2 Chroniques 33:14-25

2 Chroniques 33:14-25

Fin de règne honorable de Manassé

14 Et après cela, il construisit la muraille extérieure de la ville de David, à l'ouest de Guihon, dans la vallée, et vers l'entrée de la porte des Poissons, et il entoura l'Ophel1 [d'un mur], et l'éleva très haut. Et il mit des chefs de l'armée dans toutes les villes fortifiées de Juda.
1 Ophel : colline ; quartier de Jérusalem situé au sud-ouest de la montagne du Temple.

15 Et il ôta de la Maison de l'Éternel les dieux étrangers et l'idole, ainsi que tous les autels qu'il avait bâtis sur la montagne de la Maison de l'Éternel et à Jérusalem, et il les jeta hors de la ville.

16 Et il restaura l'autel de l'Éternel, et y offrit1 des sacrifices de prospérités et d'actions de grâces. Et il ordonna à Juda de servir l'Éternel, le Dieu d'Israël.
1 littéralement : sacrifia.

17 Toutefois le peuple sacrifiait encore sur les hauts lieux, mais seulement à l'Éternel leur Dieu.

Mort de Manassé

18 Et le reste des actes de Manassé, et sa prière à son Dieu, et les paroles des voyants qui lui parlèrent au nom de l'Éternel, le Dieu d'Israël, voici, cela est [écrit] dans le livre1 des Rois d'Israël.
1 littéralement : les paroles.

19 Et sa prière, et comment [Dieu] se laissa fléchir par lui, et tout son péché, et le mal qu'il commit1, et les endroits où il bâtit des hauts lieux, et dressa des ashères et des idoles, avant qu'il se soit humilié, voici, cela est écrit dans le livre2 de Hozaï.
1 ailleurs : et son infidélité. 2 littéralement : les paroles.

20 Et Manassé s'endormit avec ses pères, et on l'enterra dans sa maison. Et son fils Amon régna à sa place.

Amon, roi de Juda

21 Amon était âgé de 22 ans lorsqu'il commença à régner,1 et il régna 2 ans à Jérusalem.
1 date : 643 av. J.-C.

22 Et il fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, comme avait fait Manassé son père. Et Amon sacrifia à toutes les idoles que son père Manassé avait faites, et il les servit.

23 Et il ne s'humilia pas devant l'Éternel, comme s'était humilié Manassé son père. Car lui, Amon, multiplia son péché.

24 Et ses serviteurs conspirèrent contre lui et le mirent à mort dans sa maison.

25 Mais le peuple du pays tua1 tous ceux qui avaient conspiré contre le roi Amon. Et le peuple du pays établit son fils Josias comme roi à sa place.
1 littéralement : frappa.

Non seulement la grâce de Dieu s'est laissée fléchir par la supplication de Manassé, mais elle lui a encore donné l'occasion de réparer dans une certaine mesure le mal qu'il avait précédemment commis. En effet, il y a des conversions qui n'ont lieu que sur le lit de mort. Et s'il est alors encore temps pour que l'âme soit sauvée, il est en revanche trop tard pour servir le Seigneur ici-bas. Perte irréparable pour l'éternité! (2 Cor. 5:10 2cr 5.6-11; 1 Cor. 3:15 1cr 3.10-17).

Une conversion se prouve par des fruits. Tout Juda est témoin de celle de Manassé. Les faux dieux, qu'il avait tant servis, sont rejetés; le culte de l'Éternel remplace celui des idoles. C'est bien là la marque d'une véritable conversion (1 Thessaloniciens 1:9 1th 1.6-10). Ce mot signifie un retournement, un changement complet de direction. Jésus devient le but de la vie et toute l'énergie, mise jusque-là à servir le monde et le péché, est remplacée par le dévouement au Seigneur.

Amon n'a tiré aucun profit de l'exemple de son père (Jérémie 8:12 jr 8.8-13). L'humiliation ne se produit pas dans son cœur. Aussi passe-t-il «comme la fleur de l'herbe»; selon l'expression du prophète: «Le souffle de l'Éternel a soufflé dessus» (Ésaïe 40:6, 7 es 40.3-8).