Josué 10:12-27

Josué 10:12-27

12 Alors Josué parla à l'Éternel, le jour où l'Éternel livra les Amoréens aux [mains des] fils d'Israël, et il dit en présence d'Israël : « Soleil, arrête-toi sur Gabaon, et [toi,] lune, sur la vallée d'Ajalon ! »

13 Et le soleil s'arrêta et la lune resta là où elle était, jusqu'à ce que la nation se soit vengée de ses ennemis. Cela n'est-il pas écrit dans le livre du Juste1 ? Et le soleil resta au milieu des cieux et ne se hâta pas de se coucher, environ un jour entier.
1 hébreu : Jashar.

14 Et il n'y a pas eu de jour comme celui-là, ni avant ni après, où l'Éternel ait écouté la voix d'un homme. Car l'Éternel combattait pour Israël.

15 Puis Josué, et tout Israël avec lui, retourna au camp à Guilgal.

16 Mais ces cinq rois s'enfuirent et se cachèrent dans la caverne à Makkéda.

17 Et on [le] rapporta à Josué, en disant : « Les cinq rois ont été trouvés cachés dans la caverne à Makkéda. »

18 Alors Josué dit : « Roulez de grandes pierres à l'ouverture de la caverne et postez près d'elle des hommes pour les garder.

19 Mais vous, ne vous arrêtez pas, poursuivez vos ennemis et attaquez-les par-derrière ! Ne les laissez pas entrer dans leurs villes, car l'Éternel votre Dieu les a livrés entre vos mains ! »

20 Et quand Josué et les fils d'Israël eurent achevé de leur infliger une très grande défaite, jusqu'à les détruire, il arriva que les survivants d'entre eux leur échappèrent et entrèrent dans les villes fortifiées.

21 Puis tout le peuple retourna en paix au camp, vers Josué, à Makkéda. Personne ne remua sa langue contre les fils d'Israël.

22 Alors Josué dit : « Ouvrez l'entrée de la caverne et amenez-moi ces cinq rois hors de la caverne. »

23 Et ils firent ainsi et lui amenèrent hors de la caverne ces cinq rois : le roi de Jérusalem, le roi d'Hébron, le roi de Jarmuth, le roi de Lakis, le roi d'Églon.

24 Et lorsqu'ils eurent amené ces rois à Josué, il arriva que Josué appela tous les hommes d'Israël et dit aux capitaines des hommes de guerre qui avaient marché avec lui : « Approchez-vous, mettez vos pieds sur les cous de ces rois. » Et ils s'approchèrent et mirent leurs pieds sur les cous des rois1.
1 littéralement : leurs cous.

25 Et Josué leur dit : « Ne craignez pas et ne soyez pas effrayés ! Soyez forts et courageux ! Car l'Éternel fera ainsi à tous vos ennemis contre lesquels vous combattez. »

26 Et après cela, Josué les frappa, et les fit mourir, et les pendit à cinq arbres. Et ils restèrent pendus aux arbres jusqu'au soir.

27 Puis au temps du coucher du soleil, il arriva que Josué donna des ordres, et on les descendit des arbres, et on les jeta dans la caverne où ils s'étaient cachés. Et l'on mit à l'ouverture de la caverne de grandes pierres [qui sont restées] jusqu'à ce jour même.

À la prière de Josué, l'Éternel arrête le soleil et la lune environ un jour entier. Il montre ainsi à ces peuples païens qui est le Dieu qui combat pour Israël, en même temps qu'il montre aux siens jusqu'où il peut aller en réponse à leurs prières (Marc 9:23 mc 9.17-29). Mais n'est-ce pas un miracle bien plus grand encore que Dieu prolonge depuis 2 000 ans déjà le jour de sa grâce? Et, au lieu que ce soit comme ici pour permettre le jugement et la vengeance, son but actuel est la conversion des pécheurs. Il use de patience envers le monde (peut-être envers vous?) et «fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons» (Matt. 5:45 mt 5.43-48). Chacun trouve cela naturel, mais pensons souvent, en voyant paraître un nouveau jour, à cette longue patience de Dieu.

Le soleil ne se couchant pas, les ennemis fuient la lumière et cherchent les ténèbres, essayant de se cacher (v. 16; Jean 3:19-21 j 3.19-21 et Apoc. 6:15-17 ap 6.12-17). Mais la victoire est remportée et les cinq rois sont tirés de la caverne. «Approchez-vous — dit Josué à ses capitaines — ne craignez pas! Mettez vos pieds sur les cous de ces rois!» (v. 24, 25). C'était le signe du triomphe, anticipation du moment proche où le Dieu de paix brisera Satan sous nos pieds (Rom. 16:20 rm 16.17-20; Ps. 110:1 ps 110.1-4).