Apocalypse 9:1-21

Apocalypse 9:1-21

Les cinquième et sixième trompettes

9 Et le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile tombée du ciel sur la terre et la clé du puits de l'abîme lui fut donnée.

2 Et elle1 ouvrit le puits de l'abîme et une fumée monta du puits, comme la fumée d'une grande fournaise. Et le soleil et l'air furent obscurcis par la fumée du puits.
1 c.-à-d. : l'étoile.

3 Et des sauterelles sortirent de la fumée [pour se répandre] sur la terre. Et il leur fut donné un pouvoir semblable au pouvoir qu'ont les scorpions de la terre.

4 Et il leur a été dit qu'elles ne nuisent ni à l'herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais aux hommes qui n'ont pas le sceau de Dieu sur leurs fronts.

5 Et il leur a été donné de ne pas les tuer, mais qu'ils soient tourmentés 5 mois. Et leur tourment est comme le tourment du scorpion, quand il pique1 un homme.
1 littéralement : frappe.

6 Et en ces jours-là les hommes chercheront la mort et ils ne la trouveront absolument pas. Et ils désireront mourir, mais la mort fuira loin d'eux.

7 Et l'aspect des sauterelles était comme celui de chevaux préparés pour le combat. Et sur leurs têtes il y avait comme des couronnes semblables à de l'or, et leurs visages étaient comme des visages d'hommes.

8 Et elles avaient des cheveux comme des cheveux de femmes et leurs dents étaient comme [des dents] de lions.

9 Et elles avaient des thorax comme des cuirasses de fer et le bruit de leurs ailes était comme le bruit de chars à plusieurs chevaux courant au combat.

10 Et elles ont des queues semblables à [celles] des scorpions, avec des aiguillons. Et leur pouvoir était dans leurs queues pour nuire aux hommes [pendant] cinq mois.

11 Elles ont sur elles un roi, l'ange de l'abîme, dont le nom est Abaddon1 en hébreu, et qui a pour nom Apollyon2 en grec.
1 Abaddon : destruction ; voir Job 26:6. 2 Apollyon : destructeur.

12 Le premier malheur est passé ; voici, il arrive encore deux malheurs après ces choses.

13 Et le sixième ange sonna de la trompette. Et j'entendis une voix sortant des [quatre] cornes de l'autel d'or qui est devant Dieu.

14 Elle disait au 6e ange qui avait la trompette : Délie les 4 anges qui sont liés sur le grand fleuve Euphrate.

15 Et les 4 anges qui étaient préparés pour l'heure, et le jour, et le mois, et l'année furent déliés afin de tuer le tiers des hommes.

16 Et le nombre des troupes de la cavalerie était de deux myriades1 de myriades1 ; j'ai entendu leur nombre.

1 une myriade est un nombre de 10 000 ; ce qui fait : 200 millions.

17 Et c'est ainsi que je vis les chevaux dans la vision, et ceux qui étaient assis dessus, ayant des cuirasses de feu, et d'hyacinthe1, et de soufre. Et les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions ; et de leur bouche sortent du feu, et de la fumée, et du soufre.
1 hyacinthe : pierre précieuse de couleur jaune orangé.

18 Par ces trois fléaux, le tiers des hommes fut tué : par le feu, et la fumée, et le soufre, qui sortent de leur bouche.

19 Car le pouvoir des chevaux est dans leur bouche et dans leurs queues. Car leurs queues sont semblables à des serpents ayant des têtes, et c'est par elles qu'ils nuisent.

20 Et les autres hommes qui n'avaient pas été tués par ces fléaux ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains. Ils ne cessèrent pas de rendre hommage aux démons et aux idoles d'or, et d'argent, et de bronze, et de pierre, et de bois, lesquelles ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher.

21 Et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leur magie, ni de leur fornication, ni de leurs vols.

Certains commentateurs ont donné de ces chapitres les interprétations les plus fantaisistes, s'efforçant en particulier de faire correspondre les prophéties avec des événements contemporains. Rappelons donc que toute cette troisième partie de la vision de Jean est future. Elle concerne seulement l'intervalle de quelques années séparant la venue du Seigneur pour chercher son Église, du commencement de son règne millénaire.

La 5e trompette, ou premier malheur, libère de l'abîme un essaim d'effroyables sauterelles, instruments directs de Satan, qui infligent aux Juifs impies un tourment moral pire que la mort. À la 6e trompette apparaissent des chevaux fantastiques, crachant le feu, la fumée et le soufre, semant la mort sur leur passage. Leurs cavaliers portent des cuirasses (v. 9, 17), image de consciences endurcies (1 Tim. 4:2 1tm 4.1-5). En même temps les aiguillons et les queues semblables à des scorpions (v. 10) ou à des serpents (v. 19) représentent les doctrines mensongères et empoisonnées, armes perfides dont Satan se servira plus que jamais (comp. És. 9:14 es 9.12-15).

L'emploi d'une trompette pour annoncer ces jugements leur donne le caractère d'avertissements aux hommes. Mais si durs sont les cœurs que même ces désastres sans précédents ne les conduiront pas à la repentance (v. 20, 21).