2 Chroniques 32:16-33

2 Chroniques 32:16-33

16 Et ses serviteurs parlèrent encore contre l'Éternel Dieu et contre Ézéchias son serviteur.

17 Et il écrivit une lettre1 pour outrager l'Éternel, le Dieu d'Israël, et pour parler contre lui, en disant : « De même que les dieux des nations des [autres] pays n'ont pas délivré leur peuple de ma main, de même le Dieu d'Ézéchias ne délivrera pas son peuple de ma main. »
1 littéralement : des lettres.

18 Et ils crièrent d'une voix forte, en langue hébraïque, au peuple de Jérusalem qui était sur la muraille, pour les effrayer et les épouvanter, afin de s'emparer de la ville.

19 Et ils parlèrent du Dieu de Jérusalem comme des dieux des peuples de la terre, [qui sont] l'œuvre des mains de l'homme.

20 Et le roi Ézéchias et le prophète Ésaïe, fils d'Amots, prièrent à ce sujet, et ils crièrent vers le ciel1.
1 littéralement : vers les cieux.

21 Et l'Éternel envoya un ange qui extermina tous les hommes forts et courageux, et les chefs, et les capitaines, dans le camp du roi d'Assyrie. Et il s'en retourna, la honte au visage, dans son pays. Et comme il entrait dans la maison de son dieu, ceux qui étaient sortis de ses entrailles1 le firent tomber là par l'épée.
1 c.-à-d. : ses propres enfants.

22 Et l'Éternel sauva Ézéchias et les habitants de Jérusalem de la main de Sankhérib, roi d'Assyrie, et de la main de tous, et il les protégea de tous côtés.

23 Et beaucoup de gens apportèrent à Jérusalem des offrandes à l'Éternel et des choses précieuses à Ézéchias, roi de Juda. Et après cela, il fut élevé aux yeux de toutes les nations.

Maladie et guérison d'Ézéchias

24 En ces jours-là,1 Ézéchias fut atteint d'une maladie mortelle2. Et il pria l'Éternel, et l'Éternel3 lui parla et lui donna un signe4.
1 date : 713 av. J.-C. 2 littéralement : fut malade à mourir. 3 littéralement : il. 4 ailleurs : miracle, prodige ; ainsi au verset 31.

25 Mais Ézéchias ne répondit pas au bienfait qu'il avait reçu ; car son cœur s'éleva, et il y eut de la colère contre lui, et contre Juda et Jérusalem.

26 Et Ézéchias s'humilia de ce que son cœur s'était élevé, lui et les habitants de Jérusalem. Alors la colère de l'Éternel ne vint pas sur eux pendant les jours d'Ézéchias.

Bilan du règne d'Ézéchias

27 Et Ézéchias eut de très grandes richesses et une très grande gloire. Et il se fit des réserves d'argent, et d'or, et de pierres précieuses, et d'aromates, et de boucliers1, et de toutes sortes d'objets précieux,
1 littéralement : petits boucliers.

28 ainsi que des entrepôts pour les récoltes de blé et de vin nouveau et d'huile, et des étables pour toute espèce de bétail ; et [il se procura] des troupeaux pour les étables1.
1 ou : parcs.

29 Et il se construisit1 des villes2, et il eut des troupeaux de petit bétail et de gros bétail en abondance. Car Dieu lui donna de très grands biens.
1 littéralement : fit. 2 ou : enclos.

30 Et ce fut lui, Ézéchias, qui boucha l'issue supérieure des eaux de Guihon et qui les conduisit plus bas, vers l'ouest de la ville de David. Et Ézéchias prospéra dans tout ce qu'il fit.

31 Et pourtant, lors de l'ambassade que les chefs de Babylone envoyèrent vers lui pour s'informer du miracle qui avait été [opéré] dans le pays, Dieu l'abandonna pour l'éprouver, afin qu'il connaisse tout [ce qui était] dans son cœur.

Mort d'Ézéchias

32 Et le reste des actes d'Ézéchias et ce qu'il fit avec fidélité, voici, ils sont écrits dans la vision du prophète Ésaïe, fils d'Amots, [et] dans le livre des Rois de Juda et d'Israël.

33 Et Ézéchias s'endormit avec ses pères et on l'enterra à l'endroit le plus élevé des tombeaux des fils de David. Et tout Juda et les habitants de Jérusalem lui rendirent honneur à sa mort. Et Manassé son fils régna à sa place.

Dans le 2ème livre des Rois (chapitres 18 et 19 2r 18.9-19.37) nous avons lu tout au long les propos outrageux du Rab-Shaké, suivis de la lettre du roi d'Assyrie. Comment Ézéchias va-t-il répondre? Par la prière! Ésaïe et lui, les deux ensemble, crient vers Dieu à ce sujet. C'est la plus réduite des réunions de prière. Mais le Seigneur la prévoit et elle a un pouvoir irrésistible conformément à Sa promesse: «Si deux d'entre vous sont d'accord… pour une chose quelconque, quelle que soit la chose qu'ils demanderont, elle sera faite pour eux par mon Père qui est dans les cieux» (Matthieu 18:19 mt 18.15-20). D'un côté: deux hommes en prière; de l'autre: une armée formidable. La victoire est avec les premiers; la multitude des assaillants est écrasée sans même savoir comment! Son chef suprême s'en retourne, «la honte au visage», pour périr à son tour, assassiné par ses deux fils.

Après le roi d'Assyrie, voici le roi des terreurs: la Mort (Job 18:14 jb 18.11-21), ennemi plus effrayant encore, qui se présente pour engloutir Ézéchias. Mais, contre elle aussi, sa prière est souveraine, et Dieu le délivre à nouveau.

Hélas! Cet heureux règne ne s'achèvera pas sans une éclipse: une grave défaillance due à l'orgueil, que suit l'humiliation et la restauration.