Ésaïe

Chapitres 33 et 34

Les chapitres 33 et 34 nous annoncent les deux grands derniers actes du jugement. Au moment où Dieu s’établit en Sion et la remplit de justice, un dernier et puissant ennemi (le même, à ce que je crois, que le Gog d’Ézéchiel) monte pour piller le pays. Mais il y a des fidèles qui s’attendent à l’Éternel; l’Éternel se lève et l’ennemi est mis en fuite. Israël butine celui qui pensait le butiner. Aux versets 14 et 16, le résidu fidèle est distingué du reste du peuple. Le Messie se manifeste dans sa beauté; tout est en paix après la destruction de l’ennemi. Les parties les plus éloignées du pays sont ouvertes aux habitants de Sion, qui est établie en sûreté pour toujours.

Le chapitre 34 nous révèle le terrible jugement qui fond sur les autres nations dans le pays d’Édom (comp. ch. 63 et aussi le Ps. 83, ainsi que Abdias). Ici, ce sont ceux qui ont opprimé Sion qui sont frappés; Dieu tire vengeance des oppresseurs. L’Idumée est particulièrement atteinte; mais en même temps, sur son territoire, tous les ennemis d’Israël qui s’étaient coalisés avec elle, les armées des nations qui s’étaient rassemblées contre Jérusalem, périssent par le jugement de l’Éternel.