Apocalypse 5:1-14

Apocalypse 5:1-14

Le livre scellé de 7 sceaux et l'Agneau au milieu du trône

5 Et je vis, dans la [main] droite de Celui qui était assis1 sur le trône, un livre2 écrit à l'intérieur et à l'extérieur, scellé de 7 sceaux.
1 ou : qui est assis ; c'est un titre : Celui qui est assis sur le trône. 2 le livre avait la forme d'un rouleau ; voir 6:14.

2 Et je vis un ange puissant, proclamant d'une voix forte : Qui est digne d'ouvrir le livre et d'en rompre les sceaux ?

3 Et personne, ni dans le ciel, ni sur la terre, ni au-dessous de la terre ne pouvait ouvrir le livre ni le regarder.

4 Et je pleurais beaucoup parce que personne n'était trouvé digne d'ouvrir le livre ni de le regarder.

5 Et l'un des Anciens me dit : Ne pleure pas ! Voici, le lion qui est de la tribu de Juda1, la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses 7 sceaux.
1 comparer avec Gen. 49:9.

6 Et je vis au milieu du trône, et des 4 Êtres vivants, et au milieu des Anciens, un agneau qui se tenait là comme immolé, ayant 7 cornes et 7 yeux, qui sont les 7 Esprits de Dieu envoyés sur toute la terre.

7 Et il vint et prit [le livre] de la [main] droite de Celui qui était assis1 sur le trône.
1 ou : qui est assis ; c'est un titre : Celui qui est assis sur le trône.

8 Et lorsqu'il eut pris le livre, les 4 Êtres vivants et les 24 Anciens tombèrent [sur leurs faces] devant l'Agneau, ayant chacun une harpe et des coupes d'or pleines de parfums, qui sont les prières des saints.

9 Et ils chantent un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre et d'en ouvrir les sceaux, car tu as été immolé et tu as acheté pour Dieu par ton sang [des hommes] de toute tribu, et [de toute] langue, et [de tout] peuple, et [de toute] nation.

10 Et tu as fait d'eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.

11 Et je regardai et j'entendis une voix de beaucoup d'anges autour du trône, et des Êtres vivants, et des Anciens. Et leur nombre était des myriades1 de myriades1 et des milliers de milliers.
1 une myriade est un nombre de 10 000.

12 Ils disaient d'une voix forte : Digne est l'Agneau qui a été immolé de recevoir la puissance, et la richesse, et la sagesse, et la force, et l'honneur, et la gloire, et la bénédiction.

13 Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, et sur la terre, et au-dessous de la terre, et sur la mer, et toutes les choses qui y sont, je les entendis qui disaient : À Celui qui est assis sur le trône et à l'Agneau [soient] la bénédiction, et l'honneur, et la gloire, et la force aux siècles des siècles !

14 Et les 4 Êtres vivants disaient : Amen ! Et les Anciens tombèrent [sur leurs faces] et rendirent hommage.

Une question tient l'univers en suspens: «Qui est digne d'ouvrir le livre et d'en rompre les sceaux»? Autrement dit, qui exercera le jugement? Un seul le peut: celui qui est sans péché (comp. Jean 8:7 j 8.1-11), ayant, par sa perfection même, vaincu Satan et le monde. Christ est ce «lion de la tribu de Juda», déjà désigné en Gen. 49:9 gn 49.8-12. Mais, aussitôt après, Il est vu sous l'apparence d'un Agneau comme immolé. Pour triompher de Satan, pour remplir le ciel d'une multitude de créatures heureuses et reconnaissantes, la croix de Jésus a été nécessaire. Et Son sacrifice est rappelé au cœur de tous les saints de la manière la plus touchante. Dans ce ciel où tout parle de puissance et de majesté, le souvenir permanent de l'abaissement de notre cher Sauveur présentera le plus saisissant contraste. Son humilité, sa douceur, sa dépendance, sa patience… toutes ces perfections morales que Jésus a manifestées ici-bas ne cesseront jamais d'être visibles, nous donnant pour l'éternité la mesure de son amour.

Alors, au cantique nouveau entonné par les saints glorifiés, répondra l'écho universel de toutes les sphères de la création. «Digne est l’Agneau qui a été immolé, de recevoir la puissance, et richesse, et sagesse, et force, et honneur, et gloire, et bénédiction» (v. 12).