Ésaïe 1:18-31

Ésaïe 1:18-31

18 Venez donc et argumentons ! dit l'Éternel. Si vos péchés sont [rouges] comme le cramoisi1, ils deviendront blancs comme la neige ; s'ils sont rouges comme l'écarlate2, ils seront comme la laine.
1 cramoisi : couleur rouge foncé. 2 écarlate : couleur rouge vif.

19 Si vous êtes de bonne volonté et si vous écoutez, vous mangerez les meilleurs produits1 du pays.
1 littéralement : le bon.

20 Mais si vous refusez et que vous vous révoltiez, vous serez dévorés par l'épée. Car la bouche de l'Éternel a parlé.

21 Comment la ville fidèle est-elle devenue une prostituée ? Elle était pleine de droiture ; la justice habitait en elle, mais maintenant, [ce sont] des meurtriers !

22 Ton argent est devenu des scories, ton vin est dilué avec de l'eau.

23 Tes chefs sont des rebelles et les compagnons de voleurs. Chacun aime les pots-de-vin et court après les récompenses. Ils ne font pas droit à l'orphelin et la cause de la veuve n'a pas accès auprès d'eux.

24 C'est pourquoi le Seigneur, l'Éternel des armées, le Puissant d'Israël, déclare1 : Ah ! je tirerai satisfaction de mes adversaires et je me vengerai de mes ennemis !
1 déclarer, dans le sens de la diction d'un oracle ; ici et ailleurs, souvent dans les Prophètes.

25 Et je tournerai ma main sur toi, et je te purifierai de tes scories comme avec de la potasse1, et j'ôterai tout ton étain2.
1 ou : purifierai parfaitement de tes scories. 2 ou : plomb ; ce qui est mêlé avec l'argent dans le minerai.

26 Et je rétablirai tes juges comme au commencement et tes conseillers comme dans les premiers temps. Après cela, tu seras appelée « ville de justice », « cité fidèle ».

27 Sion sera rachetée par le jugement, et ceux qui y reviennent [le seront] par la justice.

28 Mais la ruine des transgresseurs et des pécheurs arrivera en une fois, et ceux qui abandonnent l'Éternel périront.

29 Car ils auront honte des térébinthes auxquels vous avez pris plaisir, et vous rougirez à cause des jardins que vous aurez choisis.

30 Car vous serez comme un térébinthe au feuillage flétri et comme un jardin qui n'a pas d'eau.

31 Et le fort deviendra [comme] de l'étoupe et son œuvre [comme] une étincelle, et tous les deux brûleront ensemble et il n'y aura personne pour éteindre.

Et voici toute la grâce divine qui brille envers le misérable peuple (mais aussi envers tout pécheur qui se reconnaît perdu). Nous l'avons laissé hier couvert de meurtrissures et de plaies vives, semblable à cet homme de la parabole, qui était tombé entre les mains des voleurs (Luc 10:30 lc 10.25-37). À présent l'Éternel l'invite à plaider avec lui. Plaider? À quoi bon! Que dire pour sa défense? Le coupable a la bouche fermée. Mais alors, au lieu de sa condamnation, voici qu'il peut entendre, prononcée par son propre juge, l'incomparable promesse du v. 18. Elle a apporté la paix à d'innombrables cœurs: «Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige…». Nous savons que c'est par le sang de Jésus Christ que cette purification peut s'accomplir (1 Jean 1:7 1j 1.5-7). Sinon, le châtiment s'exécutera sur ceux qui refusent le pardon offert. Les v. 21 et suivants nous décrivent ce qu'est devenue Jérusalem, «la ville fidèle»: un repaire de meurtriers. Il est nécessaire que l'Éternel la purifie. Ce ne sera pas, hélas, par le sang rédempteur — car elle n'en a pas voulu — mais par le jugement tombant sur les transgresseurs après toute la patience dont Dieu a fait preuve envers un peuple rebelle.