Job 33:23-33; 34:1-15

Job 33:23-33; 34:1-15

23 « S'il y a pour lui un messager, un interprète, un seul entre 1 000, qui montre à l'homme ce qui, pour lui, est la droiture1,
1 c.-à-d. : la droiture en se jugeant lui-même.

24 alors il lui fera grâce et il dira : "Délivre-le1 pour qu'il ne descende pas dans la fosse ! J'ai trouvé une propitiation2."
1 délivrer, ailleurs : racheter. 2 ou : rançon.

25 [Alors] sa chair retrouvera la fraîcheur de son enfance, il reviendra aux jours de son adolescence.

26 Il suppliera °°Dieu, et Dieu1 lui accordera sa faveur. Et il verra sa face avec des chants de triomphe et Dieu1 rendra à l'homme sa justice.
1 littéralement : il.

27 Il chantera devant les hommes et dira1 : "J'ai péché et j'ai perverti la droiture, et il ne me l'a pas rendu.
1 ou : Il (l'homme repentant) regardera vers les hommes et dira ; ou : Il (Dieu) regardera vers les hommes, et il (l'homme) dira.

28 Il a racheté1 mon âme pour qu'elle n'aille pas dans la fosse et ma vie verra la lumière."
1 ou : délivré.

29 « Voilà, °Dieu opère toutes ces choses deux fois, trois fois, avec l'homme,

30 pour détourner son âme de la fosse, pour qu'il soit illuminé de la lumière des vivants.

31 Sois attentif, Job, écoute-moi ! Tais-toi et moi, je parlerai !

32 S'il y a quelque chose à dire, réponds-moi ! Parle, car je désire que tu sois trouvé juste.

33 Sinon, écoute-moi, tais-toi et je t'enseignerai la sagesse. »

Deuxième discours d'Élihu : Dieu est souverain et juste

34 Et Élihu reprit la parole et dit :

2 « Sages, écoutez mes paroles, et vous qui avez de la connaissance, prêtez-moi l'oreille !

3 Car l'oreille éprouve les propos, comme le palais goûte les aliments.

4 Choisissons pour nous ce qui est juste et reconnaissons entre nous ce qui est bon.

5 Car Job a dit : "Je suis juste et °Dieu a écarté mon droit.

6 Mentirai-je contre1 ma droiture ? Ma blessure est incurable, sans [que j'aie commis de] transgression."
1 ou : malgré.

7 « Y a-t-il un homme semblable à Job ? Il boit la moquerie comme de l'eau.

8 Et il fait route en compagnie de ceux qui commettent l'iniquité et il marche avec les hommes méchants.

9 Car il a dit : "L'homme ne gagne rien à trouver son plaisir en Dieu."

10 « C'est pourquoi, hommes de bon sens1, écoutez-moi ! Loin de °Dieu la méchanceté et loin du Tout-Puissant l'iniquité !
1 littéralement : hommes de cœur.

11 Car il rendra à l'homme ce qu'il aura fait et il traitera chacun selon ses voies.

12 Non, en vérité, °Dieu n'agit pas injustement et le Tout-Puissant ne pervertit pas le droit.

13 Qui a confié la terre à ses soins et qui a placé le monde entier [sous lui] ?

14 S'il ne pensait qu'à lui-même et s'il retirait à lui son esprit et son souffle,

15 toute chair expirerait ensemble et l'homme retournerait à la poussière.

Les v. 23 et 24 du ch. 33 dirigent nos pensées sur Jésus, l'interprète par excellence, le Messager de l'amour divin. Il est venu montrer à l'homme pécheur le chemin de la droiture, autrement dit l'amener à reconnaître son état, à se juger dans la lumière divine. La vie de Christ ici-bas a, entre autres, ce but: elle manifeste par contraste le véritable état de l'homme. Mais pour que Dieu fasse grâce, une propitiation était nécessaire. Elle a été trouvée: c'est la mort de Christ. Par elle nous sommes délivrés de la fosse de la destruction. Ce n'est pas tout! Les v. 25 et 26 suggèrent la nouvelle vie, la communion, la joie, la justice qui sont notre part. Dieu nous a pour agréables (Éph. 1:6 ep 1.3-14). Autant de conséquences de la résurrection de Christ, notre Médiateur, et de sa présence actuelle dans la gloire. Enfin les v. 27 et 28 rappellent le témoignage que nous sommes appelés à rendre «devant les hommes» au sujet de ce que Dieu a fait pour nous. Puissions-nous ne pas l'oublier!

Au ch. 34 Élihu est obligé de parler d'une manière sévère. En se justifiant, Job avait accusé Dieu d'injustice (ch. 32 v. 2 jb 32.1-5). C'était plus grave qu'il ne le pensait! Il s'était en cela associé aux incrédules et aux méchants, et devait être repris vivement (Rom. 9:14 rm 9.10-18).