Esdras 8:31-36; 9:1-4

Esdras 8:31-36; 9:1-4

Le voyage et l'arrivée à Jérusalem

31 Et nous sommes partis du fleuve Ahava le 12e [jour] du 1er mois, pour aller à Jérusalem. Et la main de notre Dieu fut sur nous, et il nous délivra des mains de l'ennemi et de celui qui est en embuscade sur le chemin.

32 Et nous sommes arrivés à Jérusalem et nous y sommes restés là 3 jours.

33 Et le 4e jour, l'argent, et l'or, et les ustensiles furent pesés dans la Maison de notre Dieu, entre les mains de Merémoth, fils d'Urie, le sacrificateur — et avec lui [était] Éléazar, fils de Phinées, et avec eux les Lévites Jozabad, fils de Jéshua, et Noadia, fils de Binnuï —

34 selon le nombre [et] selon le poids de l'ensemble. Et à ce moment-là, tout le poids fut mis par écrit.

35 Les fils de la déportation qui étaient revenus de la captivité présentèrent des holocaustes au Dieu d'Israël, 12 taureaux pour tout Israël, 96 béliers, 77 agneaux, 12 boucs en sacrifice pour le péché, le tout en holocauste à l'Éternel.

36 Et ils remirent les décrets du roi aux satrapes1 du roi et aux gouverneurs de l'autre côté du Fleuve2. Et ceux-ci apportèrent leur soutien au peuple et à la Maison de Dieu.
1 satrapes : hauts fonctionnaires civils et militaires des provinces de l’Empire perse. 2 c.-à-d. : du côté ouest de l'Euphrate.

Esdras est accablé en apprenant les mariages des Juifs avec des étrangères

9 Et quand ces choses furent terminées, les chefs s'approchèrent de moi, en disant : « Le peuple d'Israël, et les sacrificateurs, et les Lévites ne se sont pas séparés des peuples des pays quant à leurs abominations, [à savoir] celles des Cananéens, des Héthiens, des Phéréziens, des Jébusiens, des Ammonites, des Moabites, des Égyptiens et des Amoréens.

2 Car ils ont pris de leurs filles pour eux et pour leurs fils, et ils ont mêlé la race1 sainte avec les peuples des pays. Et la main des chefs et des gouverneurs2 a été la première dans ce péché3. »
1 littéralement : semence. 2 hébreu : segan ; mot d'origine perse. 3 ailleurs : infidélité.

3 Et quand j'entendis cela, je déchirai mon vêtement et mon manteau, et j'arrachai les cheveux de ma tête, et ma barbe, et je m'assis accablé.

4 Et vers moi se rassemblèrent tous ceux qui tremblaient aux paroles du Dieu d'Israël, à cause du péché1 de ceux qui avaient été déportés. Et je restai assis, accablé, jusqu'à l'offrande du soir.
1 ailleurs : infidélité.

Lors du premier retour à Jérusalem, Cyrus avait fait remettre aux Juifs rapatriés quelques-uns des ustensiles de la maison de Dieu. Esdras et ses compagnons ne sont pas non plus partis les mains vides. Le roi et son entourage, ainsi que les Israélites demeurant en exil, ont fait des dons pour le sanctuaire.

Avec ces richesses qui pouvaient tenter les brigands, la faible troupe, sans escorte (mais protégée par la bonne main de Dieu) est arrivée à Jérusalem. Son premier soin est de remettre le précieux dépôt entre les mains des sacrificateurs responsables. Puis «promptement», comme ils avaient été chargés de le faire (ch. 7 v. 17 ed 7.13-18), ils offrent des sacrifices.

Pensons aux «talents» qui nous ont été confiés pour le chemin (Matthieu 25. 15 mt 25.14-46): Quel cas faisons-nous de tous ces dons reçus du Seigneur: santé, intelligence, mémoire, et surtout Sa Parole? À l'arrivée dans la cité céleste, tout sera compté et pesé à la balance du sanctuaire (voir v. 33 et Luc 12, fin du v. 48 lc 12.42-48).

Mais le retour d'Esdras est soudain assombri par ce qu'il apprend au sujet du peuple. Aussi est-ce à une scène de douleur et de larmes que nous assistons maintenant. «Des ruisseaux d’eau coulent de mes yeux, parce qu’on ne garde pas ta loi» — disait le psalmiste (Ps. 119:136 ps 119.136).