Jérémie 23:16-40

Jérémie 23:16-40

16 « Ainsi dit l'Éternel des armées : N'écoutez pas les paroles des prophètes qui vous prophétisent. Ils vous entraînent à des choses vaines, ils disent la vision de leur cœur, non [celle qui sort] de la bouche de l'Éternel.

17 Ils disent continuellement à ceux qui me méprisent : "L'Éternel a dit : Vous aurez la paix." Et à tous ceux qui marchent dans l'obstination de leur cœur, ils disent : "Il n'arrivera pas de malheur sur vous."

18 Car qui s'est tenu dans le conseil secret de l'Éternel, de sorte qu'il aurait vu et entendu sa parole ? Qui a été attentif à sa parole et a écouté ?

19 Voici, la tempête de l'Éternel, la fureur, est sortie. Oui, une tempête tourbillonnante fondra sur la tête des méchants.

20 La colère de l'Éternel ne s'en retournera pas jusqu'à ce qu'il ait exécuté et accompli les desseins de son cœur. À la fin des jours, vous le comprendrez avec intelligence.

21 Je n'ai pas envoyé ces prophètes, et ils ont couru ; je ne leur ai pas parlé, et ils ont prophétisé.

22 Mais, s'ils s'étaient tenus dans mon conseil secret, et avaient fait entendre mes paroles à mon peuple, alors ils les auraient détournés de leur mauvaise voie, et de l'iniquité de leurs actions.

23 « Ne suis-je qu'un Dieu de près, déclare l'Éternel, et ne suis-je pas un Dieu de loin?

24 Un homme se cachera-t-il dans quelque cachette où je ne le voie pas ? déclare l'Éternel. N'est-ce pas moi qui remplis les cieux et la terre ? déclare l'Éternel.

25 J'ai entendu ce que les prophètes disent, prophétisant le mensonge en mon nom, [et] disant : "J'ai fait un rêve, j'ai fait un rêve !"

26 Jusqu'à quand les prophètes auront-ils dans le cœur de prophétiser le mensonge, et seront-ils des prophètes [qui prophétisent] la tromperie de leur cœur ?

27 [Jusqu'à quand] pensent-ils faire oublier mon nom à mon peuple par leurs rêves que chacun raconte à son compagnon, tout comme leurs pères ont oublié mon nom au profit de Baal ?

28 Que le prophète qui a fait un rêve raconte son rêve, et que celui qui a ma parole énonce ma parole en vérité. Qu'est-ce que la paille à côté du grain ? déclare l'Éternel.

29 Ma parole n'est-elle pas comme un feu, déclare l'Éternel, et comme un marteau qui brise le roc ?

30 « C'est pourquoi, voici, déclare l'Éternel, j'en veux aux prophètes qui volent mes paroles, chacun à son prochain.

31 Voici, déclare l'Éternel, j'en veux aux prophètes qui usent de leur langue, et qui disent : "Il a déclaré."

32 Voici, déclare l'Éternel, j'en veux à ceux qui prophétisent des rêves mensongers, et qui les racontent, et qui font errer mon peuple par leurs mensonges et par leurs vantardises. Et moi, je ne les ai pas envoyés, et je ne leur ai pas donné d'ordre. Et ils ne seront d'aucune utilité à ce peuple, déclare l'Éternel.

33 « Et si ce peuple, ou un prophète, ou un sacrificateur t'interroge, en disant : "Quel est l'oracle de l'Éternel ?", alors tu leur diras : "Quel oracle ? Je vous abandonnerai1, déclare l'Éternel."
1 ailleurs : délaisser, rejeter.

34 Et si un prophète, ou un sacrificateur ou [quelqu'un] du peuple dit : "Oracle de l'Éternel !", alors j'interviendrai contre cet homme et sa maison.

35 Ainsi, vous direz, chacun à son compagnon et chacun à son frère : "Qu'a répondu l'Éternel, et qu'a dit l'Éternel ?"

36 Mais vous ne ferez plus mention de l'oracle de l'Éternel, car chacun tiendra sa parole pour oracle. Car vous avez perverti les paroles du Dieu vivant, de l'Éternel des armées, notre Dieu.

37 Ainsi, tu diras au prophète : "Que t'a répondu l'Éternel, et qu'a dit l'Éternel ?"

38 Et si vous dites : "Oracle de l'Éternel !", à cause de cela, ainsi dit l'Éternel : Parce que vous dites cette parole : "Oracle de l'Éternel !", alors que j'ai envoyé [quelqu'un] vers vous, pour dire : "Ne dites pas : Oracle de l'Éternel !",

39 à cause de cela, voici, je vous oublierai entièrement, et je vous rejetterai loin de ma face, vous et la ville que j'ai donnée, à vous et à vos pères.

40 Et je ferai venir sur vous un mépris éternel, et une honte éternelle qui ne sera pas oubliée. »

Parmi les mauvais bergers d'Israël, les prophètes étaient particulièrement coupables. Ils avaient bercé le peuple de la folle illusion que, malgré ses péchés, tout irait pour le mieux. Ils étaient menteurs. Ils avaient couru… sans que l'Éternel les envoie, parlé, mais pas comme oracles de Dieu (v. 21 et 38; 1 Pier. 4:11 1p 4.10-11). Une grande activité religieuse est loin d'être toujours la preuve et le résultat d'un bon état spirituel. Pour le chrétien maintenant, comme pour le prophète autrefois, il n'existe qu'une seule règle pour courir et pour parler: se tenir d'abord «dans le conseil secret de l'Éternel» (v. 18, 22), autrement dit dans la communion du Seigneur, pour connaître et faire sa volonté.

Au v. 23 une question est posée: «Suis-je un Dieu de près — dit l'Éternel — et non un Dieu de loin?». «Le Seigneur est proche» peut répondre l'apôtre (Phil. 4:5 ph 4.4-7). Chacun de nous en a-t-il fait l'expérience? La Parole de Dieu est un feu (v. 29). De la même manière que la flamme d'un chalumeau permet d'ôter les scories du métal, elle s'emploie à purifier notre âme en consumant les impuretés qui la souillent et qui l'étouffent (Prov. 25:4 pv 25.4-5). Elle est la «force motrice» du croyant, comme le foyer sous la chaudière (ch. 20 v. 9 jr 20.7-9). Mais elle est aussi d'abord ce marteau, seul capable de briser une volonté rebelle.