2 Chroniques 28:16-27

2 Chroniques 28:16-27

Achaz est battu par les Édomites, les Philistins et les Assyriens

16 En ce temps-là, le roi Achaz envoya [des messagers] vers les rois d'Assyrie pour qu'ils l'aident.

17 Et les Édomites vinrent de nouveau, et frappèrent Juda, et emmenèrent des prisonniers.

18 Et les Philistins se jetèrent sur les villes du Bas-Pays et du Néguev1 de Juda, et ils prirent Beth-Shémesh, et Ajalon, et Guedéroth, et Soco et les villages qui en dépendent2, et Thimna et les villages qui en dépendent2, et Guimzo et les villages qui en dépendent2. Et ils y habitèrent.
1 Néguev : nom de la contrée située au sud de Juda, vers le désert. 2 littéralement : ses filles.

19 Car l'Éternel humilia Juda, à cause d'Achaz, roi d'Israël1, car il avait rejeté tout frein en Juda et avait beaucoup péché2 contre l'Éternel.
1 Israël est désigné ici comme étant le peuple resté fidèle au roi descendant de David, c.-à-d. le royaume de Juda. 2 littéralement : agi perfidement.

20 Et Tilgath-Pilnéser, roi d'Assyrie, vint contre lui, et le traita en ennemi, et ne le soutint1 pas.
1 littéralement : ne le rendit pas fort.

21 Car Achaz avait pris une partie des biens de la Maison de l'Éternel, et de la maison du roi, et des chefs, et il [les] avait donnés au roi d'Assyrie. Mais il ne lui fut d'aucune aide.

Profanation et fermeture du Temple par Achaz

22 Et au temps de sa détresse, il continua de pécher1 contre l'Éternel, lui, le roi Achaz.
1 littéralement : agir perfidement.

23 Et il sacrifia aux dieux de Damas qui l'avaient frappé, et il dit : « Puisque les dieux des rois de Syrie leur sont en aide, je leur offrirai des sacrifices, et ils me seront en aide. Mais ils furent sa ruine et celle de tout Israël.

24 Et Achaz rassembla les ustensiles de la Maison de Dieu et mit en pièces les ustensiles de la Maison de Dieu. Et il ferma les portes de la Maison de l'Éternel, et se fit des autels à Jérusalem dans tous les coins [de rue].

25 Et dans chacune des villes de Juda, il fit des hauts lieux pour brûler de l'encens à d'autres dieux. Et il provoqua à la colère l'Éternel, le Dieu de ses pères.

Mort d'Achaz

26 Et le reste de ses actes et toutes ses voies, les premières et les dernières, voici, ils sont écrits dans le livre des Rois de Juda et d'Israël.

27 Et Achaz s'endormit avec ses pères, et on l'enterra dans la ville, à Jérusalem. Mais on ne le mit pas dans les tombeaux des rois d'Israël. Et Ézéchias, son fils, régna à sa place.

Insensible à la grâce qui lui avait rendu les captifs de son peuple, Achaz s'enfonce toujours plus dans le mal. Il cherche à présent du secours auprès du roi d'Assyrie. Or il est écrit: «Maudit l'homme qui se confie en l'homme et qui fait de la chair son bras» (Jérémie 17:5 jr 17.5-8). Malgré les richesses qu'il donne à Tilgath-Pilnéser en pillant le Temple, ce dernier roi ne lui est d'aucune aide (verset 21). Alors l'impie Achaz ajoute encore à son péché. Cette aide que les hommes ne lui donnent pas, il la recherche auprès des idoles, autrement dit des démons (1 Corinthiens 10:20 1cr 10.15-22)! Or, non seulement il ne l'obtient évidemment pas, mais ce qu'il fait est le signal de sa ruine.

En même temps, pour combler la mesure, Achaz ferme les portes du Temple, comme on fait quand une maison est en vente ou abandonnée. Il interdit l'accès au saint sanctuaire après l'avoir rempli de souillure et d'impuretés (ch. 29 v. 5, 16 2ch 29.1-19). Or la déclaration de la Parole est formelle: «Si quelqu'un corrompt le temple de Dieu, Dieu le détruira» (1 Corinthiens 3:17 1cr 3.16-17). Oui, la mesure est comble! Achaz meurt et n'est même pas jugé digne de partager le tombeau de ses ancêtres.