1 Rois

1 Rois 2:1-46

Dernières recommandations de David à Salomon

2 Et les jours de David s'approchèrent de la mort et il donna ses ordres à Salomon son fils, en disant :

2 Je m'en vais par le chemin [commun] à toute la terre ; fortifie-toi et sois un homme !

3 Et prends garde à ce qui doit être observé devant l'Éternel ton Dieu, en marchant dans ses voies, en gardant ses statuts, et ses commandements, et ses ordonnances, et ses témoignages, comme il est écrit dans la loi de Moïse. [C'est] afin que tu réussisses1 dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras,
1 ou : agisses avec intelligence.

4 [et] afin que l'Éternel accomplisse sa parole qu'il a prononcée à mon sujet, en disant : Si tes fils prennent garde à leur voie pour marcher devant moi en vérité, de tout leur cœur et de toute leur âme, je dis que tu ne manqueras pas d'un homme1 sur le trône d'Israël.
1 littéralement : âme, en disant : Il ne te sera pas retranché un homme.

5 Et toi, tu sais aussi ce que m'a fait Joab, fils de Tseruïa, ce qu'il a fait aux deux chefs des armées d'Israël, à Abner, fils de Ner, et à Amasa, fils de Jéther. Il les a tués, et a versé le sang de la guerre en [temps de] paix, et a mis le sang de la guerre sur la ceinture qui était sur ses reins et sur les sandales qui étaient à ses pieds.

6 Et fais selon ta sagesse et ne laisse pas ses cheveux blancs descendre en paix au shéol1.
1 expression très vague pour désigner le séjour des âmes séparées du corps.

7 Mais tu useras de bonté envers les fils de Barzillaï le Galaadite et ils seront de ceux qui mangent à ta table, car c'est ainsi qu'ils sont venus à ma rencontre quand je m'enfuyais devant ton frère Absalom.

8 Et voici, il y a avec toi Shimhi, fils de Guéra le Benjaminite, de Bakhurim. Et lui m'a maudit d'une malédiction violente le jour où je m'en allais à Mahanaïm. Mais il descendit à ma rencontre au Jourdain et je lui fis ce serment par l'Éternel, en disant : Certainement, je ne te ferai pas mourir par l'épée !1
1 littéralement (hébraïsme) : Si je te fais mourir par l'épée !

9 Et maintenant, ne le tiens pas pour innocent, car tu es un homme sage, et tu sais ce que tu dois lui faire. Mais fais descendre, dans le sang, ses cheveux blancs au shéol.

David meurt et Salomon lui succède

10 Et David s'endormit avec ses pères et il fut enterré dans la ville de David.

11 Et les jours où David régna sur Israël furent de 40 ans. À Hébron il régna 7 ans et à Jérusalem il régna 33 ans.

12 Et Salomon s'assit sur le trône de David son père, et son royaume fut très affermi.

Salomon fait mourir Adonija

13 Et Adonija, fils de Hagguith, vint à Bath-Shéba, mère de Salomon. Et elle dit : Est-ce en paix que tu viens ? Et il dit : En paix !

14 Et il dit : J'ai quelque chose à te dire. Et elle dit : Parle !

15 Et il dit : Tu sais, toi, que le royaume était à moi et que tout Israël avait porté ses yeux1 sur moi pour que je sois roi. Mais la royauté s'est détournée de moi2 et est [passée] à mon frère, car il était à lui par la volonté de l'Éternel.
1 littéralement : leurs faces. 2 littéralement : a tourné.

16 Et maintenant je te fais une seule requête, ne me repousse pas. Et elle lui dit : Parle !

17 Et il dit : Parle, je te prie, au roi Salomon, car il ne te repoussera pas, afin qu'il me donne Abishag la Sunamite pour femme.

18 Et Bath-Shéba dit : Bien, je parlerai au roi en ta faveur.

19 Et Bath-Shéba entra auprès du roi Salomon pour lui parler en faveur d'Adonija. Et le roi se leva pour aller à sa rencontre et il se prosterna devant elle. Et il s'assit sur son trône, et fit mettre un trône pour la mère du roi, et elle s'assit à sa droite.

