Ecclésiaste

Ecclésiaste 5:1-20

Conseils relatifs à la piété

5 Ne te presse pas d['ouvrir] la bouche et que ton cœur ne se hâte pas de prononcer une parole devant Dieu. Car Dieu est dans les cieux et toi sur la terre. C'est pourquoi, que tes paroles soient peu nombreuses.

2 Car le rêve vient de beaucoup d'occupations et la voix du sot [vient] de beaucoup de paroles.

3 Quand tu auras fait1 un vœu à Dieu, ne tarde pas à l'acquitter, car il ne prend aucun plaisir dans les sots. Le vœu que tu auras fait1, acquitte-le.
1 littéralement : voué ; de même au verset 4.

4 Mieux vaut pour toi ne pas faire de vœu que d'en faire un et de ne pas l'acquitter.

5 Ne permets pas à ta bouche de faire pécher ta chair et ne dis pas devant l'ange que c'est une erreur. Pourquoi Dieu se mettrait-il en colère à cause de tes paroles1 et détruirait-il l'ouvrage de tes mains ?
1 littéralement : ta voix.

6 Car dans la multitude des rêves il y a des vanités et [il en est de même] dans beaucoup de paroles. C'est pourquoi crains Dieu.

7 Si tu vois le pauvre opprimé, et le droit et la justice bafoués dans une province, ne t'étonne pas de cela. Car un homme [de rang] élevé est protégé par un homme [de rang] plus élevé et il y en a qui sont [de rangs] plus élevés qu'eux.

8 Mais la terre est profitable à tous égards ; le roi lui-même dépend de l'agriculture1.
1 selon d'autres : Mais l'avantage d'un pays, à tous égards, c'est un roi qui favorise l'agriculture.

Les richesses et leurs dangers

9 Celui qui aime l'argent n'est pas rassasié par l'argent et celui qui aime les richesses ne l'est pas par le revenu. Cela aussi est vanité.

10 Quand les biens augmentent, ceux qui les mangent augmentent [aussi] ; et quel profit en a son possesseur si ce n'est qu'il les voit de ses yeux ?

11 Le sommeil est doux pour celui qui travaille, qu'il mange peu ou beaucoup ; mais la satiété du riche ne le laisse pas dormir.

12 Il y a un mal douloureux que j'ai vu sous le soleil : les richesses sont conservées à son possesseur pour son malheur.

13 Et ces richesses sont perdues à cause d'une mauvaise affaire et le fils qu'il a engendré n'a rien entre ses mains.

14 Comme il est sorti [nu] du ventre de sa mère, il s'en retournera nu, s'en allant comme il est venu. Et de son travail il n'emportera rien qu'il puisse prendre dans sa main.

15 Et cela aussi est un mal douloureux : tout comme il est venu, ainsi, il s'en va ; et quel profit a-t-il d'avoir travaillé pour du vent ?

16 De plus, tous les jours de sa vie, il mange dans les ténèbres et s'afflige beaucoup et est malade et irrité.

17 Voici ce que j'ai vu, moi, de bon et de beau : [il convient] de manger et de boire et de jouir1 du bien-être dans toute la peine que l'homme2 se donne3 sous le soleil, pendant tous les4 jours de sa vie, que Dieu lui a accordés ; car c'est là sa part.
1 littéralement : voir. 2 littéralement : il. 3 littéralement : toute sa peine dont il peine. 4 littéralement : le nombre des.

18 Et encore, pour tout homme à qui Dieu donne de la richesse et des biens, et le pouvoir1 d'en manger et d'en prendre sa part, et de se réjouir dans son travail — c'est là un don de Dieu.
1 littéralement : et qu'il a fait maître.

19 En effet, il ne se souviendra pas beaucoup des jours de sa vie, parce que Dieu l'occupe à la joie de son cœur.

Les v. 1 et 2 rappellent ce qui sied à la présence de Dieu. Veillons à ce que notre attitude et notre tenue dans les réunions soient respectueuses et modestes. La crainte de Dieu doit caractériser le fidèle de tous les temps et nous n'avons droit à aucun relâchement sous prétexte que nous sommes aujourd'hui dans la liberté de la grâce.

À partir du v. 10, il est de nouveau question des richesses. «Celui qui aime l'argent n'est pas rassasié par l'argent…». Un avare ressemble à quelqu'un qui essaye de se désaltérer avec de l'eau de mer. Plus il boit, et plus sa soif devient intense. Telle est la tromperie des richesses (Matt. 13:22 mt 13.18-23). On a l'illusion de se servir de l'argent, et en réalité on en est esclave. De deux choses l'une: ou bien les richesses seront conservées à leurs maîtres pour leur détriment spirituel (v. 13); ou elles périssent sans profit pour personne (v. 14; Jac. 5:3 jq 5.1-6). Enfin tôt ou tard il faudra s'en séparer pour mourir (v. 15). Un drap mortuaire n'a pas de poches — a dit quelqu'un. Les trésors accumulés dans certaines sépultures antiques n'ont pas suivi leurs propriétaires dans l'au-delà.

1 Tim. 6:17-19 1tm 6.17-19 règle parfaitement pour le chrétien ce problème de la richesse.