1 Chroniques

1 Chroniques 18:1-17; 19:1-19; 20:1-8

Nombreuses victoires de David sur les nations voisines

18 Et il arriva, après cela, que David frappa les Philistins et les humilia. Et il prit Gath et les villes qui en dépendent de la main des Philistins.

2 Et il frappa Moab, et les Moabites1 devinrent serviteurs de David [et lui] apportèrent un tribut.
1 littéralement : Moab.

3 Et David frappa Hadarézer, roi de Tsoba, à Hamath, lorsqu'il allait établir sa domination1 sur le fleuve Euphrate.
1 littéralement : sa main.

4 Et David lui prit 1 000 chars, et 7 000 cavaliers, et 20 000 fantassins. Et David coupa les jarrets [aux chevaux] de tous les chars, mais il conserva 100 attelages.

5 Et les Syriens de Damas vinrent au secours d'Hadarézer, roi de Tsoba, mais David frappa 22 000 hommes parmi les Syriens.

6 Et David mit [des garnisons] dans la Syrie de Damas, et les Syriens devinrent serviteurs de David [et lui] apportèrent un tribut. Et l'Éternel sauvait David partout où il allait.

7 Et David prit les boucliers d'or qui étaient aux1 serviteurs d'Hadarézer et il les apporta à Jérusalem.
1 littéralement : sur les.

8 Et de Tibkhath et de Cun, villes d'Hadarézer, David prit une grande quantité de bronze avec lequel Salomon fit la mer de bronze, et les colonnes, et les ustensiles de bronze.

9 Et Tohu, roi de Hamath, apprit que David avait frappé toute l'armée d'Hadarézer, roi de Tsoba.

10 Et il envoya Hadoram son fils vers le roi David, pour le saluer1 et le féliciter2 de ce qu'il avait fait la guerre à Hadarézer et l'avait battu. Car Hadarézer était continuellement en guerre avec Tohu. [Il envoya] aussi toutes sortes d'objets d'or, et d'argent, et de bronze.
1 littéralement : pour s'enquérir touchant sa paix. 2 littéralement : bénir.

11 Ceux-ci aussi, le roi David les consacra à l'Éternel, avec l'argent et l'or qu'il avait emportés de toutes les nations : d'Édom, et de Moab, et des fils d'Ammon, et des Philistins, et d'Amalek.

12 Et Abishaï, fils de Tseruïa, frappa 18 000 [hommes] d'Édom dans la vallée du Sel.

13 Et il mit des garnisons en Édom, et tous les Édomites devinrent serviteurs de David. Et l'Éternel sauvait David partout où il allait.

14 Et David régna sur tout Israël, et il faisait droit et justice à tout son peuple.

15 Et Joab, fils de Tseruïa, [commandait] l'armée ; et Josaphat, fils d'Akhilud, était rédacteur des chroniques ;

16 et Tsadok, fils d'Akhitub, et Abimélec, fils d'Abiathar, étaient sacrificateurs ; et Shavsha était le scribe1 ;
1 ou : secrétaire.

17 et Benaïa, fils de Jehoïada, [était établi] sur les Keréthiens1 et les Peléthiens2 ; et les fils de David étaient les premiers aux côtés3 du roi.
1 Keréthien : gardien de la vie. 2 Peléthien : coureur ; ou : messager officiel. 3 littéralement : à la main.

Les messagers de David sont humiliés par le roi des Ammonites

19 Et il arriva, après cela, que Nakhash, roi des fils d'Ammon, mourut. Et son fils régna à sa place.

2 Et David dit : J'userai de bonté envers Hanun, fils de Nakhash, car son père a usé de bonté envers moi. Et David envoya des messagers pour le consoler au sujet de son père. Et les serviteurs de David arrivèrent dans le pays des fils d'Ammon, vers Hanun, pour le consoler.

3 Et les chefs des fils d'Ammon dirent à Hanun : Est-ce à tes yeux pour honorer ton père que David t'a envoyé des consolateurs ? N'est-ce pas pour reconnaître, et détruire, et explorer le pays que ses serviteurs sont venus à toi ?

4 Et Hanun prit les serviteurs de David, et les fit raser, et fit couper leurs vêtements par le milieu jusqu'aux fesses, et il les renvoya.

5 Et on alla informer David au sujet de ces hommes. Et il envoya [des messagers] à leur rencontre, car les hommes étaient très confus. Et le roi dit : Restez à Jéricho jusqu'à ce que votre barbe ait repoussé, alors vous reviendrez.

Victoire contre les Ammonites et leurs alliés les Syriens

6 Et les fils d'Ammon virent qu'ils s'étaient mis en mauvaise odeur auprès de David. Et Hanun et les fils d'Ammon envoyèrent 1 000 talents d'argent pour prendre à leur solde des chars et des cavaliers [chez ceux] de la Mésopotamie, et de la Syrie de Maaca, et de Tsoba.

7 Et ils prirent à leur solde 32 000 chars et le roi de Maaca avec son peuple. Et ils vinrent dresser leur camp devant Médeba. Et les fils d'Ammon, [sortant] de leurs villes, se rassemblèrent et vinrent pour le combat.

8 Et David l'apprit, et il envoya Joab et toute l'armée, des hommes forts.

9 Et les fils d'Ammon sortirent et se rangèrent en bataille à l'entrée de la ville. Et les rois qui étaient venus étaient à part dans la campagne.

10 Et Joab vit que le front de la bataille était contre lui, devant et derrière. Et il choisit des hommes de toute l'élite d'Israël et les rangea contre les Syriens.

