Exode 32.21-35

Exode 32.21-35

21 Et Moïse dit à Aaron : Que t'a fait ce peuple pour que tu aies fait venir sur lui un si grand péché ?

22 Et Aaron dit : Que la colère de mon seigneur ne s'enflamme pas ! Tu connais le peuple, qu'il est [plongé] dans le mal.

23 Or ils m'ont dit : Fais-nous un dieu1 qui marche devant nous ; car ce Moïse, l'homme qui nous a fait monter du pays d'Égypte, nous ne savons pas ce qui lui est arrivé.
1 ou : des dieux.

24 Et je leur ai dit : Qui a de l'or ? Ils l'ont ôté1 et me l'ont donné. Et je l'ai jeté au feu et il en est sorti ce veau.
1 littéralement : Ils se le sont arraché.

25 Et Moïse vit que le peuple était dans le désordre, car Aaron l'avait livré au désordre, pour leur honte parmi leurs adversaires.

26 Et Moïse se tint à la porte du camp et il dit : À moi quiconque est pour l'Éternel ! Et tous les fils de Lévi se rassemblèrent vers lui.

27 Et il leur dit : Ainsi dit l'Éternel, le Dieu d'Israël : Que chacun mette son épée sur sa hanche. Passez et revenez d'une porte à l'autre dans le camp, et que chacun de vous tue son frère, et chacun son compagnon, et chacun son intime ami.

28 Et les fils de Lévi firent selon la parole de Moïse et il tomba ce jour-là environ 3 000 hommes parmi le peuple.

29 Et Moïse dit : Consacrez-vous aujourd'hui à l'Éternel, chacun au prix même de son fils et de son frère, afin de faire venir aujourd'hui sur vous [une] bénédiction.

Intercession de Moïse auprès de l'Éternel

30 Et il arriva, le lendemain, que Moïse dit au peuple : Vous avez commis un grand péché. Et maintenant je monterai vers l'Éternel ; peut-être ferai-je propitiation pour votre péché.

31 Et Moïse retourna vers l'Éternel et dit : Hélas ! Ce peuple a commis un grand péché et ils se sont fait un dieu1 d'or.
1 ou : des dieux.

32 Mais maintenant, si tu voulais pardonner leur péché… Et sinon, efface-moi, je te prie, de ton livre que tu as écrit.

33 Et l'Éternel dit à Moïse : C'est celui qui aura péché contre moi que j'effacerai de mon livre.

34 Et maintenant, va, conduis le peuple [là] où je t'ai dit. Voici, mon Ange ira devant toi, mais le jour où j'interviendrai, j'interviendrai contre eux pour leur péché.

35 Et l'Éternel frappa le peuple, parce qu'ils avaient fait le veau, [celui] qu'avait fabriqué Aaron .

L'indignation a saisi Moïse. Précédemment zélé pour le peuple auprès de l'Éternel, il est maintenant zélé pour l'Éternel auprès du peuple. Il prend à partie Aaron, lequel s'excuse au lieu de s'humilier. Puis un terrible devoir est imposé aux fils de Lévi pour nous montrer que la gloire de Dieu doit toujours passer avant les liens de famille ou d'amitié. Les fils de Lévi sont fidèles, et l'Éternel en tiendra compte en leur confiant plus tard le service du Tabernacle (Deut. 33:9, 10 dt 33.8-10; Mal. 2:4, 5 ml 2.4-6). Dieu ne nous emploiera pas pour lui sans avoir d'abord mis à l'épreuve notre fidélité.

Enfin nous retrouvons Moïse à la brèche dans la position d'intercesseur. Il expose les faits, contrairement à Aaron, sans rien cacher. Mais il espère pouvoir faire propitiation pour le peuple et se présente pour être puni à sa place. Il ressemble en cela à l'apôtre Paul qui souhaitait être «séparé du Christ pour ses frères, ses parents selon la chair» (Rom. 9:3 rm 9.1-5). Mais un tel sacrifice n'est pas possible. L'Écriture déclare qu'un homme «ne pourra en aucune manière racheter son frère, ni donner à Dieu sa rançon» (Ps. 49:8 ps 49.7-10) et que «chacun de nous rendra compte pour lui-même à Dieu» (Rom. 14:12 rm 14.10-13). Seul Christ pouvait faire propitiation pour le pécheur, parce qu'il était lui-même sans péché.