Psaumes

Psaume 86

Psaume 86

Le fidèle en appelle à la grâce de Dieu, et demande ses directions et sa délivrance

1 Prière de David.
Éternel, incline ton oreille ! Réponds-moi, car je suis affligé et pauvre !

2 Garde mon âme, car je suis un de [tes] saints1 ! Toi, mon Dieu, sauve ton serviteur qui se confie en toi !
1 ailleurs : hommes pieux ; voir 2 Chron. 6:41, 42.

3 Use de grâce envers moi, Seigneur ! Car je crie vers toi tout le jour.

4 Réjouis l'âme de ton serviteur ! Car vers toi, Seigneur, j'élève mon âme.

5 Car toi, Seigneur, tu es bon, prompt à pardonner et grand en bonté envers tous ceux qui crient vers toi.

6 Éternel, prête l'oreille à ma prière et sois attentif à la voix de mes supplications !

7 Au jour de ma détresse je crierai vers toi, car tu me répondras.

8 Seigneur, personne n'est comme toi parmi les dieux et il n'y a pas d'œuvres comme les tiennes.

9 Toutes les nations que tu as faites viendront et se prosterneront devant toi, Seigneur, et elles glorifieront ton nom.

10 Car tu es grand et tu fais des choses merveilleuses ; tu es Dieu, toi seul.

11 Éternel, enseigne-moi ton chemin ! Je marcherai dans ta vérité ; unis mon cœur à la crainte de ton nom.

12 Je te célébrerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu, et je glorifierai ton nom pour toujours ;

13 Car ta bonté est grande envers moi et tu as sauvé mon âme du shéol1 profond.
1 mot hébreu très vague désignant le séjour des âmes séparées du corps.

14 Ô Dieu, des hommes arrogants se sont levés contre moi et l'assemblée des hommes violents cherche ma vie. Et ils ne t'ont pas mis devant eux.

15 Mais toi, Seigneur, tu es un °Dieu miséricordieux et faisant grâce, lent à la colère, et grand en bonté et en vérité.

16 Tourne-toi vers moi et use de grâce envers moi ! Donne ta force à ton serviteur et sauve le fils de ta servante !

17 Opère pour moi un signe de [ta] faveur, et que ceux qui me haïssent le voient et soient honteux ! Car c'est toi, ô Éternel, qui me secours et qui me console.

Dans ce psaume de David (le seul dans ce 3ème Livre) celui-ci s'adresse à l'Éternel à plusieurs titres: Il est affligé et pauvre; il est un de ses saints; enfin il est son serviteur. Il s'en réclame pour demander la délivrance (verset 2), la joie (verset 4), la force (verset 16). Car ce serviteur connaît son Maître; il sait qu'il est Dieu, lui seul (verset 10), qu'il est «bon, prompt à pardonner...» (verset 5), «miséricordieux, faisant grâce, lent à la colère, et grand en bonté et en vérité» (verset 15; voir aussi Jonas 4:2 jn 4.1-4). C'est en ces termes qu'autrefois l'Éternel s'était révélé à Moïse sur la montagne de Sinaï (Exode 34:6 ex 34.5-9).

Mais le psalmiste éprouve toute sa faiblesse et son incapacité à se diriger. «Enseigne-moi ton chemin», demande-t-il; puis: «Unis mon cœur à la crainte de ton nom» (verset 11). «Le cœur — écrit quelqu’un — a la tendance d'être distrait par 1 000 objets, par 1 000 pensées fugitives, aussi le psalmiste demande-t-il au Seigneur de lui donner un seul but. Combien nous avons besoin d'avoir un cœur concentré tout entier sur Christ. Là se trouve la puissance... Notre petitesse a trouvé dans Sa grandeur notre place et notre force» (Réflexions Pratiques - J.N.D.). Que cette «prière de David», spécialement ce verset 11, soit aussi celle de chacun de nous!