11 Et il plaça le reste du peuple sous le commandement1 d'Abishaï son frère, et ils se rangèrent contre les fils d'Ammon.
1 littéralement : dans la main.

12 Et il dit : Si les Syriens sont plus forts que moi, alors tu me seras en aide, et si les fils d'Ammon sont plus forts que toi, alors je t'aiderai.

13 Sois fort, et fortifions-nous à cause de notre peuple et à cause des villes de notre Dieu ! Et que l'Éternel fasse ce qui est bon à ses yeux !

14 Et Joab s'approcha avec le peuple qui était avec lui au-devant des Syriens, pour livrer bataille. Et ils s'enfuirent devant lui.

15 Et quand les fils d'Ammon virent que les Syriens s'étaient enfuis, ils s'enfuirent eux aussi devant Abishaï son frère, et rentrèrent dans la ville. Et Joab rentra à Jérusalem.

16 Et quand les Syriens virent qu'ils étaient battus devant Israël, ils envoyèrent des messagers et ils mobilisèrent1 les Syriens qui étaient de l'autre côté du Fleuve2. Et Shophac, chef de l'armée d'Hadarézer, était à leur tête.
1 littéralement : firent sortir. 2 c.-à-d. : l'Euphrate.

17 Et cela fut rapporté à David, et il rassembla tout Israël, et passa le Jourdain, et alla vers eux, et se rangea [en bataille] contre eux. Et David se rangea en bataille contre les Syriens et ceux-ci combattirent contre lui.

18 Et les Syriens s'enfuirent devant Israël. Et David tua parmi les Syriens [les équipages de] 7 000 chars, et 40 000 fantassins, et il fit mourir Shophac, chef de l'armée.

19 Et les serviteurs1 d'Hadarézer virent qu'ils étaient battus devant Israël, et ils firent la paix avec David, et le servirent. Et les Syriens ne voulurent plus aider les fils d'Ammon.
1 il s'agit des rois alliés d'Hadarézer ; voir 2 Sam. 10:19.

Joab s'empare de la ville de Rabba

20 Et il arriva, au temps de l'année nouvelle1, au temps où les rois partent en campagne2, que Joab conduisit le gros de l'armée et dévasta le pays des fils d'Ammon. Et il vint assiéger Rabba, mais David resta à Jérusalem. Et Joab frappa Rabba et la détruisit.
1 littéralement : au temps du retour de l'année ; c.-à-d. : au printemps. 2 littéralement : sortent ; comme ailleurs.

2 Et David prit la couronne de dessus la tête de leur roi — or il la trouva du poids d'un talent1 d'or et il y avait dessus des pierres précieuses — et elle fut [mise] sur la tête de David. Et il emporta de la ville une grande quantité de butin.
1 1 talent = 34,2 kg environ.

3 Et il fit sortir le peuple qui s'y trouvait, et les condamna à la scie, et aux herses de fer, et aux scies1. Et David fit ainsi à toutes les villes des fils d'Ammon. Et David et tout le peuple s'en retournèrent à Jérusalem.
1 il faut probablement lire : aux haches (2 Sam. 12:31).

Nouvelles victoires contre les Philistins

4 Et il arriva, après cela, qu'il y eut1 un combat à Guézer avec les Philistins. Alors Sibbecaï le Hushathite frappa Sippaï [qui était] l'un des enfants de Rapha2, et ils furent humiliés.
1 littéralement : s'éleva. 2 nom d'un géant célèbre, à mettre en rapport avec les Rephaïm ; voir Deut. 2:11, 20 ; 3:11.

5 Et il y eut encore un combat avec les Philistins. Et Elkhanan, fils de Jaïr, frappa Lakhmi, frère de Goliath le Guitthien. Et le bois de sa lance était comme l'ensouple des tisserands.

6 Et il y eut encore un combat à Gath. Et il y avait [là] un homme de haute stature qui avait 6 doigts et 6 [orteils], [en tout] 24. Et lui aussi était né de Rapha.

7 Et il outragea Israël, mais Jonathan, fils de Shimha, frère de David, le frappa.

8 Ceux-là étaient nés de Rapha, à Gath, et ils tombèrent par la main de David et par la main de ses serviteurs.

Les chapitres 18, 19 et 20 se rapportent aux guerres de David. Ils groupent des faits qui, dans le 2ème Livre de Samuel, sont dispersés à divers moments de l'histoire du roi. Nous les y avons déjà considérés et il n'y a pas de différences appréciables entre les deux textes. À l'exception d'une seule: Le silence total qui est fait au début du chapitre 20 sur le terrible péché de David et sur ses conséquences tragiques. Ni la scandaleuse affaire d'Urie, ni le péché d'Amnon suivi de son assassinat, ni la conspiration d'Absalom, ni le rôle criminel de Joab, ne trouvent place dans ce Livre des Chroniques. C’est ainsi qu’agit la grâce. Dieu étend un voile miséricordieux sur cette période sombre de la vie de son pauvre serviteur. «Bienheureux celui dont la transgression est pardonnée et dont le péché est couvert», dira David lui-même dans le Psaume 32 ps 32.1-11. Chacun de nos lecteurs fait-il partie de ces bienheureux?

David triomphe successivement des Philistins, des Moabites, des Syriens, des Édomites, puis à nouveau des fils d'Ammon (chapitres 19 et 20). Tous les ennemis traditionnels d'Israël sont subjugués, figure du moment où Dieu assujettira toutes choses à Christ et mettra Ses ennemis pour marchepied de ses pieds (Hébreux 1:13 hb 1.1-14 et 2. 8 hb 2.1-9).