Esdras 7:1-18

Esdras 7:1-18

Retour d'Esdras à Jérusalem

7 Et après ces choses, sous le règne d'Artaxerxès1, roi de Perse, Esdras, fils de Seraïa, fils d'Azaria, fils de Hilkija,
1 très probablement : Artaxerxès Ier, dit Longue-Main.

2 fils de Shallum, fils de Tsadok, fils d'Akhitub,

3 fils d'Amaria, fils d'Azaria, fils de Meraïoth,

4 fils de Zerakhia, fils d'Uzzi, fils de Bukki,

5 fils d'Abishua, fils de Phinées, fils d'Éléazar, fils d'Aaron, le chef des sacrificateurs

6 — cet Esdras monta de Babylone. Et il était un scribe versé dans la loi de Moïse qu'avait donnée l'Éternel, le Dieu d'Israël. Et comme la main de l'Éternel son Dieu était sur lui, le roi lui accorda toute sa requête.

7 (Et parmi les fils d'Israël, et parmi les sacrificateurs, et les Lévites, et les chantres, et les portiers, et les Nethiniens, [plusieurs] montèrent à Jérusalem la 7e année du roi Artaxerxès.)

8 Et il arriva à Jérusalem, au 5e mois ; c'était la 7e année du roi.1
1 date : 468 av. J.-C.

9 Car le 1er [jour] du 1er mois, il avait fixé le départ de Babylone. Et le 1er [jour] du 5e mois, il arriva à Jérusalem, selon que la bonne main de son Dieu était sur lui.

10 Car Esdras avait disposé son cœur à chercher la loi de l'Éternel, et à la mettre en pratique1, et à enseigner en Israël les statuts et les ordonnances.
1 littéralement : la faire.

Lettre d'Artaxerxès permettant le rétablissement du culte

11 Et voici la copie de la lettre que le roi Artaxerxès donna à Esdras le sacrificateur, le scribe, scribe des paroles des commandements de l'Éternel et de ses statuts [donnés] à Israël :

12 1« Artaxerxès, roi des rois, à Esdras, sacrificateur, scribe accompli2 de la loi du Dieu des cieux, etc.
1 les versets 12 à 26 sont écrits en araméen. 2 selon quelques-uns, ce mot signifie : [paix] parfaite ; alors il faudrait traduire : scribe de la loi du Dieu des cieux, paix parfaite, etc.

13 Par moi l'ordre est donné que tous ceux du peuple d'Israël, et de ses sacrificateurs, et des Lévites qui, dans mon royaume, sont disposés à aller à Jérusalem, y aillent avec toi.

14 En effet, tu es envoyé par1 le roi et ses 7 conseillers pour t'enquérir au sujet de Juda et de Jérusalem, selon la loi de ton Dieu, qui est entre tes mains,
1 littéralement : de devant.

15 et pour porter l'argent et l'or que le roi et ses conseillers ont volontairement offert au Dieu d'Israël dont la demeure est à Jérusalem,

16 ainsi que tout l'argent et l'or que tu trouveras dans toute la province de Babylone, avec les offrandes volontaires du peuple et des sacrificateurs, qui offrent volontairement pour la Maison de leur Dieu, qui est à Jérusalem.

17 Par conséquent, tu auras soin d'acheter, avec cet argent, des bœufs, des béliers, des agneaux, et leurs offrandes de gâteaux, et leurs libations, et tu les offriras1 sur l'autel de la Maison de votre Dieu, qui est à Jérusalem.
1 offrir, ailleurs : présenter.

18 Et ce que vous jugerez bon de faire, toi et tes frères, avec le reste de l'argent et de l'or, vous le ferez selon la volonté de votre Dieu.

40 ans environ se sont écoulés entre les événements du chapitre 6 et ceux qui commencent au chapitre 7 avec le voyage d'Esdras sous le règne d'Artaxerxès. En contraste avec les sacrificateurs négligents dont il était question au ch. 2 v. 61, 62 ed 2.59-63, Esdras est capable de fournir une généalogie, remontant jusqu'à Aaron. Il est de plus un «scribe versé dans la loi de Moïse». C'est une chose bien souhaitable que d'être instruit dans la Parole divine. Mais il ne suffit pas de la connaître par l'intelligence et la mémoire, comme les matières enseignées à l'école. Ce genre de connaissance ne servirait qu'à enfler d'orgueil (1 Corinthiens 8:1 1cr 8.1-6; 13:2 1cr 13.1-7). Il faut aussi aimer cette Parole et la Personne qu'elle nous présente. Voyez Esdras! Il avait «disposé son cœur à rechercher la loi de l'Éternel» (verset 10). Et non seulement à la rechercher, mais aussi à «la faire». Car connaître, même par le cœur, n'est pas encore suffisant si on ne met pas en pratique ce que la Bible nous a appris (Jacques 1:22 jq 1.19-27). C'est seulement quand ces conditions sont remplies qu'on peut se permettre d'enseigner les autres.

Avec bienveillance et générosité, le roi a pris toutes les dispositions nécessaires pour permettre à Esdras d’entreprendre son voyage et aussi de s’occuper, à l’arrivée, du service de la maison de l’Éternel.