Apocalypse 2:12-29

Apocalypse 2:12-29

Lettre à l'assemblée qui est à Pergame

12 Et à l'ange de l'assemblée qui est à Pergame, écris : Voici ce que dit celui qui a l'épée aiguë à deux tranchants :

13 Je sais où tu habites, là où est le trône de Satan. Et tu tiens ferme mon nom et tu n'as pas renié ma foi, même1 dans les jours où Antipas était mon fidèle témoin, lequel a été mis à mort parmi vous, là où Satan habite.
1 plusieurs manuscrits omettent : même.

14 Mais j'ai certaines choses contre toi car tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, lequel enseignait à Balak à jeter une pierre d'achoppement devant les fils d'Israël pour qu'ils mangent des choses sacrifiées aux idoles et qu'ils commettent la fornication1.
1 voir Nombres 25:1-3 et 31:16.

15 Ainsi tu as, toi aussi, des gens attachés de la même manière à la doctrine des Nicolaïtes.

16 Repens-toi donc ! Sinon je viens à toi rapidement et je combattrai contre eux avec l'épée de ma bouche.

17 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux assemblées !
À celui qui vaincra, je donnerai de la manne cachée. Et je lui donnerai un caillou blanc et, sur le caillou, un nouveau nom écrit que personne ne connaît sinon celui qui le reçoit.

Lettre à l'assemblée qui est à Thyatire

18 Et à l'ange de l'assemblée qui est à Thyatire, écris : Voici ce que dit le Fils de Dieu, [celui] qui a ses yeux comme une flamme de feu et dont les pieds sont semblables à du bronze brillant :

19 Je connais tes œuvres, et ton amour, et ta foi, et ton service, et ta persévérance, et tes dernières œuvres plus nombreuses que les premières.

20 Mais j'ai contre toi que tu laisses faire la femme Jésabel1 qui se dit prophétesse. Et elle enseigne et égare mes esclaves [en les entraînant] à commettre la fornication et à manger des viandes sacrifiées aux idoles.
1 allusion probable à l'épouse païenne et idolâtre du roi d'Israël Achab ; voir 1 Rois 16:31 ; 21:25.

21 Et je lui ai donné du temps afin qu'elle se repente, mais elle ne veut pas se repentir de sa fornication.

22 Voici, je la jette sur un lit — ainsi que ceux qui commettent l'adultère avec elle — dans une grande détresse, à moins qu'ils ne se repentent de ses œuvres.

23 Et je frapperai de mort1 ses enfants. Et toutes les assemblées sauront que c'est moi qui sonde les reins et les cœurs ; et je vous donnerai à chacun selon vos œuvres.
1 littéralement : je ferai mourir de mort.

24 Mais à vous, aux autres qui sont à Thyatire, à tous ceux qui n'ont pas cette doctrine, qui n'ont pas connu les profondeurs de Satan comme ils les appellent, je dis : Je ne vous impose pas d'autre charge.

25 Seulement, ce que vous avez, tenez-le ferme jusqu'à ce que je vienne.

26 Et celui qui vaincra et celui qui gardera mes œuvres jusqu'à la fin, je lui donnerai autorité sur les nations.

27 Et il les fera paître avec un sceptre de fer, comme sont brisés les vases d'argile,

28 ainsi que j'[en] ai moi-même reçu [le pouvoir] de mon Père. Et je lui donnerai l'étoile du matin.

29 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux assemblées !

Pendant la période de Smyrne, dix grandes persécutions collectives n'ont pas eu raison de la foi chrétienne. Au contraire, comme l'a écrit quelqu'un, «le sang des martyrs est devenu la semence de l'Église». Alors Satan use d'une autre tactique, et c'est Pergame (v. 13). Ce que la violence n'a pas pu produire, la faveur des autorités va l'accomplir. Sous le règne de l'empereur Constantin en l'an 312, l'adoption du christianisme comme religion d'état, événement que beaucoup ont pu considérer comme un grand succès de la vérité, a favorisé le relâchement, la mondanité, l'introduction de doctrines étrangères (v. 14, 15).

Mais à Thyatire, église qui va jusqu'à la fin, le mal fait un pas de plus. Ce sont les ténèbres du Moyen-âge, comparées ici au sinistre règne d'Achab que sa femme Jésabel poussait à faire le mal (1 Rois 21:25 1r 21.20-29). L'Église s'est lassée d'être étrangère ici-bas. Elle a voulu régner. Et nous connaissons le rôle politique qu’elle a toujours désiré jouer. Eh bien, la domination que cette Église de Thyatire a recherchée avec tant d'arrogance est promise à ceux qu'elle a opprimés, torturés, brûlés sur les bûchers… mais qui sont les vrais vainqueurs. Ils régneront avec Celui qui vient comme l'Étoile du matin.