Juges 16:1-12

Juges 16:1-12

Samson échappe aux Gazites en enlevant les battants de la porte de Gaza

16 Et Samson alla à Gaza. Or il vit là une femme prostituée et il entra chez elle.

2 [Et] l'on dit aux Gazites : « Samson est venu ici. » Et ils l'entourèrent, et le guettèrent toute la nuit à la porte de la ville, et ils se tinrent tranquilles toute la nuit, en disant : « À la lumière du matin, nous le tuerons. »

3 Et Samson resta couché jusqu'au milieu de la nuit. Puis il se leva au milieu de la nuit, et saisit les battants de la porte de la ville et les deux montants, et il les arracha avec la barre, et les mit sur ses épaules, et les porta au sommet de la montagne qui est en face d'Hébron.

Samson est trahi par Delila

4 Et il arriva, après cela, qu'il aima une femme dans la vallée de Sorek. Et son nom était Delila.

5 Et les princes des Philistins montèrent vers elle et lui dirent : « Persuade-le, et vois en quoi [consiste] sa grande force, et comment nous pourrions le vaincre et le lier pour l'humilier. Et nous, nous te donnerons, chacun, 1 100 [pièces] d'argent. »

6 Et Delila dit à Samson : « Déclare-moi, je te prie, en quoi [consiste] ta grande force et avec quoi tu pourrais être lié pour t'humilier. »

7 Et Samson lui dit : « Si l'on me liait avec 7 cordelettes fraîches qui n'ont pas été séchées, alors je deviendrais faible et je serais comme un autre homme. »

8 Et les princes des Philistins lui apportèrent 7 cordelettes fraîches qui n'avaient pas été séchées, et elle le lia avec ces cordelettes1.
1 littéralement : elles.

9 Or des hommes se tenaient en embuscade chez elle, dans la chambre. Et elle lui dit : « Les Philistins sont sur toi, Samson ! » Et il rompit les cordelettes comme se rompt un cordon d'étoupe lorsqu'il sent le feu. Et [le secret de] sa force ne fut pas connu.

10 Et Delila dit à Samson : « Voici, tu t'es moqué de moi et tu m'as dit des mensonges. Maintenant, déclare-moi, je te prie, avec quoi tu pourrais être lié. »

11 Et il lui dit : « Si l'on me liait fortement avec des cordes neuves dont on n'aurait fait aucun usage, alors je deviendrais faible et je serais comme un autre homme. »

12 Et Delila prit des cordes neuves, et le lia avec ces cordes1, puis elle lui dit : « Les Philistins sont sur toi, Samson ! » Et les hommes qui se tenaient en embuscade étaient dans la chambre. Et il rompit les cordes2 de dessus ses bras comme un fil.
1 littéralement : elles. 2 littéralement : les rompit.

Samson est un homme plein de contrastes: Physiquement très fort, moralement c'est un faible, habitué à céder à tous ses caprices. Extérieurement, il était séparé pour l'Éternel; sa longue chevelure le montrait. Mais intérieurement, son cœur était partagé. La preuve, c'est qu'à présent il aime une ennemie de son peuple. Demandons-nous si ce que nous montrons au dehors correspond bien à l'état de notre cœur? L'exercice corporel n'est pas inutile, mais ce qui a de la valeur pour le Seigneur, ce ne sont pas les exploits sportifs qui développent l'orgueil, ce sont les victoires secrètes sur nos convoitises. Par sa chevelure non coupée une jeune fille croyante montre extérieurement son obéissance. Encore faut-il que cette obéissance soit également dans son cœur!

Réjouissons-nous de trouver aussi dans notre lecture une image de Celui qui a «brisé les portes de bronze, et a mis en pièces les barres de fer» (Psaume 107:16 ps 107.13-16). Samson arrachant et emportant sur ses puissantes épaules les portes de Gaza, nous fait penser à Christ: Il a brisé les liens de la mort et délivré ainsi «tous ceux qui, par la crainte de la mort, étaient... retenus dans l'esclavage» (Hébreux 2:15 hb 2.14-18). Puis Il est ressuscité en puissance, avec les clés de la mort et de l'Hadès (Apocalypse 1:18 ap 1.17-18).