Job 21:1-34

Job 21:1-34

Deuxième réponse de Job à Tsophar en rapport avec la prospérité des méchants

21 Et Job prit la parole et dit :

2 « Écoutez, écoutez1 mon discours et c'est ainsi que vous [me] consolerez2.
1 ou : Écoutez attentivement. 2 littéralement : cela sera votre consolation.

3 Supportez-moi, et moi, je parlerai, et après que j'aurai parlé, tu te moqueras !

4 Ma plainte s'adresse-t-elle à un homme ? Ou pourquoi mon esprit ne serait-il pas à bout de patience ?

5 Tournez-vous vers moi, et soyez stupéfaits, et mettez la main sur la bouche !

6 « Et quand je m'en souviens, je suis terrifié et le frisson saisit ma chair.

7 Pourquoi les méchants vivent-ils, deviennent-ils âgés [et] même reprennent-ils des forces ?

8 Leur descendance s'affermit devant eux, auprès d'eux, et leur progéniture [est là] sous leurs yeux.

9 Leurs maisons sont en paix, loin de la frayeur, et le bâton de °°Dieu n'est pas sur eux.

10 Leurs taureaux fécondent à coup sûr, leurs vaches vêlent et n'avortent pas.

11 Ils font sortir leurs jeunes enfants comme un troupeau et leurs enfants s'ébattent.

12 Ils chantent au son du tambourin et de la harpe, et se réjouissent au son du chalumeau1.
1 chalumeau : petit instrument de musique, ancêtre de la clarinette.

13 Ils passent leurs jours dans le bonheur et en un moment descendent dans le Shéol1.
1 Shéol : expression très vague pour désigner le séjour des âmes séparées du corps.

14 Et ils disent à °Dieu : Retire-toi de nous, nous ne désirons pas connaître tes voies !

15 Qu'est-ce que le Tout-Puissant pour que nous le servions ? Et quel profit aurons-nous de nous adresser à lui ?

16 « Voici, leur bonheur n'est pas dans leur main. Les projets des méchants sont bien loin de moi !

17 Combien de fois la lampe des méchants s'éteint-elle, et leur calamité vient-elle sur eux, [et Dieu] leur distribue-t-il leur part dans sa colère ?

18 [Combien de fois] sont-ils comme la paille devant le vent et comme la bale chassée par la tempête ?

19 °°Dieu réserve à ses fils1 [la punition de] sa méchanceté ; il la lui rend et il le saura.
1 c.-à-d. : les fils du méchant.

20 Ses yeux verront sa calamité et il boira la fureur du Tout-Puissant.

21 Car que lui importe sa maison après lui quand le nombre de ses mois est abrégé ?

22 Est-ce à °Dieu qu'on enseignera la connaissance quand c'est lui qui juge les être supérieurs1 ?
1 littéralement : ceux qui sont élevés.

23 L'un meurt en pleine vigueur, entièrement tranquille et à l'aise.

24 Ses flancs sont garnis de graisse1 et la moelle de ses os est encore fraîche2.
1 ou : Ses vases sont remplis de lait. 2 littéralement : abreuvée.

25 Et l'autre meurt dans l'amertume de son âme et n'a jamais goûté1 le bonheur.
1 littéralement : mangé.

26 Ils gisent ensemble sur la poussière et les vers les recouvrent.

27 « Voici, je connais vos pensées et vos plans contre moi pour me faire violence.

28 Car vous dites : "Où est la maison du notable et où est la tente des habitations des méchants ?"

29 N'avez-vous pas interrogé ceux qui passent sur le chemin ? Et n'avez-vous pas reconnu ce qui les distingue

30 — que le méchant est épargné le jour de la calamité, qu'ils sont tirés [du danger] le jour de la fureur ?

31 Qui lui dira en face sa voie ? Et ce qu'il a fait, qui le lui rendra ?

32 Il sera conduit vers les tombeaux et l'on1 veillera sur le tertre funéraire.
1 littéralement : il.

33 Les mottes de la vallée sont douces pour lui. Et après lui tout homme suit la même voie, et ceux qui l'ont précédé sont sans nombre.

34 « Et comment me consolez-vous avec de vaines [consolations] ? Et de vos réponses, il ne reste que fausseté. »

Job se trouve devant un impénétrable mystère: Pourquoi Dieu, qui est juste, frappe-t-il précisément celui qui cherchait à lui plaire? (Et n'est-ce pas là, la question des questions: celle qu'a posée Jésus sur la croix? — Ps. 22:2 ps 22.1-4) Pourquoi d'autre part, contrairement à ce qu'ont affirmé Éliphaz, Bildad et Tsophar, les méchants prospèrent-ils à leur gré sur la terre? Ils insultent Dieu en lui disant: «Retire-toi de nous, nous ne prenons pas plaisir à la connaissance de tes voies» (v. 14) et malgré cela restent présentement impunis! (v. 7 à 15; Mal. 3:18 ml 3.13-18). Le silence de Dieu, son indifférence apparente aux provocations des hommes, sont une énigme pour beaucoup de croyants (Ps. 50:21 ps 50.16-23). Ce grave problème tourmente par exemple le pieux Asaph dans le Ps. 73 ps 73.1-28. À quoi sert-il de purifier mon cœur — médite-t-il avec amertume — si tout de même ma punition doit revenir chaque matin? Les méchants ont la part plus belle que moi. Mais lisons le v. 17 de ce psaume: «...J'ai compris leur fin»! Ah! ne portons pas envie à ceux du monde! Ce n'est pas de ce côté de la tombe que Dieu dit son dernier mot. Le contraste est total entre cette fin terrible qui attend ceux qui n'auront pas cru et l'avenir glorieux que le Seigneur réserve à ses chers rachetés (Jean 14:3 j 14.1-4; 17:24 j 17.24; Rom. 8:17, 18 rm 8.16-18).