2 Chroniques 35:1-14

2 Chroniques 35:1-14

Josias et le peuple célèbrent la Pâque à l'Éternel

35 Et Josias célébra à Jérusalem la Pâque à l'Éternel, et l'on égorgea [les agneaux de] la Pâque, le 14e jour du 1er mois.1
1 date : 624 av. J.-C.

2 Et il établit les sacrificateurs dans leurs charges et les encouragea au service de la Maison de l'Éternel.

3 Et il dit aux Lévites qui enseignaient tout Israël [et] qui étaient saints, [consacrés] à l'Éternel : « Mettez l'arche sainte dans la Maison qu'a construite Salomon, fils de David, roi d'Israël. Vous n'avez pas à la porter sur l'épaule. Maintenant, servez l'Éternel votre Dieu et son peuple Israël.

4 Et préparez-vous, selon les maisons de vos pères, selon vos divisions, suivant l'écrit de David, roi d'Israël, et suivant l'écrit de Salomon son fils.

5 Et placez-vous dans le lieu saint selon les sections des maisons des pères de vos frères, les fils du peuple, et d'après les divisions des maisons des pères des Lévites.

6 Et égorgez [les agneaux de] la Pâque, et sanctifiez-vous, et préparez [la Pâque] pour vos frères, afin d'agir conformément à la parole de l'Éternel [donnée] par l'intermédiaire1 de Moïse. »
1 littéralement : par la main.

7 Alors Josias donna1 aux fils du peuple du petit bétail, des agneaux et des chevreaux, au nombre de 30 000 — le tout pour [les sacrifices de] la Pâque2, pour tous ceux qui se trouvaient là — et 3 000 bœufs. Cela fut [pris] sur les biens du roi.
1 ici, littéralement : donner comme offrande. 2 littéralement : pour les pâques.

8 Et ses chefs donnèrent1 volontairement pour le peuple, pour les sacrificateurs et pour les Lévites. Hilkija, et Zacharie, et Jekhiel, les chefs2 de la Maison de Dieu, donnèrent aux sacrificateurs, pour [les sacrifices de] la Pâque3, 2 600 [agneaux] et 300 bœufs.
1 ici, littéralement : donner comme offrande. 2 ou : surintendants. 3 littéralement : pour les pâques.

9 Et Conania, ainsi que Shemahia et Nethaneël, ses frères, et Hashabia, et Jehiel, et Jozabad, chefs des lévites, donnèrent1 pour les Lévites, pour [les sacrifices de] la Pâque2, 5 000 [agneaux] et 500 bœufs.
1 ici, littéralement : donner comme offrande. 2 littéralement : pour les pâques.

10 Et le service fut organisé, et les sacrificateurs se tinrent à leur place, et les Lévites dans leurs divisions, selon le commandement du roi.

11 Et ils égorgèrent [les agneaux de] la Pâque. Et les sacrificateurs firent aspersion [du sang qu'ils recevaient] des mains des Lévites1 et les Lévites enlevaient la peau [des victimes].
1 littéralement : de leurs mains.

12 Et ils mirent à part les holocaustes pour les donner aux sections des maisons des pères des fils du peuple, pour les présenter à l'Éternel, comme il est écrit dans le livre de Moïse. Et [ils firent] de même pour le gros bétail.

13 Et ils firent cuire [les agneaux de] la Pâque au feu, selon l'ordonnance. Et ils firent cuire les choses saintes dans des marmites, et des chaudrons, et des poêles, et ils les distribuèrent à la hâte à tous les fils du peuple.

14 Et ensuite, ils préparèrent [ce qui était] pour eux et pour les sacrificateurs. Car les sacrificateurs, fils d'Aaron, [furent occupés] jusqu'à la nuit à offrir les holocaustes et les graisses. Et les Lévites préparèrent [ce qui était] pour eux-mêmes et pour les sacrificateurs, fils d'Aaron.

La célébration de la Pâque par Josias et le peuple occupe ici près d'un chapitre, tandis que le 2ème Livre des Rois ne lui consacrait que trois versets (ch. 23 v. 21 à 23 2r 23.21-23). Elle est la conséquence du retour à la Parole auquel nous avons assisté au chapitre précédent. La Pâque était pour Israël la toute première institution divine. L'Éternel la lui avait donnée dès avant la sortie d'Égypte. Elle correspondait au souvenir de sa grande délivrance. Pour les enfants de Dieu un tel «mémorial» existe aussi (1 Corinthiens 11:24, 25 1cr 11.23-26). Autour de la Table du Seigneur, chaque premier jour de la semaine, les rachetés se souviennent de leur grand salut et de Celui qui l'a accompli. Qu'est-ce qui caractérise cette Pâque, comme aussi le culte chrétien? D'abord la présence de l'arche: Christ (verset 3). Puis nécessairement la sainteté: L'arche étant sainte, il faut que les Lévites se sanctifient afin d'être propres pour cette présence. Enfin la raison même de la fête était l'offrande des sacrifices. Ils nous rappellent celui que chaque croyant est invité à offrir, non seulement le dimanche, mais sans cesse à Dieu: «Un sacrifice de louanges, c'est-à-dire le fruit des lèvres qui reconnaissent son nom» (Hébreux 13:15 hb 13.10-16).