Jérémie 2:19-37

Jérémie 2:19-37

19 Ton iniquité te punira, et tes infidélités te reprendront. Et sache et vois que c'est une chose mauvaise et amère que tu aies abandonné l'Éternel ton Dieu, et que ma crainte ne soit pas en toi, déclare le Seigneur, l'Éternel des armées.

20 « Car depuis longtemps tu as brisé1 ton joug, arraché tes liens, et tu as dit : "Je ne servirai pas2." Car, sur toute haute colline et sous tout arbre vert, tu t'inclines, tu te prostitues.
1 ou : j'ai brisé. 2 selon d'autres : ne transgresserai pas.

21 Or moi, je t'avais plantée [comme] un cépage de choix, [comme] une semence tout à fait sûre1. Et comment t'es-tu changée pour moi en sarments dégénérés d'une vigne étrangère ?
1 littéralement : vraie.

22 Même si tu te lavais avec de la soude, et si tu employais beaucoup de potasse, ton iniquité [resterait] marquée devant moi, déclare le Seigneur, l'Éternel.

23 Comment dis-tu : "Je ne me suis pas rendue impure, je n'ai pas marché après les Baals" ? Regarde ton chemin dans la vallée, reconnais ce que tu as fait, chamelle légère qui entrecroise tes chemins !

24 C'est une ânesse sauvage habituée au désert. Dans le désir de son âme, elle hume le vent ; dans son ardeur, qui la détournera ? Tous ceux qui la recherchent ne se fatigueront pas ; ils la trouveront dans son mois1.
1 il faut sans doute comprendre : quand elle sera en chaleur.

25 Empêche ton pied de se laisser déchausser, et ta gorge d'avoir soif ! Mais tu dis : "Rien à faire ! Non ! Car j'aime les étrangers, et j'irai après eux."

26 « Comme un voleur qui a honte quand il est trouvé, ainsi aura honte la maison d'Israël, eux, leurs rois, leurs princes, et leurs sacrificateurs, et leurs prophètes.

27 Ils disent à un morceau de bois1 : "Tu es mon père !" Et à une pierre : "Tu m'as engendré !" Car ils m'ont tourné le dos2 et non le visage. Mais, dans le temps de leur malheur, ils diront : "Lève-toi et délivre-nous !"
1 ou : un arbre. 2 littéralement : la nuque.

28 Et où sont tes dieux, [ceux] que tu t'es faits ? Qu'ils se lèvent, s'ils peuvent te sauver au temps de ton malheur ! Car tes dieux sont aussi nombreux que tes villes, ô Juda !

29 Pourquoi contesteriez-vous avec moi ? Vous vous êtes tous révoltés contre moi, déclare l'Éternel.

30 J'ai frappé vos fils en vain, ils ne reçoivent pas la correction. Votre épée a dévoré vos prophètes, comme un lion destructeur.

31 Ô génération, considérez1 la parole de l'Éternel ! Ai-je été un désert pour Israël, ou un pays de ténèbres ? Pourquoi mon peuple a-t-il dit : "Nous allons où nous voulons2, nous ne viendrons plus à toi" ?
1 littéralement : voyez. 2 littéralement : nous sommes des promeneurs.

32 La vierge oublie-t-elle sa parure, l'épouse, ses ceintures d'ornement ? Mais mon peuple m'a oublié [pendant] des jours sans nombre.

33 Comme tu es habile dans tes voies pour rechercher l'amour ! C'est pourquoi tu as aussi habitué tes voies aux choses iniques.

34 Même dans les pans [de ton vêtement] a été trouvé le sang des1 pauvres innocents que tu n'avais pas surpris en pleine effraction ; mais [il y a été trouvé] à cause de toutes ces choses2.
1 littéralement : sang des âmes des. 2 ou : innocents ; je ne l'ai pas trouvé en pénétrant violemment [dans des lieux cachés], mais en tous ceux-ci.

35 Et tu dis : "Oui, je suis innocente, sa colère se détournera certainement de moi." Voici, j'entrerai en jugement avec toi, puisque tu as dit : "Je n'ai pas péché."

36 Pourquoi te donnes-tu tant de mouvement pour changer de chemin ? Tu auras honte aussi de l'Égypte, comme tu as eu honte de l'Assyrie.

37 De celle-là aussi, tu sortiras avec les mains sur la tête, car l'Éternel a rejeté ceux en qui tu as mis ta confiance1, et tu ne réussiras pas avec eux.
1 littéralement : tes confiances.

L'abandon du premier amour est toujours le point de départ, caché d'abord, de beaucoup d'autres maux. Dieu avait appelé Israël hors d'Égypte pour Le servir (Ex. 4:23 ex 4.21-23). Et voilà ce peuple qui lui déclare effrontément: «Je ne servirai pas» (v. 20; comp. en Néh. 3:5 nh 3.3-6 l'exemple des chefs thekohites). Eh bien! C'est aussi la triste réponse de nombreux chrétiens à Celui qui les a sauvés, même s'ils n'osent pas le formuler à haute voix! Nous pouvons leur affirmer qu'ils se trompent eux-mêmes. Car il est impossible de ne pas servir un maître. Refuser l'obéissance au Seigneur, c'est tomber dans l'esclavage des idoles (v. 28).

Allant plus avant dans sa rébellion contre l'Éternel, ce méchant peuple lui a délibérément tourné le dos (v. 27). Avec une ingratitude inqualifiable, il a oublié Celui qui ne lui avait fait que du bien (v. 32). Pauvre peuple! Dieu cherche à lui ouvrir les yeux. Il l'invite à se retourner et à considérer les traces sinueuses qu'il a laissées derrière lui (v. 23; voir ch. 14 v. 10 jr 14.10-12). Chers amis chrétiens, il est nécessaire aussi quelquefois de faire le point et de considérer nos voies. Que de faux pas, de détours, d'impasses où nous nous sommes égarés parce que nous n'avons pas voulu suivre le chemin tout droit et tout simple de la volonté du Seigneur!