Jérémie 15:1-21

Jérémie 15:1-21

Réponse terrible de l'Éternel à son peuple

15 Et l'Éternel me dit : « Même si Moïse et Samuel se tenaient devant moi, mon âme ne serait pas [tournée] vers ce peuple. Renvoie-les loin de ma face, et qu'ils s'en aillent !1
1 littéralement : qu'ils sortent !

2 Et il arrivera, s'ils te disent : "Où irons-nous ?1", que tu leur diras : "Ainsi dit l'Éternel : À la mort ceux qui sont destinés à la mort ; et à l'épée ceux qui sont destinés à l'épée ; et à la famine ceux qui sont destinés à la famine ; et à la captivité ceux qui sont destinés à la captivité."
1 littéralement : Où sortirons-nous ?

3 Et j'interviendrai contre eux de quatre manières1, déclare l'Éternel : l'épée pour tuer, et les chiens pour traîner, et les oiseaux des cieux et les bêtes de la terre pour dévorer et pour détruire.
1 littéralement : je visiterai sur eux quatre familles.

4 Et je ferai d'eux un exemple terrifiant pour1 tous les royaumes de la terre, à cause de Manassé, fils d'Ézéchias, roi de Juda, pour ce qu'il a fait dans Jérusalem.
1 ou : je les livrerai à la vexation dans.

5 « Car qui aurait compassion de toi, Jérusalem, et qui te plaindrait ? Et qui se détournerait pour s'informer de ta paix ?

6 C'est toi qui m'as délaissé, déclare l'Éternel, tu es retournée en arrière. Et j'ai étendu ma main sur toi, et je te détruirai. Je suis fatigué de me repentir.

7 Et je les vannerai avec une pelle à vanner aux portes du pays. Je priverai d'enfants mon peuple, [et] je le ferai périr. Ils ne sont pas revenus de leurs voies.

8 Ses veuves sont nombreuses devant moi, plus que le sable des mers. Je fais venir sur eux, sur les mères des jeunes hommes1, un dévastateur en plein midi. Je fais tomber subitement sur elles l'angoisse et l'épouvante.
1 littéralement : sur la mère du jeune homme.

9 Celle qui avait mis au monde sept [fils] dépérit, elle rend l'âme. Son soleil s'est couché pendant qu'il faisait encore jour ; elle est couverte de honte et de confusion. Et ce qui reste d'eux, je le livrerai à l'épée devant leurs ennemis, déclare l'Éternel. »

Plainte du prophète

10 « Malheur à moi, ma mère, de ce que tu m'as fait naître homme de débat et homme de contestation pour tout le pays ! Je n'ai pas prêté [à usure], on ne m'a pas prêté [à usure], [et] tous me maudissent ! »

11 L'Éternel dit : « Certainement, je te délivrerai pour le bien !1 Certainement, je ferai venir, en suppliant, l'ennemi devant de toi2, au temps du malheur et au temps de la détresse !
1 littéralement (hébraïsme) : Si je ne te délivre pour le bien ! 2 littéralement (hébraïsme) : Si je ne fais venir, en suppliant, l'ennemi devant de toi.

12 Le fer se brisera-t-il, le fer du nord et le bronze ?

13 Tes biens et tes trésors, je les livrerai au pillage, sans échange d'argent, et [cela] à cause de tous tes péchés, et sur tout ton territoire.

14 Et je [te]1 ferai passer avec tes ennemis dans un pays que tu ne connais pas. Car un feu s'est allumé dans ma colère, il brûlera contre vous. »
1 ou : [les].

15 « Toi, ô Éternel, tu le sais ! Souviens-toi de moi, et interviens en ma faveur, et venge-moi de mes persécuteurs ! Selon la lenteur de ta colère, ne m'enlève pas ! Sache que, pour toi, je supporte le mépris.

16 Tes paroles se sont trouvées [devant moi], alors je les ai mangées. Et ta parole a été pour moi l'allégresse et la joie de mon cœur. Car je suis appelé de ton nom1, ô Éternel, Dieu des armées !
1 littéralement : ton nom est appelé sur moi.

17 Je ne me suis pas assis dans l'assemblée1 des moqueurs, ni ne me suis réjoui. À cause de ta main, je me suis assis solitaire, parce que tu m'as rempli d'indignation.
1 ailleurs : conseil secret.

18 Pourquoi ma douleur est-elle continuelle, et ma blessure incurable ? Elle refuse d'être guérie. Serais-tu vraiment pour moi comme une source trompeuse, comme des eaux sur lesquelles on ne peut pas compter1 ? »

1 ou : qui ne sont pas constantes.

19 « C'est pourquoi, ainsi dit l'Éternel : Si tu te retournes, alors je te ramènerai, tu te tiendras debout devant moi. Et si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est sans valeur, tu seras comme ma bouche. Qu'ils retournent vers toi, mais toi, ne retourne pas vers eux.

20 Et je te rendrai pour ce peuple [comme] une muraille de bronze, imprenable. Et ils te combattront, mais ils ne l'emporteront pas sur toi. Car je suis avec toi pour te sauver et pour te délivrer, déclare l'Éternel.

21 Et je te délivrerai de la main des hommes iniques, et je te rachèterai de la main des hommes violents. »

Une nouvelle fois l'Éternel prévient Jérémie qu'Il ne peut agréer son intercession. Moïse et Samuel eux-mêmes, dont nous connaissons la vie de prière et leur amour pour Israël, ne pourraient plus rien dans l'état actuel de ce pauvre peuple (voir Ps. 99:6 ps 99.6-9). Jérémie est au bord du désespoir (v. 10). Il prend Dieu à témoin de sa fidélité: «Tes paroles se sont-elles trouvées, je les ai mangées» (comp. Ps. 119:103 ps 119.103-105). Le livre de la Loi avait en effet été retrouvé dans le temple et le jeune sacrificateur en avait fait ses délices. Enfants de Dieu, puissions-nous comme Jérémie trouver tous les jours dans la Bible la nourriture de notre âme et en même temps la joie de notre cœur. Paul rappelait à Timothée qu'un bon serviteur du Christ Jésus doit être nourri dans les paroles de la foi et de la bonne doctrine (1 Tim. 4:6 1tm 4.6-11).

L'Éternel encourage son fidèle mais craintif témoin qui, pour Lui, «porte le mépris» (v. 15; Ps. 69:8 ps 69.7-13) et il lui promet de le délivrer. Il l'invite à séparer ce qui est précieux de ce qui est vil. Un disciple de Jésus doit avoir une conscience délicate pour discerner le bien et le pratiquer, pour juger le mal et s'en séparer (comp. aussi 1 Pier. 3:10-12 1p 3.8-13). C'est à cette condition seulement qu'il pourra parler comme la bouche ou l'oracle de Dieu (v. 19).