1 Rois

1 Rois 8:54-66

54 Et il arriva, quand Salomon eut achevé d'adresser à l'Éternel toute cette prière et cette supplication, qu'il se leva de devant l'autel de l'Éternel où il était à genoux, ses mains étendues vers les cieux.

55 Et il se tint debout et bénit toute l'assemblée d'Israël, d'une voix forte, en disant :

56 Béni soit l'Éternel qui a donné du repos à son peuple Israël, selon tout ce qu'il avait dit ! Pas un seul mot de toute sa bonne parole qu'il prononça par Moïse, son serviteur, n'est tombé [en terre].

57 Que l'Éternel notre Dieu soit avec nous comme il a été avec nos pères — qu'il ne nous abandonne pas et ne nous délaisse pas ! —

58 pour incliner nos cœurs vers lui, pour que nous marchions dans toutes ses voies et que nous gardions ses commandements et ses statuts et ses ordonnances, qu'il a prescrits à nos pères.

59 Et que ces paroles, les miennes, par lesquelles j'ai fait ma supplication devant l'Éternel, soient présentes devant l'Éternel notre Dieu jour et nuit, pour qu'il fasse droit à son serviteur et droit à son peuple Israël, selon les besoins de chaque jour1,
1 littéralement : selon l'affaire d'un jour dans son jour.

60 afin que tous les peuples de la terre sachent que l'Éternel, lui, est Dieu, qu'il n'y en a pas d'autre.

61 Et que votre cœur soit tout entier à l'Éternel notre Dieu pour marcher dans ses statuts et pour garder ses commandements, comme [il en est] aujourd'hui.

62 Et le roi et tout Israël avec lui offrirent1 des sacrifices devant l'Éternel.
1 littéralement : sacrifièrent.

63 Et Salomon offrit1, pour le sacrifice de prospérités qu'il offrit1 à l'Éternel, 22 000 bœufs et 120 000 moutons. Et le roi et tous les fils d'Israël firent la dédicace de la maison de l'Éternel.
1 littéralement : sacrifia.

64 En ce jour-là, le roi sanctifia le milieu du parvis qui était devant la maison de l'Éternel. Car il offrit là l'holocauste, et l'offrande de gâteau, et la graisse des sacrifices de prospérités, parce que l'autel de bronze qui était devant l'Éternel était trop petit pour recevoir l'holocauste, et l'offrande de gâteau, et la graisse des sacrifices de prospérités.

65 Et en ce temps-là, Salomon et tout Israël avec lui, une grande assemblée, depuis l'entrée de Hamath jusqu'au torrent d'Égypte, célébrèrent la fête devant l'Éternel notre Dieu, 7 jours et 7 jours, [soit] 14 jours.

66 Le 8e jour, il renvoya le peuple. Et ils bénirent le roi et s'en allèrent à leurs tentes, joyeux et le cœur heureux à cause de tout le bien que l'Éternel avait fait à David, son serviteur, et à Israël, son peuple.

Malgré la richesse et la grandeur de la maison, malgré la foule immense rassemblée, ce n’est pas un sentiment de puissance qui remplit le cœur de Salomon; il se met à genoux, prenant vis-à-vis de son Dieu une attitude de dépendance. Nous espérons que c'est une position familière à chacun de nos lecteurs. Parlons ainsi librement à notre Dieu, à haute voix de préférence, quand c'est possible, afin d'éviter la distraction. Et si même nous oublions par la suite ce que nous avons demandé, nos paroles resteront «présentes à... notre Dieu jour et nuit» (verset 59).

Enfin il est dit qu'Il fait droit «chaque jour selon que le cas le demande» (v. 59). Nous pouvons compter aujourd'hui sur la réponse d'aujourd'hui, mais pas sur celle de demain. Car Dieu connaît notre tendance à nous reposer sur ce qu’Il donne plutôt que sur Lui. C'est pourquoi Il règle «l'affaire d'un jour dans son jour» (sens littéral de l’expression du v. 59: voir note) et Jésus l'enseigne également: «À chaque jour suffit sa peine» (Matthieu 6:34 mt 6.31-34).

Cette cérémonie de la «dédicace» (ou de l'inauguration) du temple a lieu au moment de la grande fête annuelle des Tabernacles, au septième mois. Elle se termine par des sacrifices et par une joie conforme à Deutéronome 16:15 dt 16.13-17.