Cantique des cantiques

Chapitre 3

Vient une autre attitude, un autre sentiment du cœur. Elle est seule et dans les ténèbres. Elle cherche son Bien-aimé et ne le trouve pas. L’affection y est, mais non la joie. Elle interroge les gardes qui font la ronde dans Jérusalem. À peine avait-elle passé plus loin qu’elle l’a trouvé. Il veut encore qu’elle se repose dans Son amour; mais tout ceci seulement prophétiquement et en témoignage, pour le bonheur de ceux qui ne le possèdent pas encore, en leur montrant ce qu’il est pour eux. L’Esprit prophétique fait voir alors l’Époux montant du désert avec son Épouse, où (comme Moïse avec Israël) il a été en esprit avec elle. Ce chapitre confirme l’application à Israël. Dans sa solitude elle cherche le Messie, et après s’être informée auprès de ceux qui font le guet, elle trouve bientôt Celui que son âme aimait, et elle l’amène au milieu d’Israël, car pour Israël le Fils était né1, quoique dans une nouvelle relation. Là, il maintient son repos, et là, autre côté du tableau, le vrai Salomon monte du désert couronné maintenant, au jour de ses fiançailles, et au jour de la joie de son cœur, par cet Israël qui l’avait rejeté.

1 Ainsi pour Naomi; voyez aussi Apoc. 12.