Apocalypse 10:1-11; 11:1-3

Apocalypse 10:1-11; 11:1-3

L'ange et le petit livre donné à Jean

10 Et je vis un autre ange puissant descendre du ciel, enveloppé d'une nuée et [ayant] l'arc-en-ciel sur sa tête. Et son visage [était] comme le soleil et ses pieds comme des colonnes de feu.

2 Et il avait dans sa main un petit livre ouvert. Et il posa le pied droit sur la mer, et le [pied] gauche sur la terre,

3 et il cria d'une voix forte, comme un lion qui rugit. Et quand il eut crié, les sept tonnerres firent entendre1 leurs propres voix.
1 littéralement : parlèrent.

4 Et quand les sept tonnerres eurent parlé, j'allais écrire ; mais j'entendis une voix venant du ciel, qui disait : Scelle les choses que les sept tonnerres ont prononcées1 et ne les écris pas.
1 littéralement : parlèrent.

5 Et l'ange que j'avais vu debout sur la mer et sur la terre leva sa main droite vers le ciel

6 et jura par celui qui vit aux siècles des siècles — lequel a créé le ciel et les choses qui y sont, et la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont — qu'il n'y aurait plus de délai.

7 Mais aux jours où l'on entendra le1 septième ange, quand il sera sur le point de sonner2 de la trompette, alors le mystère de Dieu sera accompli, comme il en a annoncé la bonne nouvelle à ses esclaves les prophètes.
1 littéralement : de la voix du. 2 ou : quand il sonnera.

8 Et la voix que j'avais entendue du ciel me parla de nouveau et dit : Va, prends le livre qui est ouvert dans la main de l'ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre.

9 Et je m'en allai vers l'ange, en lui disant de me donner le petit livre. Et il me dit : Prends-le et dévore-le ! Et il remplira ton ventre d'amertume, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel.

10 Et je pris le petit livre de la main de l'ange et je le dévorai. Et il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l'eus mangé, mon ventre fut rempli d'amertume.

11 Alors on me dit1 : Il faut que tu prophétises de nouveau sur des peuples, et des nations, et des langues, et beaucoup de rois.
1 littéralement : ils me disent.

Les deux témoins mis à mort et ressuscités

11 Et on me donna un roseau semblable à un bâton, en disant : Lève-toi, et mesure1 le temple2 de Dieu et l'autel, et [dénombre] ceux qui y adorent3.
1 comparer avec Ézéch. 40. 2 le temple proprement dit, la maison même ; non pas tout l'ensemble des cours et bâtiments sacrés ; ici et dans toute l'Apocalypse. 3 ailleurs : rendre hommage.

2 Et le parvis qui est à l'extérieur du temple, laisse-le de côté et ne le mesure pas, car il a été donné aux nations et elles fouleront aux pieds la cité sainte [pendant] 42 mois.

3 Et je donnerai [puissance] à mes 2 témoins et ils prophétiseront 1 260 jours, habillés de toile de sac.

Le ch. 10 et le ch. 11 v. 1 à 13 s'intercalent entre la 6e et la 7e trompette, de même que le ch. 7 formait une parenthèse entre le 6e et le 7e sceau. De nouveau, Christ paraît sous l'aspect d'«un autre ange», ici aussi accompagné de signes de grâce. La nuée dont Il s'enveloppe et les colonnes de feu sur lesquelles Il se tient rappellent les soins de Dieu envers Israël au désert (Ex. 13:21, 22 ex 13.20-22); l'arc-en-ciel (comp. ch. 4 v. 3 ap 4.1-4) parle de l'alliance de Dieu avec la terre (Gen. 9:13 gn 9.12-17). Ses promesses sont ainsi indirectement rappelées. Mais Christ possède aussi les attributs de l'autorité: son visage est semblable au soleil, et Il revendique ses droits à posséder le monde. Il a dans sa main un petit livre ouvert représentant une courte période de la prophétie déjà révélée dans l'Ancien Testament. Il s'agit de la seconde «demi-semaine» de la grande détresse (Dan. 9:27 dn 9.23-27), pendant laquelle Dieu reconnaît encore le temple, l'autel et «ceux qui y adorent». Détail remarquable, ces trois ans et demi sont évalués en mois (42) pour parler de l'oppression (ch. 11 v. 2), mais aussi en jours (1260) pour mesurer le témoignage d'un résidu fidèle. Dieu a compté chacun de ces jours et sait ce qu'il représente de courage et comporte de souffrances (Ps. 56:9 ps 56.9-14).