Psaumes

Psaume 27

Psaume 27

La foi du fidèle, sa sécurité, son épreuve

1 De David.
L'Éternel est ma lumière et mon salut: de qui aurai-je peur? L'Éternel est la force1 de ma vie: qui pourrait m'effrayer?
1 littéralement: forteresse.

2 Quand les méchants, mes adversaires et mes ennemis, se sont approchés de moi pour dévorer ma chair, ils ont trébuché et sont tombés.

3 Si une armée campait contre moi, mon cœur ne craindrait pas; si la guerre s'élève contre moi, en ceci j'aurai confiance:

4 J'ai demandé une chose à l'Éternel, je la rechercherai: [c'est] que j'habite dans la maison de l'Éternel tous les jours de ma vie, pour voir la beauté de l'Éternel et pour m'enquérir [de lui] avec soin dans son temple.

5 Car, au mauvais jour, il me cachera dans son abri, il me tiendra caché dans le secret de sa tente; il m'élèvera sur un rocher.

6 Et maintenant, ma tête sera élevée au-dessus de mes ennemis qui sont autour de moi; et je sacrifierai dans sa tente des sacrifices de cris de réjouissance; je chanterai et je psalmodierai à l'Éternel.

7 Écoute, Éternel! De ma voix, je crie [vers toi]; use de grâce envers moi, et réponds-moi!

8 Mon cœur a dit pour toi: Recherchez ma face! Je rechercherai ta face, ô Éternel!

9 Ne cache pas ta face loin de moi, ne repousse pas ton serviteur avec colère! Tu as été mon secours; ne me délaisse pas, et ne m'abandonne pas, ô Dieu de mon salut!

10 Si mon père et ma mère m'abandonnent, alors l'Éternel me recueillera.

11 Éternel, enseigne-moi ton chemin, et conduis-moi dans un sentier de droiture, à cause de mes ennemis!

12 Ne me livre pas au désir de mes adversaires! Car de faux témoins se sont levés contre moi, ainsi que des gens qui respirent la violence.

13 Si je n'avais pas eu l'assurance que je verrais la bonté de l'Éternel dans la terre des vivants…

14 Attends-toi à l'Éternel! Fortifie-toi, et que ton cœur soit ferme1! Oui, attends-toi à l'Éternel!
1 selon quelques-uns: et il fortifiera ton cœur.

Dans ce psaume brille toute la confiance du croyant en Celui qui est sa lumière, son salut, la force de sa vie (verset 1; comparer Psaume 18:28-30ps 18.28-31). L'épître aux Éphésiens le confirme: le Seigneur est à la fois la lumière et la force du chrétien (Éphésiens 5:14 ep 5.11-16 et 6:10 ep 6.10-12). Qui a réalisé cette confiance envers Dieu comme le Seigneur Jésus? De même que le Psaume 22 ps 22.1-32 est celui de la croix, on a pu appeler celui-ci «le Psaume de Gethsémané». Le verset 2 évoque d'une manière saisissante cette foule, armée d'épées et de bâtons, qui s'avance sous la conduite de Judas pour s'emparer du Seigneur de gloire. À sa seule parole «C'est moi», ils reculent et tombent par terre (Jean 18. 6 j 18.1-9).

C'est dans la maison de l'Éternel que le psalmiste cherche son refuge (versets 3 à 5; comparer 2 Rois 19:1 et 14 2r 19.1-14), belle figure de la communion, «une chose» que nous avons à demander et à rechercher avant tout autre. Or cette communion n'est pas seulement pour l'heure de l'épreuve, mais pour «tous les jours de ma vie». Elle est «le climat» nécessaire pour discerner la beauté du Seigneur et faire des progrès dans sa connaissance.

Le dernier verset vient, comme une réponse d’en haut, apaiser toutes les alarmes du croyant: «Oui, attends-toi à l'Éternel».