20 Et elle dit : J'ai une petite demande à te faire, ne me repousse pas. Et le roi lui dit : Demande, ma mère, car je ne te repousserai pas.

21 Et elle dit : Qu'Abishag la Sunamite soit donnée pour femme à ton frère Adonija.

22 Et le roi Salomon répondit et dit à sa mère : Et pourquoi demandes-tu Abishag la Sunamite pour Adonija ? Demande aussi pour lui la royauté, car il est mon frère plus âgé que moi — et pour lui, et pour Abiathar le sacrificateur, et pour Joab, fils de Tseruïa !

23 Et le roi Salomon jura par l'Éternel, en disant : Que Dieu me traite avec la plus grande sévérité1 si Adonija n'a pas prononcé cette parole contre sa propre vie.
1 littéralement (hébraïsme) : Que Dieu me fasse ainsi et qu'ainsi il ajoute.

24 Et maintenant, l'Éternel est vivant, [lui] qui m'a affermi, et m'a fait asseoir sur le trône de David mon père, et m'a fait une maison comme il l'avait dit, qu'aujourd'hui, Adonija sera mis à mort.

25 Et le roi Salomon envoya1 Benaïa, fils de Jehoïada, et il se jeta sur lui, et il mourut.
1 littéralement : envoya par la main de.

Salomon chasse Abiathar de Jérusalem

26 Et le roi dit à Abiathar le sacrificateur : Va dans tes champs, à Anathoth, car tu es digne de mort1. Mais aujourd'hui, je ne te mettrai pas à mort, car tu as porté l'arche du Seigneur Éternel devant David mon père et tu as été affligé dans tout ce en quoi mon père a été affligé.
1 littéralement : homme de mort.

27 Et Salomon chassa Abiathar de la sacrificature1 de l'Éternel, afin d'accomplir la parole de l'Éternel, qu'il prononça au sujet de la maison d'Éli, à Silo2.
1 la sacrificature (ou : sacerdoce) était le service exercé par le sacrificateur (ou : prêtre) dans le but de mettre les hommes en relation avec Dieu ; elle s'exerçait dans le tabernacle ou le temple. 2 voir 1 Sam. 2:27-36 ; 3:12-14.

Salomon fait mourir Joab

28 Et la nouvelle parvint jusqu'à Joab — car Joab s'était rallié à1 Adonija, mais ne s'était pas rallié à2 Absalom — et Joab s'enfuit à la tente de l'Éternel et il saisit les cornes de l'autel.
1 littéralement : avait penché derrière. 2 littéralement : n'avait pas penché derrière.

29 Et l'on rapporta au roi Salomon que Joab s'était enfui à la tente de l'Éternel ; et voici, [il était] à côté de l'autel. Et Salomon envoya Benaïa, fils de Jehoïada, en disant : Va, jette-toi sur lui !

30 Et Benaïa se rendit à la tente de l'Éternel et il dit à Joab1 : Ainsi parle le roi : Sors ! Et il dit : Non, car je mourrai ici. Et Benaïa rapporta la chose au roi, en disant : Ainsi a parlé Joab et c'est ainsi qu'il m'a répondu.
1 littéralement : il lui dit.

31 Et le roi lui dit : Fais comme il a dit, et jette-toi sur lui, et enterre-le, et ôte de dessus moi et de dessus la maison de mon père le sang que Joab a versé sans cause !

32 Et l'Éternel fera retomber sur sa propre tête le sang qu'il a versé1, parce qu'il s'est jeté sur deux hommes plus justes et meilleurs que lui, et il les a tués par l'épée, et mon père David n'en savait rien. [Il s'agit d']Abner, fils de Ner, chef de l'armée d'Israël, et Amasa, fils de Jéther, chef de l'armée de Juda.
1 littéralement : son sang.

33 Et leur sang retombera sur la tête de Joab et sur la tête de sa descendance, pour toujours. Mais la paix sera de la part de l'Éternel sur David, et sur sa descendance, et sur sa maison, et sur son trône, pour toujours.

