Esdras 7:19-28

Esdras 7:19-28

19 Et les ustensiles qui te sont donnés pour le service de la Maison de ton Dieu, dépose-les devant le Dieu de Jérusalem.

20 Et le reste des choses nécessaires à la Maison de ton Dieu, qu'il t'incombera de donner, tu les tireras1 de la maison des trésors du roi.
1 littéralement : donneras.

21 Et par moi, moi, le roi Artaxerxès, l'ordre est donné à tous les trésoriers de l'autre côté du Fleuve1 de faire rapidement tout ce qu'Esdras le sacrificateur, le scribe de la loi du Dieu des cieux, vous demandera,
1 c.-à-d. : du côté ouest de l'Euphrate.

22 jusqu'à 100 talents1 d'argent, et jusqu'à 100 cors2 de blé, et jusqu'à 100 baths3 de vin, et jusqu'à 100 baths d'huile, et du sel sans compter4.
1 1 talent = 34,2 kg environ. 2 1 cor = 220 litres environ. 3 1 bath = 22 litres environ. 4 littéralement : sans un écrit.

23 Que tout ce qui est ordonné par le Dieu des cieux soit fait exactement pour la Maison du Dieu des cieux. Car pourquoi y aurait-il de la colère contre le royaume du roi et de ses fils ?

24 Et nous vous faisons savoir que, sur tous les sacrificateurs et les Lévites, les chantres, les portiers, les Nethiniens et les serviteurs de cette Maison de Dieu, il ne peut être levé aucun tribut, ni impôt, ni péage.

25 « Mais toi, Esdras, selon la sagesse de ton Dieu, laquelle est dans ta main, établis des magistrats et des juges qui jugeront tout le peuple de l'autre côté du Fleuve, tous ceux qui connaissent les lois de ton Dieu. Et à celui qui ne les connaît pas, vous les ferez connaître.

26 Et quiconque ne mettra pas en pratique la loi de ton Dieu et la loi du roi, qu'il en soit fait justice rapidement, soit par la mort, soit par l'exil1, soit par la confiscation de ses biens, soit par l'emprisonnement.2 »
1 littéralement : le déracinement. 2 les versets 12 à 26 sont écrits en araméen.

Esdras bénit l'Éternel

27 Béni soit l'Éternel, le Dieu de nos pères, qui a mis au cœur du roi d'honorer1 la Maison de l'Éternel qui est à Jérusalem,
1 littéralement : orner.

28 et qui a étendu sur moi sa bonté devant le roi, et ses conseillers, et tous les puissants princes du roi ! Et moi, je fus fortifié selon que la main de l'Éternel mon Dieu était sur moi, et je rassemblai d'Israël des chefs pour monter avec moi.

Esdras a gardé la Parole de Dieu et n'a pas renié Son nom. Lui et les hommes qui s'assemblent à son appel vont faire l'expérience qu'ils ont peu de force (ils sont 1 500 à peine), mais, en même temps, que Dieu a mis devant eux «une porte ouverte que personne ne peut fermer» (Apocalypse 3:8 ap 3.7-13). Artaxerxès 1er, dit Longue Main, est comme ses prédécesseurs Cyrus et Darius, un instrument préparé par l'Éternel pour tenir ouverte devant le résidu captif de Juda la porte du retour à Jérusalem. La lettre du roi montre qu’il veille à tout: d’abord au rétablissement du culte à Jérusalem, avec tout ce qui est nécessaire aux sacrifices et à l’entretien des sacrificateurs et des lévites, puis à la mise en place des autorités: magistrat et juges; enfin, chose remarquable, il donne des instructions à Esdras pour faire connaître à tous, les lois de son Dieu (v. 25). «Le cœur d'un roi dans la main de l'Éternel, est [comme] des ruisseaux d'eau; il l'incline à tout ce qui lui plaît» (Proverbes 21:1 pv 21.1; voir aussi Proverbes 8:15, 16 pv 8.12-21).

Il n'est pas dit qu'Esdras ait remercié Artaxerxès, bien que certainement il n'ait pas manqué de le faire. En revanche il bénit l'Éternel comme Celui «qui a mis de telles pensées dans le cœur du roi». Exerçons-nous comme lui à voir toujours «la main», oui «la bonne main de Dieu» (v. 6, 9, 28 ed 7.1-10; ch. 8 v. 18, 31 ed 8.15-32), dans tout ce qui nous arrive.