Psaumes

Psaume 64

Psaume 64

Les méchants seront punis

1 Au chef de musique. Psaume de David.

2 Écoute, ô Dieu, ma voix, quand je me plains! Garde ma vie de la crainte de l'ennemi!

3 Cache-moi loin des complots des méchants, et de la foule bruyante des ouvriers d'iniquité,

4 Qui ont aiguisé leur langue comme une épée, ajusté leur flèche — une parole amère —

5 Pour tirer depuis leurs cachettes contre celui qui est intègre; soudain ils tirent sur lui, et ils ne craignent pas.

6 Ils s'affermissent dans de mauvaises choses, ils s'entretiennent ensemble pour cacher des pièges; ils disent: Qui le verra?

7 Ils méditent des méchancetés: Nous avons terminé, la machination est conçue. Et l'intérieur de chacun, le cœur, est profond.

8 Mais Dieu tirera une flèche contre eux; soudain ils sont blessés;

9 Et leur langue les fera tomber les uns par-dessus les autres; tous ceux qui les voient s'enfuiront.

10 Et tous les hommes craindront, et ils raconteront les actes de Dieu, et considéreront son œuvre.

11 Le juste se réjouira en l'Éternel et se réfugiera en lui, et tous ceux qui sont droits de cœur se glorifieront.

Le croyant n'éprouve pas seulement comme au Psaume 63 l'aridité d'un monde où il ne peut étancher la soif de son âme (Psaume 63:2 ps 63.1-3), mais il ressent aussi l'hostilité des hommes. Ils aiguisent leur langue contre lui comme une épée (comparer Psaume 55:22 ps 55.21-22; 57:5 ps 57.1-7). La fidélité a toujours excité l'animosité des incrédules. N'en soyons pas étonnés, mais veillons à ce que notre conduite ne donne aucune prise à des accusations justifiées. Contre cette épée et ces flèches, revêtons la cuirasse de la justice (c'est-à-dire une conduite irréprochable; Éphésiens 6:14 ep 6.10-20; lire 1 Pierre 2:12 1p 2.11-12) et opposons à toutes les manifestations de méchanceté «la douceur de la sagesse» (Jacques 3:13 jq 3.13-18). Alors Dieu prendra notre cause en main (Rom 12:17-19 rm 12.9-21).

«Qui le verra?» avaient dit les ennemis du juste (verset 6; voir aussi Psaume 10:11 ps 10.1-13 et 59:8 ps 59.1-8). Eh bien, Dieu le voit! Son regard décèle au plus profond du cœur la malveillance et la machination (verset 7). Et en réponse à la flèche (cette «parole amère») ajustée et décochée soudain contre l'homme intègre (verset 5), Il prépare sa propre flèche qui délivrera son racheté d'une manière tout aussi soudaine quand le moment sera venu (verset 8).