34 Et Benaïa, fils de Jehoïada, monta, et se jeta sur lui, et le tua. Et il fut enterré dans sa maison, dans le désert.

35 Et le roi mit Benaïa, fils de Jehoïada, à la tête de l'armée à la place de Joab1. Et le roi mit Tsadok le sacrificateur à la place d'Abiathar.
1 littéralement : à sa place.

Désobéissance et mort de Shimhi

36 Et le roi envoya appeler Shimhi et lui dit : Bâtis pour toi une maison à Jérusalem et habite là ! Et tu ne sortiras pas de là, où que ce soit.

37 Et il arrivera que le jour où tu sortiras et où tu passeras le torrent du Cédron — sache-le bien ! — tu mourras certainement ; ton sang sera sur ta tête.

38 Et Shimhi dit au roi : La parole est bonne. Selon que le roi mon seigneur a parlé, ainsi fera ton serviteur. Et Shimhi habita longtemps1 à Jérusalem.
1 littéralement : de nombreux jours.

39 Et il arriva, au bout de trois ans, que deux serviteurs de Shimhi s'enfuirent vers Akish, fils de Maaca, roi de Gath. Et on le fit savoir à Shimhi, en disant : Voici, tes serviteurs sont à Gath.

40 Et Shimhi se leva, et sella son âne, et s'en alla à Gath, vers Akish, pour chercher ses serviteurs. Et Shimhi alla et ramena de Gath ses serviteurs.

41 Et l'on rapporta à Salomon que Shimhi était allé de Jérusalem à Gath et qu'il était de retour.

42 Et le roi envoya appeler Shimhi et lui dit : Ne t'ai-je pas fait prêter serment par l'Éternel et ne t'ai-je pas averti solennellement, en disant : Le jour où tu sortiras et t'en iras où que ce soit, sache bien que tu mourras certainement ? Et tu m'as dit : La parole que j'ai entendue est bonne.

43 Et pourquoi n'as-tu pas observé le serment de l'Éternel et l'ordre que je t'avais donné ?

44 Et le roi dit à Shimhi : Tu sais, toi, tout le mal que ton cœur a la conscience d'avoir fait à David mon père. Et l'Éternel fait retomber ton iniquité sur ta tête.

45 Et le roi Salomon sera béni et le trône de David sera affermi devant l'Éternel, pour toujours.

46 Et le roi donna des ordres à Benaïa, fils de Jehoïada, et il sortit, et se jeta sur lui, et il mourut.
Et le royaume fut affermi entre les mains de Salomon.

Ce sont toujours des paroles bien sérieuses que les dernières recommandations d'un père ou d'une mère à leurs enfants au moment de leur mort. Celles de David à Salomon se résument ainsi: Garde la parole de Dieu. C'était aussi le désir du Seigneur Jésus au moment de quitter les siens (Jean 14:23, 24 j 14.18-24).

Puis il est nécessaire de parler de jugement. Le règne de justice et de paix ne peut s'établir sans cela. Longtemps impunis, les crimes de Joab et les outrages de Shimhi doivent être à présent remis en mémoire. Ce qui efface un péché, c’est la confession et non pas les années. Mais ce qu'a fait Barzillaï pour le roi et les siens n'est pas davantage oublié.

Salomon, type de Christ, roi de justice, va rendre à chacun selon ce qu'a été son œuvre comme nous le montre la 2ème partie de ce chapitre. Le jour où le Seigneur établira son royaume en gloire sera aussi celui des rétributions (Matthieu 25:31 mt 25.31-46). Les uns auront part à la vie éternelle, les autres à des tourments qui ne sont pas moins éternels. Oui, il y a un Juge, un tribunal, un enfer (Apoc. 20:12 à 15 ap 20.11-15). Mais il y a aussi une «résurrection de vie» pour les croyants. C'est celle que David attend désormais. Il s'endort avec ses pères «après avoir — comme le déclare Actes 13:36 ac 13.32-37 — en sa propre génération, servi au conseil de Dieu...».