Josué 8:14-23

Josué 8:14-23

14 Et il arriva, lorsque le roi d'Aï vit cela, que les hommes de la ville se hâtèrent, et se levèrent de bonne heure, et sortirent, lui et tout son peuple, à la rencontre d'Israël pour livrer bataille, au lieu1 convenu, devant la plaine2. Or il ne savait pas qu'il y avait une embuscade contre lui, derrière la ville.
1 ou : temps. 2 hébreu : l'Araba ; proprement : aride ; ce mot désigne la contrée déserte qui longe le Jourdain, depuis sa sortie du lac de Génésareth.

15 Et Josué et tout Israël se laissèrent battre devant eux et s'enfuirent par le chemin du désert.

16 Alors tout le peuple qui était dans la ville fut rassemblé à grands cris pour les poursuivre. Et ils poursuivirent Josué et furent attirés loin de la ville.

17 Et il ne resta pas un homme dans Aï et dans Béthel qui ne soit sorti après Israël. Et ils laissèrent la ville ouverte et poursuivirent Israël.

18 Et l'Éternel dit à Josué : Étends vers Aï le javelot qui est dans ta main, car je la livrerai entre tes mains. Et Josué étendit vers la ville le javelot qui était dans sa main.

19 Et comme il étendait sa main, l'embuscade se leva en hâte de son lieu, et ils coururent, et ils entrèrent dans la ville et la prirent. Et ils se hâtèrent de mettre le feu à la ville.

20 Et les hommes d'Aï se retournèrent, et virent, et voici, la fumée de la ville montait vers les cieux. Et il n'y eut en eux aucune force pour fuir ni d'un côté ni de l'autre. Et le peuple qui fuyait vers le désert se retourna contre ceux qui le poursuivaient.

21 Et Josué et tout Israël, voyant que l'embuscade avait pris la ville et que la fumée montait de la ville, se retournèrent et frappèrent les hommes d'Aï.

22 Et les autres1 sortirent de la ville à leur rencontre. Alors les hommes d'Aï2 se trouvèrent au milieu d'Israël, les uns d'un côté et les autres de l'autre. Et les Israélites3 les frappèrent jusqu'à ne leur laisser ni survivant ni rescapé.
1 littéralement : et ceux-là. 2 littéralement : ils. 3 littéralement : ils.

23 Et ils prirent vivant le roi d'Aï et l'amenèrent à Josué.

«Que feras-tu pour ton grand nom?» — avait demandé Josué (ch. 7 v. 9 js 7.6-9). Maintenant que le péché est ôté, qu'Israël s'attend à Lui, Dieu répond en donnant la victoire. Et l'artisan de cette victoire, celui dont le nom revient continuellement dans notre récit, c'est Josué, ici de nouveau figure de Christ, conduisant les siens dans leurs combats. Par son javelot étendu vers la ville, sur l'ordre de l'Éternel, Josué montre qui dirige la manœuvre, et rappelle qu'il existe un plan d'ensemble, une stratégie, dont lui seul a connaissance. Eh bien, voilà ce que Jésus est pour nous! C'est lui qui connaît le rôle que doit remplir chaque soldat, lui qui place chacun à son poste, lui enfin qui donne le signal de chaque mouvement. En regardant à Christ, comme le combattant à l'étendard de son chef, nous saurons ce que nous avons à faire, nous prendrons courage. Et puis, sachons-le, nous ne sommes pas seuls à livrer bataille; nous avons des frères et des sœurs qui soutiennent les mêmes luttes. Toutefois ce ne sont pas comme au temps de Josué des combats publics, glorieux et spectaculaires. Nos victoires, en général, nous les remporterons à genoux dans notre chambre; le Seigneur seul en sera témoin.