Proverbes 7:1-27

Proverbes 7:1-27

Les séductions de la femme infidèle mènent à la mort

7 Mon fils, garde mes paroles et cache par-devers toi mes commandements.

2 Garde mes commandements et tu vivras, et [garde] mon enseignement comme la prunelle de tes yeux.

3 Attache-les sur tes doigts, écris-les sur la tablette de ton cœur.

4 Dis à la sagesse : « Tu es ma sœur ! », et appelle l'intelligence ton amie1,
1 littéralement : ta connaissance.

5 pour te garder de la femme étrangère, d'une inconnue qui use de paroles flatteuses.

6 Car, à la fenêtre de ma maison, je regardais à travers mon treillis.

7 Et je vis parmi les simples, j'aperçus parmi les jeunes gens1, un jeune homme dépourvu de sens,
1 littéralement : les fils.

8 qui passait dans la rue, près de l'angle où se tenait cette femme1. Et il prit le chemin de sa maison,
1 littéralement : près de son angle.

9 au crépuscule, au soir de la journée, au milieu1 de la nuit et de l'obscurité.
1 littéralement : dans la pupille.

10 Et voici, une femme [vint] à sa rencontre, habillée comme une prostituée et ayant le cœur rusé.

11 Elle était bruyante et sans frein ; ses pieds ne restaient pas dans sa maison ;

12 elle était tantôt dans la rue, tantôt sur les places, et elle faisait le guet à tous les coins [de rue].

13 Et elle le saisit, et l'embrassa, et d'un visage effronté elle lui dit :

14 « J'ai chez moi des sacrifices de prospérités, j'ai aujourd'hui acquitté mes vœux ;

15 c'est pourquoi je suis sortie à ta rencontre pour chercher ton visage et je t'ai trouvé.

16 J'ai étendu sur mon lit des couvertures, des tapisseries en lin d'Égypte ;

17 j'ai parfumé mon couchage de myrrhe, d'aloès et de cinnamome.

18 Viens, enivrons-nous de caresses jusqu'au matin, réjouissons-nous dans la volupté.

19 Car [mon] mari n'est pas à la maison, il est parti en voyage, au loin ;

20 il a pris un sac d'argent dans sa main, il reviendra à la maison le jour de la pleine lune. »

21 Elle le détourna à force de persuasion, elle l'entraîna par la flatterie de ses lèvres.

22 Il est allé aussitôt après elle, comme le bœuf qui va à l'abattoir, et comme un fou auquel on met des entraves pour le corriger,

23 jusqu'à ce que la flèche lui transperce le foie, [et] comme l'oiseau qui se hâte vers le piège et ne sait pas qu'il y va de sa vie.

24 Et maintenant, [mes] fils, écoutez-moi et soyez attentifs aux paroles de ma bouche !

25 Que ton cœur ne se détourne pas vers ses voies et ne t'égare pas sur ses sentiers !

26 Car elle a fait tomber beaucoup de victimes et ceux qu'elle a tués sont très nombreux1.
1 ou : tous ceux qu'elle a tués sont forts (ou : grands).

27 Sa maison, c'est le chemin1 du Shéol2 qui descend vers les chambres de la mort.
1 littéralement : les chemins. 2 Shéol : expression très vague désignant le séjour des âmes séparées du corps.

Ce chapitre illustre de la façon la plus solennelle le danger que la femme étrangère fait courir au jeune fils de la sagesse. Il s'agit d'une véritable chasse à l'âme (comp. ch. 6 v. 26 pv 6.20-29). À l'affût: cette femme impure, bruyante et sans retenue. Elle camoufle ses intentions perverses sous des dehors religieux (verset 14). Elle va, vient, guette sa proie avec la complicité de la nuit. Ses armes: des paroles doucereuses et le battement de ses paupières (ch. 2 v. 16 pv 2.10-22; 5 v. 3 pv 5.3-4; 6 v. 25 pv 6.20-29). Sa victime: un jeune homme léger, désœuvré, vaincu d'avance parce qu'il n'a pas de volonté et qu'il est dominé par ses sens.

La scène est vite jouée: inconscient, stupide, «il est allé aussitôt après elle». Le piège de l’oiseleur — c’est-à-dire Satan — s’est aussitôt refermé (v. 23; Ps. 91:3 ps 91.1-4). Trop tard! Plaisirs d'un moment, mais payés de quel prix! Car «il y va de sa vie»... et il ne le savait pas (verset 23). Avertis comme vous l’êtes, jeunes chrétiens, vous êtes plus responsables encore. Mais vous savez aussi où trouver la ressource: «Comment un jeune homme rendra-t-il pure sa voie? Ce sera en y prenant garde selon ta parole» (Psaume 119:9 ps 119.9). Méditez l’exemple de Joseph et de sa ferme réponse en Gen. 39:9 gn 39.7-12. Et, à l'heure du danger, criez vers Celui qui est toujours «à même de secourir ceux qui sont tentés» (Hébreux 2:18 hb 2.14-18).