Psaumes

Psaume 7

Psaume 7

Prière du juste persécuté

1 Shiggaïon1 de David, qu'il chanta à l'Éternel à l'occasion des paroles de Cush, le Benjaminite.
1 mot de signification douteuse; peut-être: complainte.

2 Éternel, mon Dieu, en toi je me réfugie. Sauve-moi de tous ceux qui me poursuivent, et délivre-moi,

3 De peur qu'il ne déchiquette mon âme comme un lion qui met en pièces, et il n'y a personne qui délivre!

4 Éternel, mon Dieu, si j'ai fait cela, s'il y a de la méchanceté dans mes mains,

5 Si j'ai rendu le mal à celui qui était en paix avec moi — mais j'ai délivré celui qui m'assaillait sans cause —

6 Que l'ennemi poursuive mon âme et l'atteigne, et qu'il piétine à terre ma vie, et qu'il fasse subsister ma gloire dans la poussière! Sélah.

7 Lève-toi dans ta colère, ô Éternel! Élève-toi contre les fureurs de ceux qui m'assaillent, et réveille-toi pour moi! Tu as commandé le jugement.

8 Et l'assemblée des peuplades t'environnera; et [toi], à cause d'elle1, retourne en haut!
1 ou: au-dessus d'elle.

9 L'Éternel jugera les peuples. Juge-moi, ô Éternel, selon ma justice et selon mon intégrité qui est en moi!

10 Que l'iniquité des méchants prenne fin, je te prie, et affermis le juste, toi, le Dieu juste, qui sondes les cœurs et les reins!

11 Mon bouclier est par-devers Dieu, qui sauve ceux qui sont droits de cœur.

12 Dieu est un juste juge, et un °Dieu qui est en colère tout le jour.

13 Si [le méchant] ne se retourne pas, [Dieu] aiguisera son épée; il a tendu son arc, et l'a ajusté,

14 Et il a préparé contre lui des instruments de mort, il a rendu brûlantes ses flèches.

15 Voici, [le méchant] est en travail pour l'iniquité, et il conçoit le trouble et il fait naître le mensonge.

16 Il a creusé une fosse, et il l'a rendue profonde; et il est tombé dans la fosse qu'il a faite.

17 Le trouble qu'il avait préparé1 retombera sur sa tête, et sa violence descendra sur son crâne.
1 littéralement: Son trouble.

18 Je célébrerai l'Éternel selon sa justice, et je chanterai le nom de l'Éternel, le Très-Haut.

Pour comprendre les Psaumes et en particulier pour ne pas nous étonner de certaines paroles sévères au sujet des méchants, il est un fait qu'il ne faut jamais perdre de vue: Les croyants qui s'expriment ainsi ne font pas partie de l'Église. Les Psaumes s'appliquent prophétiquement à la période qui suivra son enlèvement. Certes, nous pouvons nous approprier beaucoup de précieux versets: Par exemple tous ceux qui expriment la confiance (voir verset 2), la souffrance devant l'injustice (verset 10), la louange (verset 18) et bien d'autres sentiments encore. Mais ce n'est pas le temps d'en appeler au jugement de Dieu comme il arrive dans les Psaumes (voir verset 7). Notre prière comme chrétiens n'est pas: «Punis-les, ô Dieu!» (Psaume 5:11 ps 5.8-13); mais à l'école de notre Modèle divin nous apprenons à dire: «Père, pardonne-leur...» (Luc 23:34 lc 23.32-38) ou comme Étienne, son disciple: «Seigneur, ne leur impute point ce péché» (Actes 7:60 ac 7.54-60). En revanche, lorsque le temps de la grâce sera terminé, et que l’Antichrist opprimera le faible résidu fidèle, prier pour la destruction des méchants sera selon la pensée de Dieu (Luc 18:7 lc 18.1-8). Car c'est ainsi seulement et après le jugement des impies que pourra s'établir le royaume terrestre du Fils de l'homme, dont va nous parler le Psaume 8.