de David, roi d'Israël, car les lieux où est entrée l'arche de l'Éternel sont saints. »

Salomon met en place les services dans le Temple

12 Alors Salomon offrit des holocaustes à l'Éternel, sur l'autel de l'Éternel qu'il avait bâti devant le portique,

13 offrant chaque jour ce qu'il fallait, selon le commandement de Moïse, pour les sabbats, et pour les nouvelles lunes, et pour les jours solennels, 3 fois par an, à la fête des Pains sans levain, et à la fête des Semaines, et à la fête des Tabernacles.

14 Et il établit, suivant l'ordonnance de David son père, les classes des sacrificateurs dans leur service, et les Lévites dans leurs charges (pour louer et pour faire le service devant les sacrificateurs, selon l'œuvre de chaque jour1) et les portiers dans leurs divisions, à chaque porte. Car tel avait été l'ordre de David, homme de Dieu.
1 comme en 1 Chron. 16:37 ; littéralement : pour la chose du jour en son jour ; comparer avec 2 Chron. 31:16.

15 Et l'on ne s'écarta pas du commandement du roi au sujet des sacrificateurs et des Lévites, à propos de toutes choses, et des trésors.

16 Ainsi fut menée à bien toute l'œuvre de Salomon, jusqu'au jour où l'on posa les fondations de la Maison de l'Éternel, et jusqu'à ce qu'elle soit terminée. [Et] la Maison de l'Éternel fut achevée.

La flotte de Salomon amène l'or d'Ophir

17 Alors Salomon s'en alla à Étsion-Guéber et à Éloth1, sur le bord de la mer, dans le pays d'Édom.
1 c.-à-d. : Élath.

18 Et Hiram1 lui envoya, par le moyen2 de ses serviteurs, des bateaux et des serviteurs connaissant la mer. Et ils allèrent avec les serviteurs de Salomon à Ophir, et y prirent 450 talents3 d'or, et les apportèrent au roi Salomon.
1 hébreu : Huram. 2 littéralement : par la main. 3 1 talent = 34,2 kg environ.

Salomon affermit son royaume. Il bâtit des entrepôts et des ouvrages militaires. Parmi ceux-ci Beth-Horon la haute et Beth-Horon la basse (verset 5) nous rappellent l'extraordinaire victoire de Josué — ou plutôt de l'Éternel — dans la descente qui sépare ces deux cités (Josué 10:11 js 10.7-14). À présent tous les Cananéens, ayant par l'infidélité du peuple survécu au temps de la conquête, sont assujettis aux levées. Au contraire, en obéissance à la Parole (Lévitique 25:42 lv 25.39-43), les fils d'Israël ne sont pas soumis à ces travaux réservés aux esclaves. Le roi fait ainsi une différence bien nette entre ceux qui appartiennent et ceux qui n'appartiennent pas au peuple de Dieu, même quand il s'agit de sa propre femme (verset 11). Cette distinction existe encore aujourd'hui, ne l'oublions jamais.

Il est vrai que nous étions autrefois esclaves du péché (Romains 6:20 rm 6.17-23). Mais maintenant le Fils nous a affranchis; nous sommes libres (Jean 8:36 j 8.31-37). Libres «pour louer et pour faire le service... selon l'œuvre de chaque jour» (verset 14). Mais pas libres de faire ce que nous voulons. «On ne s’écarta pas du commandement du roi» (v. 15). Le v. 13 mentionne le commandement de Moïse et le v. 14 celui de David. La vraie liberté pour le chrétien consiste à faire par amour la volonté du Seigneur.