Job 1:1-12

Job 1:1-12

Job et sa famille

1 Il y avait dans le pays d'Uts un homme dont le nom était Job. Et cet homme était intègre1 et droit, craignant Dieu et se détournant du mal.
1 littéralement : complet, à qui rien ne manque ; comparer avec 2 Sam. 22:24.

2 Et il lui naquit 7 fils et 3 filles.

3 Et il possédait 7 000 brebis1, et 3 000 chameaux, et 500 paires de bœufs, et 500 ânesses. Et [il avait] un très grand nombre de serviteurs. Et cet homme était plus grand que tous les fils de l'Orient.
1 brebis et chèvres.

4 Et ses fils allaient dans la maison de l'un d'eux, à tour de rôle1, et ils faisaient un festin. Et ils envoyaient appeler leurs 3 sœurs pour manger et pour boire avec eux.
1 littéralement : à son jour.

5 Et il arrivait, quand les jours de festin étaient terminés, que Job [les] envoyait [chercher] et les sanctifiait. Il se levait de bonne heure le matin et offrait des holocaustes selon leur nombre à tous, car Job disait : « Peut-être que mes fils ont péché et ont maudit Dieu dans leurs cœurs. » Job faisait toujours ainsi.

Première scène dans le ciel avec Satan

6 Or, un1 jour, il arriva que les fils de Dieu vinrent se présenter devant l'Éternel, et Satan2 vint aussi au milieu d'eux.
1 littéralement : le. 2 littéralement : le Satan ; c.-à-d. : l'adversaire.

7 Et l'Éternel dit à Satan : « D'où viens-tu ? » Et Satan répondit à l'Éternel et dit : « De parcourir la terre et d'y rôder. »

8 Et l'Éternel dit à Satan : « As-tu porté ton attention1 sur mon serviteur Job, car il n'y a sur la terre aucun homme comme lui, intègre et droit, craignant Dieu et se détournant du mal ? »
1 littéralement : As-tu placé ton cœur.

9 Et Satan répondit à l'Éternel et dit : « Est-ce pour rien que Job craint Dieu ?

10 Ne l'as-tu pas, toi, entouré de toutes parts d'une haie de protection, lui, et sa maison, et tout ce qui lui appartient ? Tu as béni le travail de ses mains et ses troupeaux se répandent dans le pays.

11 Mais étends seulement ta main, je te prie, et touche à tout ce qu'il a ! À coup sûr, il te maudira en face. »

12 Et l'Éternel dit à Satan : « Voici, tout ce qu'il a est entre tes mains. Seulement, tu n'étendras pas ta main sur lui. » Et Satan sortit de la présence de l'Éternel.

Le livre de Job est différent de ceux qui le précèdent. C'est un livre poétique; il est très ancien; enfin ses personnages sont choisis en dehors du peuple d'Israël. Car la leçon qu'il contient concerne non seulement la famille d'Abraham mais toute créature. Demandons à Dieu de nous l'enseigner en même temps qu'à Job. «Il n'était pas utile de nous donner un long récit de la prospérité de Job; en revanche le Saint Esprit nous raconte en détail tout ce qui a eu lieu pendant ses épreuves. Il en valait la peine et ce récit profitera aux enfants de Dieu jusqu'à la fin des temps» (J. N. D.).

Les premiers versets (1 à 5) nous apprennent donc brièvement qui est cet homme, ce qu'il possède, ce qu'il fait pour les siens. Les suivants nous révèlent ce qui se passe au ciel à son sujet. L'Accusateur redoutable entre en scène (Apoc. 12:10 ap 12.7-11). Mais remarquons deux faits rassurants:

  1. C'est Dieu qui engage l'action le premier.
  2. La permission qu'il accorde à Satan est rigoureusement limitée. Enfin n'oublions jamais la question de Rom. 8:33... ni le v. 28 du même chapitre rm 8.26-39. Nous allons voir «toutes choses» — les épreuves après la prospérité — travailler ensemble pour le bien de celui qui craint Dieu.