Genèse 50:15-26

Genèse 50:15-26

Les frères de Joseph doutent du pardon de Joseph

15 Et les frères de Joseph virent que leur père était mort et ils dirent : Peut-être Joseph nous haïra-t-il et ne manquera-t-il pas de nous rendre tout le mal que nous lui avons fait.

16 Et ils firent dire à Joseph : Ton père a donné cet ordre avant sa mort, en disant :

17 Vous direz ainsi à Joseph : Pardonne, je te prie, la transgression de tes frères et leur péché, car ils t'ont fait du mal. — Et maintenant, pardonne, nous te prions, la transgression des serviteurs du Dieu de ton père. Et Joseph pleura quand ils lui parlèrent.

18 Et ses frères vinrent eux-mêmes se prosterner1 devant lui, et ils dirent : Nous voici, nous sommes tes serviteurs.
1 littéralement : tomber.

19 Et Joseph leur dit : Ne craignez pas ! Car suis-je à la place de Dieu ?

20 Vous, vous aviez pensé du mal contre moi, [mais] Dieu l'a pensé en bien pour faire comme il en est aujourd'hui, afin de conserver la vie à un grand peuple.

21 Et maintenant, ne craignez pas ! Moi, je vous entretiendrai, vous et vos petits enfants. Et il les consola et parla à leur cœur.

Mort de Joseph

22 Et Joseph habita en Égypte, lui et la maison de son père. Et Joseph vécut 110 ans.

23 Et Joseph vit les fils d'Éphraïm de la 3e [génération]. Les fils aussi de Makir, fils de Manassé, naquirent sur les genoux de Joseph.

24 Et Joseph dit à ses frères : Je vais mourir, mais Dieu vous visitera certainement et vous fera monter de ce pays-ci vers le pays qu'il a promis par serment à Abraham, à Isaac et à Jacob.

25 Et Joseph fit jurer les fils d'Israël, en disant : Certainement Dieu vous visitera et vous ferez remonter mes os d'ici.

26 Et Joseph mourut, âgé de 110 ans. Et on l'embauma et on le mit dans un cercueil en Égypte.1
1 date : 1636 av. J.-C.

Un chagrin était encore réservé à Joseph après la mort de son père. Ses frères doutent de son amour. Ils pensent que, Jacob disparu, il va maintenant se venger. Avec quelle tendresse il les rassure, leur explique la pensée de Dieu et leur confirme sa promesse de les prendre en charge avec leurs petits enfants! Beaucoup de chrétiens ressemblent à ces frères de Joseph. Ils n'osent pas croire qu'ils sont pleinement pardonnés (1 Jean 4:18 1j 4.17-21). D'une manière générale, ne nous arrive-t-il pas de mettre en doute l'amour du Seigneur, dont il nous a pourtant donné tant de preuves? Son cœur est infiniment sensible à ce manque de confiance. C'est comme s'il nous disait alors: «Je suis depuis si longtemps avec vous, et tu ne me connais pas...?» (Jean 14:9 j 14.4-11).

En terminant la Genèse, nous constatons que presque tous les mystères de Dieu s'y trouvent esquissés. Mais avant que le livre ne s'achève, nous entendons encore le "certainement" de la foi (v. 24). «Certainement ,Dieu vous visitera» sont les derniers mots de Joseph à ses frères, le seul de tous ses actes qui nous soit rapporté en Héb. 11:22 hb 11.22. Tout en étant encore au milieu de l'abondance et du bien-être de l'Égypte, il envisage le départ de ses frères et le transfert de ses os en Canaan. Imitons la foi de Joseph!