Nombres 1:22-37

Nombres 1:22-37

22 Pour les fils de Siméon, leurs générations, selon leurs familles, selon leurs maisons de pères, ceux qui furent dénombrés suivant le nombre des noms, [comptés] par tête, tous les hommes1, depuis l'âge de 20 ans et au-dessus, tous ceux qui étaient propres au service militaire,
1 littéralement : mâles.

23 ceux qui furent dénombrés de la tribu de Siméon [étaient] 59 300.

24 Pour les fils de Gad, leurs générations, selon leurs familles, selon leurs maisons de pères, suivant le nombre des noms, depuis l'âge de 20 ans et au-dessus, tous ceux qui étaient propres au service militaire,

25 ceux qui furent dénombrés de la tribu de Gad [étaient] 45 650.

26 Pour les fils de Juda, leurs générations, selon leurs familles, selon leurs maisons de pères, suivant le nombre des noms, depuis l'âge de 20 ans et au-dessus, tous ceux qui étaient propres au service militaire,

27 ceux qui furent dénombrés de la tribu de Juda [étaient] 74 600.

28 Pour les fils d'Issacar, leurs générations, selon leurs familles, selon leurs maisons de pères, suivant le nombre des noms, depuis l'âge de 20 ans et au-dessus, tous ceux qui étaient propres au service militaire,

29 ceux qui furent dénombrés de la tribu d'Issacar [étaient] 54 400.

30 Pour les fils de Zabulon, leurs générations, selon leurs familles, selon leurs maisons de pères, suivant le nombre des noms, depuis l'âge de 20 ans et au-dessus, tous ceux qui étaient propres au service militaire,

31 ceux qui furent dénombrés de la tribu de Zabulon [étaient] 57 400.

32 Quant aux fils de Joseph, pour les fils d'Éphraïm, leurs générations, selon leurs familles, selon leurs maisons de pères, suivant le nombre des noms, depuis l'âge de 20 ans et au-dessus, tous ceux qui étaient propres au service militaire,

33 ceux qui furent dénombrés de la tribu d'Éphraïm [étaient] 40 500.

34 Pour les fils de Manassé, leurs générations, selon leurs familles, selon leurs maisons de pères, suivant le nombre des noms, depuis l'âge de 20 ans et au-dessus, tous ceux qui étaient propres au service militaire,

35 ceux qui furent dénombrés de la tribu de Manassé [étaient] 32 200.

36 Pour les fils de Benjamin, leurs générations, selon leurs familles, selon leurs maisons de pères, suivant le nombre des noms, depuis l'âge de 20 ans et au-dessus, tous ceux qui étaient propres au service militaire,

37 ceux qui furent dénombrés de la tribu de Benjamin [étaient] 35 400.

Vingt ans est encore aujourd'hui dans certains pays l'âge auquel les jeunes gens sont astreints au service militaire. Reconnu apte à porter les armes, le conscrit se doit à sa patrie. Sitôt incorporé, il renonce à son indépendance pour se plier à des servitudes collectives, il apprend le respect dû aux supérieurs, le sens de la discipline, du devoir, de l'honneur: il est entraîné au combat... (Luc 7:8 lc 7.1-10). Cet «appel sous les drapeaux» n'a-t-il pas pour tout jeune chrétien son application spirituelle? Sans doute n'est-ce pas dès le lendemain de sa conversion qu'un «nouveau-né en Christ» sera d'emblée «propre au service militaire». La famille de Dieu se compose de «petits enfants», de «jeunes gens» et de «pères» (1 Jean 2:13... 1j 2.12-17). Et comme toute famille comptant des enfants de développement différent, celle de Dieu, bien qu'unie par une même vie et des droits identiques, embrasse des capacités et des responsabilités diverses. Mais il doit se produire une croissance (comp. Luc 2:40, 52 lc 2.39-52). Il arrive un moment où le petit enfant doit être devenu spirituellement un jeune homme, fort, ayant l'expérience de victoires sur le Méchant (1 Jean 2:13, 14 1j 2.12-17), un homme fait selon Héb. 5:14 hb 5.12-14. En sommes-nous là? Ou bien n'avons-nous fait que peu de progrès depuis notre conversion?