Proverbes 6:1-19

Proverbes 6:1-19

Mise en garde contre le fait de se porter garant

6 Mon fils, si tu t'es porté garant pour ton prochain, si tu as frappé dans la main1 pour un étranger,
1 geste d'engagement commercial ou financier ; voir 17:18 ; 22:26.

2 tu es enlacé dans les paroles de ta bouche, tu es pris dans les paroles de ta bouche.

3 Mon fils, fais donc ceci et délivre-toi, puisque tu es tombé aux mains de ton prochain : va, humilie-toi et insiste auprès de ton prochain.

4 Ne permets pas à tes yeux de dormir ni à tes paupières de sommeiller ;

5 dégage-toi comme la gazelle de la main [du chasseur] et comme l'oiseau de la main de l'oiseleur.

Mise en garde contre la paresse

6 Va vers la fourmi, paresseux ; regarde ses voies et sois sage.

7 Elle qui n'a ni chef, ni surveillant, ni gouverneur,

8 elle prépare son pain en été, elle amasse sa nourriture pendant la moisson.

9 Jusqu'à quand, paresseux, resteras-tu couché ? Quand te lèveras-tu de ton sommeil ?

10 Un peu de sommeil, un peu d'assoupissement, un peu croiser les mains pour dormir

11 — et ta pauvreté viendra comme un rôdeur et ta misère comme un homme armé1.
1 littéralement : homme de bouclier.

Mise en garde contre l'homme pervers

12 Celui qui marche, la perversité dans sa bouche, est un homme de Bélial, un homme inique.

13 Il cligne des yeux, il parle avec ses pieds, il enseigne avec ses doigts.

14 Il y a des pensées perverses dans son cœur, il médite le mal en tout temps, il sème des querelles.

15 C'est pourquoi sa calamité viendra subitement ; il sera brisé tout d'un coup, et il n'y a pas de remède.

Ce que l'Éternel hait

16 L'Éternel hait ces six choses et il y en a sept qui sont en abomination à son âme :

17 les yeux hautains, la langue menteuse et les mains qui versent le sang innocent,

18 le cœur qui médite des projets d'iniquité, les pieds qui se hâtent de courir au mal,

19 le faux témoin qui dit des mensonges et celui qui suscite des querelles entre des frères.

Se porter caution c'est recommander quelqu'un en garantissant les engagements qu'il a contractés. En apparence cela part d'un bon sentiment. Mais Dieu a le cautionnement en horreur, d’abord parce qu'il traduit de la confiance en l'homme, ensuite parce qu’il dispose inconsidérément de l'avenir, qui n'appartient qu'à Lui seul (Jérémie 17:5 jr 17.5-8; Jacques 4:13, 14 jq 4.13-17).

Au paresseux, les versets 6 à 8 conseillent une visite à la fourmilière. Que de profitables leçons on peut apprendre auprès de ce petit peuple laborieux! Diligence, persévérance, prudence, ordre, entraide, libre discipline. Pas une ne reste inactive, et si le fardeau est trop lourd, une compagne accourt à son aide. Sachons observer les vivantes instructions que Dieu a disposées pour nous ici ou là dans sa création.

Nous avons déjà vu que tous les membres du croyant devaient être gardés et sanctifiés pour Dieu (ch. 4 v. 21 à 27 pv 4.20-27; ch. 5 v. 1, 2 pv 5.1-2). Les versets 12 à 19 nous montrent comment, chez l'homme naturel, ces mêmes membres sont mis au service du mal. Telle était aussi notre condition lorsque nous étions esclaves du péché. Mais Romains 6:18, 19 rm 6.17-23 nous rappelle que nous avons été affranchis et nous exhorte fermement à livrer maintenant nos membres comme esclaves à la justice pour la sainteté.