Deutéronome 25:13-19; 26:1-11

Deutéronome 25:13-19; 26:1-11

Honnêteté dans le commerce

13 Tu n'auras pas dans ton sac deux poids différents1, un grand et un petit.
1 littéralement : pierre et pierre.

14 Tu n'auras pas dans ta maison deux éphas1 différents2, un grand et un petit.
1 1 épha (mesure de capacité) = 22 litres environ. 2 littéralement : épha et épha.

15 Tu auras un poids exact et juste, tu auras un épha exact et juste, afin que tes jours soient prolongés sur la terre que l'Éternel ton Dieu te donne.

16 Car quiconque fait ces choses, quiconque pratique l'iniquité, est en abomination à l'Éternel ton Dieu.

Amalek, ennemi de toujours

17 Souviens-toi de ce que t'a fait Amalek en chemin, quand vous sortiez d'Égypte,

18 comment il te rencontra sur le chemin et frappa1 ton arrière-garde, tous les faibles qui se traînaient derrière toi, lorsque tu étais fatigué et harassé. Et il n'a pas craint Dieu.
1 littéralement : coupa.

19 Et quand l'Éternel ton Dieu t'aura donné du repos de tous tes ennemis d'alentour, dans le pays que l'Éternel ton Dieu te donne en héritage pour en prendre possession, il arrivera que tu effaceras la mémoire d'Amalek de dessous les cieux. Tu ne l'oublieras pas.

L'offrande des prémices des produits de la terre

26 Et quand tu seras entré dans le pays que l'Éternel ton Dieu te donne en héritage, et que tu en prendras possession et y habiteras,

2 alors tu prendras des prémices de tous les produits de la terre, que tu auras fait venir dans ton pays, [celui] que l'Éternel ton Dieu te donne, et tu les mettras dans une corbeille, et tu iras au lieu que l'Éternel ton Dieu aura choisi pour y faire habiter son nom.

3 Et tu iras vers le sacrificateur qu'il y aura en ces jours-là et tu lui diras : Je déclare aujourd'hui à l'Éternel ton Dieu que je suis arrivé dans le pays que l'Éternel a juré à nos pères de nous donner.

4 Et le sacrificateur prendra la corbeille de ta main et la déposera devant l'autel de l'Éternel ton Dieu.

5 Et tu prendras la parole et tu diras devant l'Éternel ton Dieu : Mon père était un Araméen1 qui errait2, et il est descendu en Égypte avec peu de gens, et il y a séjourné, et il y est devenu une nation grande, forte et nombreuse.
1 c.-à-d. : Syrien. 2 ou : périssait.

6 Et les Égyptiens nous ont maltraités, et nous ont humiliés, et nous ont imposé un dur esclavage.

7 Et nous avons crié vers l'Éternel, le Dieu de nos pères, et l'Éternel a entendu notre cri, et a vu notre humiliation, et notre peine, et notre oppression.

8 Et l'Éternel nous a fait sortir d'Égypte à main forte, et à bras étendu, et avec une grande terreur, et avec des signes et des prodiges.

9 Et il nous a fait entrer dans ce lieu-ci, et nous a donné ce pays, pays ruisselant de lait et de miel.

10 Et maintenant, voici, j'ai apporté les prémices des produits de la terre que tu m'as donnée, ô Éternel !
Et tu les déposeras devant l'Éternel ton Dieu et tu te prosterneras devant l'Éternel ton Dieu.

11 Et tu te réjouiras — toi, et le Lévite, et l'étranger qui est au milieu de toi — de toutes les bonnes choses que l'Éternel ton Dieu aura données, à toi et à ta maison.

Parmi toutes les expériences humiliantes du désert, il en est une encore dont Israël doit se souvenir et nous avec lui. Amalek avait lâchement profité de la fatigue du peuple pour se jeter sur les faibles et les retardataires. Faisons-y attention! Le diable n'ose guère s'attaquer aux chrétiens dont la marche est confiante et assurée. En revanche les «traînards» sont pour lui des proies toutes désignées. Nous savons ce qui arriva à Pierre qui suivait Jésus de loin (Luc 22:54 lc 22.54-62).

Le ch. 26 nous introduit de nouveau dans le pays. Mais le passé n'est pas oublié pour autant. L'Israélite, béni dans ses récoltes, venant au lieu choisi par l'Éternel, devait rappeler à la fois son origine misérable et la puissance divine qui l'avait délivré pour l'introduire dans ce bon pays. Puis, comme une preuve de la bonté de son Dieu, il devait poser devant Lui le fruit de sa corbeille et se prosterner le cœur plein de joie et de gratitude. Belle illustration du culte des rachetés venant rappeler leur glorieux salut et offrir à Dieu «le fruit des lèvres qui reconnaissent publiquement son nom» (Héb. 13:15 hb 13.10-16). Comme s'il disait au Seigneur avec adoration: «Tous les fruits exquis, nouveaux et anciens,: mon bien-aimé, je les ai gardés pour toi!» (Cant. 7:14 ct 7.12-14).