Josué 24:6-15

Josué 24:6-15

6 J'ai fait sortir vos pères de l'Égypte, et vous êtes arrivés à la mer. Et les Égyptiens ont poursuivi vos pères avec des chars et des cavaliers jusqu'à la mer Rouge.

7 Alors ils ont crié vers l'Éternel, et il a mis une obscurité entre vous et les Égyptiens, et il a fait venir sur eux la mer qui les a recouverts, et vos yeux ont vu ce que j'ai fait aux Égyptiens1. Et vous avez longtemps habité dans le désert.
1 selon quelques-uns : en Égypte.

8 Et je vous ai amené au pays des Amoréens qui habitaient de l'autre côté du Jourdain1. Et ils vous ont fait la guerre, et je les ai livrés entre vos mains, et vous avez pris possession de leur pays, et je les ai détruits devant vous.
1 c.-à-d. : du côté est du Jourdain.

9 Et Balak, fils de Tsippor, roi de Moab, s'est levé et a fait la guerre contre Israël. Et il a envoyé chercher Balaam, fils de Béor, pour vous maudire.

10 Mais je n'ai pas voulu écouter Balaam, et il vous a béni expressément, et je vous ai délivré de sa main.

11 Et vous avez passé le Jourdain et vous êtes venus à Jéricho. Et les hommes1 de Jéricho, [et] l'Amoréen, et le Phérézien, et le Cananéen, et le Héthien, et le Guirgasien, le Hévien, et le Jébusien, vous ont fait la guerre, et je les ai livrés entre vos mains.
1 proprement : maîtres, possesseurs.

12 Et j'ai envoyé devant vous les frelons qui les ont chassés devant vous, [comme] les deux rois des Amoréens. Ce n'a pas été par ton épée ni par ton arc.

13 Et je vous ai donné un pays où tu n'avais pas travaillé péniblement et des villes que vous n'aviez pas construites, et vous y habitez. Vous mangez [le fruit] des vignes et des oliviers que vous n'avez pas plantés.

Dernières paroles de Josué

14 Et maintenant, craignez l'Éternel, et servez-le en intégrité1 et en vérité. Et ôtez les dieux que vos pères ont servis de l'autre côté du Fleuve2 et en Égypte, et servez l'Éternel !
1 ailleurs aussi : perfection. 2 c.-à-d. : l'Euphrate.

15 Et s'il est mauvais à vos yeux de servir l'Éternel, choisissez aujourd'hui qui vous voulez servir, soit les dieux que vos pères qui étaient de l'autre côté du Fleuve1 ont servis, soit les dieux des Amoréens, dans le pays desquels vous habitez. Mais moi et ma maison, nous servirons l'Éternel !
1 c.-à-d. : l'Euphrate.

Si nous nous sommes reconnus parmi ces misérables trouvés «au-delà du Fleuve», servant les idoles de ce monde, relisons et admirons maintenant ce qu'a fait pour les siens le Dieu «qui est riche en miséricorde» (Éph. 2:4... ep 2.4-10). Car nous sonderons les profondeurs de la grâce de Dieu dans la mesure où nous comprendrons à quel point nous en avions besoin. Les adieux de Josué au peuple nous font penser à ceux de Paul aux anciens de l'assemblée d'Éphèse (Act. 20:17... ac 20.17-36). Le fidèle apôtre rappelle lui aussi la grâce et la puissance de Dieu qui donne un héritage à tous les sanctifiés (Act. 20:32 ac 20.17-36). Il souligne la responsabilité qui s'ensuit et exhorte à prendre garde, à veiller... (Act. 20. 28, 31 ac 20.17-36). Et il peut invoquer son propre exemple: il a servi le Seigneur (Act. 20. 19ac 20.17-36 ) et il n'a d'autre désir que d'achever ce service reçu de lui (Act. 20:24 ac 20.17-36). C'est aussi la conclusion de Josué. Son ministère paraît terminé. «Moi et ma maison, nous servirons l'Éternel» , déclare-t-il pourtant dans une inébranlable décision de cœur. Ce «moi et ma maison nous servirons» ne répond-il pas d'une manière toute naturelle au «tu seras sauvé toi et ta maison» d'Actes 16 v. 31 ac 16.25-34? Le croyant et les siens sont sauvés pour servir. Imitons Stéphanas et sa famille qui s'étaient consacrés au service des saints (1 Cor. 16:15 1cr 16.15-18).