Deutéronome 30:15-20; 31:1-6

Deutéronome 30:15-20; 31:1-6

Choisis la vie et non la mort

15 Regarde, j'ai mis aujourd'hui devant toi la vie et le bonheur, et la mort et le malheur,

16 en ce que je te commande aujourd'hui d'aimer l'Éternel ton Dieu, de marcher dans ses voies, et de garder ses commandements, et ses statuts, et ses ordonnances, afin que tu vives et que tu te multiplies, et que l'Éternel ton Dieu te bénisse dans le pays où tu entres pour en prendre possession.

17 Mais si ton cœur se détourne, et si tu n'écoutes pas, et si tu te laisses séduire, et si tu te prosternes devant d'autres dieux et si tu les sers,

18 je vous déclare aujourd'hui que vous périrez certainement et que vous ne prolongerez pas vos jours sur la terre dont vous allez prendre possession après avoir passé le Jourdain.

19 Je prends aujourd'hui à témoin contre vous les cieux et la terre : j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Alors choisis la vie afin que tu vives, toi et ta descendance,

20 en aimant l'Éternel ton Dieu, en écoutant sa voix et en t'attachant à lui. Car c'est là ta vie et la longueur de tes jours, afin que tu habites sur la terre que l'Éternel a juré de donner à tes pères, à Abraham, à Isaac, et à Jacob.

Josué succédera à Moïse

31 Et Moïse alla dire ces paroles à tout Israël.

2 Et il leur dit : Je suis aujourd'hui âgé de 120 ans, je ne peux plus sortir ni entrer et l'Éternel m'a dit : Tu ne passeras pas ce Jourdain.

3 L'Éternel ton Dieu va passer lui-même devant toi. C'est lui qui détruira ces nations devant toi et tu les déposséderas. Josué, lui, va passer devant toi, comme l'Éternel l'a dit.

4 Et l'Éternel leur fera comme il a fait à Sihon et à Og, rois des Amoréens, et à leur pays, quand il les a détruits.

5 Et l'Éternel les livrera devant vous et vous leur ferez selon tout le commandement que je vous ai prescrit.

6 Fortifiez-vous et soyez fermes, ne les craignez pas et ne soyez pas épouvantés devant eux. Car c'est l'Éternel ton Dieu qui marche avec toi. Il ne te laissera pas et il ne t'abandonnera pas.

Voici de nouveau la bifurcation rencontrée au ch. 11 v. 26 dt 11.26-28. Deux chemins seulement s'ouvrent devant Israël comme ils s'ouvrent devant tout homme: l'un mène à la vie et au bonheur; il consiste à aimer l'Éternel, à écouter sa voix, à s'attacher à lui (v. 20). Tel est le secret d'une vie heureuse déjà sur la terre. L'autre chemin, plein d'attrait peut-être au départ, conduit infailliblement à la mort et au malheur (v. 15, 19; comp. Jér. 21:8 jr 21.8-9). Et le choix nous appartient. Écoutons la voix amie qui murmure à nos oreilles: «Voici le chemin, marchez-y» (És. 30:21 es 30.18-21).

Moïse est âgé de 120 ans. Lui aussi avait dû choisir, 80 ans plus tôt. Il avait refusé les honneurs, les richesses et les plaisirs de la cour du Pharaon, préférant être «mal traité avec le peuple de Dieu» et partager «l'humiliation du Christ» (Héb. 11:25, 26 hb 11.24-29). Dans la certitude qu'il ne s'était pas trompé, il peut exhorter à présent Israël, exhorter en fait tous ceux qui ne se sont pas encore décidés: «Regarde... choisis la vie». Jésus est le chemin, la vérité et la vie (Jean 14:6 j 14.1-7). Choisir la vie, c'est le choisir lui-même. Il se chargera ensuite de notre bonheur. Cher ami, choisis la vie, choisis Jésus! Fais-le aujourd'hui même! Demain ne t'appartient pas.