2 Rois 16:1-20

2 Rois 16:1-20

Achaz, roi de Juda – Règne idolâtre

16 Dans la 17e année de Pékakh, fils de Remalia, Achaz, fils de Jotham, roi de Juda, commença à régner.1
1 date : 742 av. J.-C.

2 Achaz était âgé de 20 ans lorsqu'il commença à régner, et il régna 16 ans à Jérusalem. Et il ne fit pas ce qui est droit aux yeux de l'Éternel son Dieu, comme [l'avait fait] David son père.

3 Mais il marcha dans la voie des rois d'Israël, et même il fit passer son fils par le feu, selon les abominations des nations que l'Éternel avait dépossédées devant les fils d'Israël.

4 Et il offrait des sacrifices et faisait fumer de l'encens1 sur les hauts lieux, et sur les collines, et sous tout arbre vert.
1 tout ce qui se brûlait : encens, holocaustes, graisses.

Achaz s'appuie sur le roi d'Assyrie

5 Alors Retsin, roi de Syrie, et Pékakh, fils de Remalia, roi d'Israël, montèrent à Jérusalem pour lui faire la guerre. Et ils assiégèrent Achaz, mais ils ne purent pas le vaincre.

6 En ce temps-là Retsin, roi de Syrie, fit retourner Élath à la Syrie et il expulsa les Juifs d'Élath. Et les Syriens vinrent à Élath, et ils y ont habité jusqu'à ce jour.

7 Et Achaz envoya des messagers à Tiglath-Piléser, roi d'Assyrie, en disant : « Je suis ton serviteur et ton fils. Monte, et sauve-moi de la main du roi de Syrie et de la main du roi d'Israël, qui se sont dressés1 contre moi ! »
1 littéralement : se sont levés.

8 Et Achaz prit l'argent et l'or qui se trouvaient dans la maison de l'Éternel et dans les trésors de la maison du roi, et il les envoya en cadeau au roi d'Assyrie.

9 Et le roi d'Assyrie l'écouta. Alors le roi d'Assyrie monta à Damas, et s'en empara, et en déporta [les habitants] à Kir, et fit mourir Retsin.

Achaz fait des changements dans le temple

10 Puis le roi Achaz s'en alla à Damas, à la rencontre de Tiglath-Piléser, roi d'Assyrie. Et il vit l'autel qui était à Damas. Et le roi Achaz envoya à Urie le sacrificateur la forme de l'autel et son plan, dans tous les détails de sa conception.

11 Alors Urie le sacrificateur bâtit l'autel selon tout ce que le roi Achaz avait envoyé de Damas. Urie le sacrificateur le fit ainsi, en attendant que le roi Achaz revienne de Damas.

12 Et le roi revint de Damas, et le roi vit l'autel, et le roi s'approcha de l'autel, et y offrit1.
1 littéralement : monta.

13 Et il fit fumer sur l'autel son holocauste et son offrande de gâteau, et il versa sa libation et fit aspersion du sang de ses sacrifices de prospérités.

14 Et quant à l'autel de bronze qui était devant l'Éternel, il le déplaça de devant la Maison où il était entre le [nouvel] autel et la maison de l'Éternel, et il le mit sur le côté du [nouvel] autel, vers le nord.

15 Puis le roi Achaz donna des ordres à Urie le sacrificateur, en disant : « Fais fumer sur le grand autel l'holocauste du matin, et l'offrande de gâteau du soir, et l'holocauste du roi, et son offrande de gâteau, et l'holocauste de tout le peuple du pays, et leur offrande de gâteau, et leurs libations. Et tu feras aspersion de tout le sang des holocaustes et de tout le sang des sacrifices sur cet autel1. Et l'autel de bronze sera pour moi, afin d'y consulter2. »
1 littéralement : sur lui. 2 ou : pour que j'y pense.

16 Et Urie le sacrificateur fit selon tout ce que le roi Achaz avait ordonné.

17 Et le roi Achaz enleva les panneaux des bases, et ôta les cuves qui étaient dessus. Et il fit descendre la mer de dessus les bœufs en bronze qui étaient sous elle, et il la mit sur un dallage de pierres.

18 Et il changea, dans la maison de l'Éternel, le portique du sabbat, qu'on avait construit dans la Maison, et l'entrée extérieure du roi, à cause du roi d'Assyrie.

19 Et le reste des actes d'Achaz, ce qu'il fit, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda ?

20 Et Achaz s'endormit avec ses pères, et il fut enterré avec ses pères dans la ville de David. Et Ézéchias son fils régna à sa place

Sous ce règne d'Achaz en Juda (et de Pékakh en Israël), l'Assyrie fait son apparition dans l'histoire. Dieu va s'en servir comme «bâton de Sa colère» (Ésaïe 10:5 es 10.5-6) pour disperser Israël et pour corriger Juda. Devant cette intervention redoutable, Achaz agit sans doute en politicien adroit, mais sans tenir le moindre compte de la pensée de l'Éternel. Cependant, la plus merveilleuse des révélations lui avait été faite, ainsi que nous l'apprend Ésaïe qui prophétisait sous son règne (Ésaïe 7:14 es 7.10-16): «Voici la vierge concevra et elle enfantera un fils, et appellera son nom Emmanuel». Combien aujourd'hui ont entendu cette bonne nouvelle de la naissance du Sauveur mais n'ont pas voulu de ce Dieu venu pour être «avec nous».

Achaz se permet de tout changer dans la maison de l'Éternel. Il fait fabriquer un autel plus large: l'homme trouve toujours ce que Dieu a établi trop étroit. Puis le roi impie désaffecte l'autel du sacrifice: la valeur de l'expiation, l'efficacité de la croix sont niées. Il enlève les bases de la mer et des cuves: suppression du jugement de soi-même. Enfin il fait modifier le portique et l'entrée «à cause du roi d'Assyrie» (verset 18): Figure d'une religion qui plaît au monde et lui ouvre ses portes toutes grandes.