Juges 8:18-35

Juges 8:18-35

18 Et il dit à Zébakh et à Tsalmunna : Comment étaient les hommes que vous avez tués à Thabor ? Et ils dirent : Ils étaient comme toi, chacun d'eux avait comme l'allure d'un fils de roi.

19 Et il dit : C'étaient mes frères, fils de ma mère. L'Éternel est vivant ! Si seulement vous les aviez laissé vivre, je ne vous tuerais pas !

20 Et il dit à Jéther, son premier-né : Lève-toi, tue-les. Mais le jeune garçon ne tirait pas son épée, parce qu'il avait peur, car il était encore un jeune garçon.

21 Et Zébakh et Tsalmunna dirent : Lève-toi toi-même et jette-toi sur nous ! Car tel qu'est l'homme, telle est sa force. Et Gédéon se leva, et tua Zébakh et Tsalmunna, et prit les croissants1 qui étaient au cou de leurs chameaux.
1 sortes de bijoux en forme de quartier de lune.

22 Et les hommes d'Israël dirent à Gédéon : Domine sur nous, toi, puis ton fils, puis le fils de ton fils, car tu nous as sauvés de la main de Madian.

23 Et Gédéon leur dit : Je ne dominerai pas sur vous et mon fils ne dominera pas sur vous. L'Éternel dominera sur vous.

24 Et Gédéon leur dit : Je vous ferai une demande : Donnez-moi chacun de vous les anneaux1 de son butin. Car [les Madianites] avaient des anneaux d'or parce qu'ils étaient Ismaélites.
1 anneaux pour les oreilles ou pour le nez.

25 Et ils dirent : Nous les donnerons volontiers. Et ils étendirent un manteau et y jetèrent chacun les anneaux de son butin.

26 Et le poids des anneaux d'or qu'il avait demandés était de 1 700 [sicles1] d'or, sans les croissants1, et les pendants d'oreille, et les vêtements de pourpre dont étaient couverts les rois de Madian, et sans les colliers qui étaient au cou de leurs chameaux.
1 1 sicle = 11,4 g environ. 2 sortes de bijoux en forme de quartier de lune.

27 Et Gédéon en fit un éphod et le mit dans sa ville, dans Ophra. Et tout Israël se prostitua là après celui-ci, et cela devint un piège pour Gédéon et pour sa maison.

28 Et Madian fut humilié devant les fils d'Israël et il ne leva plus la tête. Et aux jours de Gédéon, le pays fut en repos [pendant] 40 ans.

Mort de Gédéon

29 Et Jerubbaal, fils de Joas, s'en alla et habita dans sa maison.

30 Et Gédéon eut 70 fils issus de ses reins, car il eut beaucoup de femmes.

31 Et sa concubine qui était à Sichem, elle aussi, lui donna un fils et il lui donna le nom d'Abimélec.

32 Et Gédéon, fils de Joas, mourut après une bonne vieillesse et il fut enterré dans le tombeau de Joas son père, à Ophra des Abiézerites.1
1 date : environ 1234 av. J.-C.

33 Et quand Gédéon fut mort, il arriva que les fils d'Israël recommencèrent à se prostituer après les Baals et ils prirent pour eux Baal-Berith1 comme dieu.
1 Baal-Berith : Baal (seigneur) de l'alliance.

34 Et les fils d'Israël ne se souvinrent pas de l'Éternel leur Dieu qui les avait délivrés de la main de tous leurs ennemis d'alentour.

35 Et ils n'usèrent pas de bonté envers la maison de Jerubbaal-Gédéon, après tout le bien qu'il avait fait à Israël.

Après la victoire, toute une série de dangers subtils menace encore le serviteur de Dieu. Hier, nous avons vu les jalousies d'Éphraïm auxquelles Gédéon répond par la douceur. À présent voici les flatteries du monde. Mais ces compliments de Zébakh et Tsalmunna sur son visage — comme celui d'un fils de roi — n'empêchent pas Gédéon de les mettre à mort.

Un autre piège lui est tendu, cette fois par les Israélites: «Domine sur nous — disent-ils — et toi et ton fils... car tu nous as sauvés». Sa réponse est belle: «L'Éternel dominera sur vous» (versets 22, 23). Un serviteur doit veiller à ne pas prendre vis-à-vis des âmes la place qui revient au Seigneur, et les fidèles doivent prendre garde de ne pas flatter les serviteurs de Dieu (Matt. 23:8, 10 mt 23.8-12).

Après ces victoires de Gédéon, voici un dernier «piège» (verset 27) dans lequel hélas il va cette fois tomber. En souvenir de sa victoire, il établit dans la ville un éphod (objet d'or rappelant la sacrificature) et tout Israël vient l'admirer, oubliant que le seul centre de la sacrificature était à Silo où se trouvait l'arche (Josué 18:1 js 18.1). Puis Gédéon meurt... et le peuple retourne aux idoles!