2 Chroniques 24:1-27

2 Chroniques 24:1-27

Joas règne sur Juda

24 Joas était âgé de 7 ans lorsqu'il commença à régner,1 et il régna 40 ans à Jérusalem. Et le nom de sa mère était Tsibia, de Beër-Shéba.
1 date : 878 av. J.-C.

2 Et Joas fit ce qui est droit aux yeux de l'Éternel, pendant tous les jours de Jehoïada le sacrificateur.

3 Et Jehoïada prit 2 femmes pour Joas1, et il engendra des fils et des filles.
1 littéralement : lui.

Joas fait réparer la Maison de l'Éternel

4 Et il arriva, après cela, que Joas eut à cœur de restaurer la Maison de l'Éternel.

5 Et il rassembla les sacrificateurs et les Lévites, et il leur dit : « Allez dans les villes de Juda, et recueillez dans tout Israël de l'argent pour réparer la Maison de votre Dieu, d'année en année, et hâtez-vous dans cette affaire. » Mais les Lévites ne se hâtèrent pas.

6 Alors le roi appela le chef Jehoïada, et il lui dit : « Pourquoi n'as-tu pas exigé des Lévites qu'ils apportent, de Juda et de Jérusalem, la contribution de Moïse, serviteur de l'Éternel, [imposée à] l'assemblée d'Israël pour la Tente du témoignage ?

7 Car Athalie, cette méchante femme, [et] ses fils, ont dévasté la Maison de Dieu. Et ils ont même employé pour les Baals toutes les choses saintes de la Maison de l'Éternel. »

8 Et le roi donna des ordres, et l'on fit un coffre, et on le mit à la porte de la Maison de l'Éternel, à l'extérieur.

9 Et l'on proclama dans Juda et dans Jérusalem qu'on apporte à l'Éternel la contribution de Moïse, serviteur de Dieu, [imposée] à Israël dans le désert.

10 Et tous les chefs et tout le peuple s'en réjouirent. Et ils apportèrent [l'argent] et le jetèrent dans le coffre, jusqu'à ce qu'on ait fini [d'apporter la contribution].

11 Et il arrivait, lorsque c'était le temps d'apporter le coffre au contrôle du roi, par le moyen1 des Lévites, et qu'on voyait qu'il y avait beaucoup d'argent, que le secrétaire2 du roi et l'officier du principal sacrificateur venaient et vidaient le coffre. Puis ils le rapportaient et le remettaient à sa place. Ils faisaient ainsi chaque jour3, et ils recueillaient l'argent en abondance.
1 littéralement : par la main. 2 ou : scribe. 3 littéralement : jour par jour.

12 Et le roi et Jehoïada le donnaient à ceux qui faisaient l'ouvrage du service de la Maison de l'Éternel, et ceux-ci engageaient des tailleurs de pierre et des charpentiers pour restaurer la Maison de l'Éternel, et aussi des ouvriers travaillant le fer et le bronze pour réparer la Maison de l'Éternel.

13 Et ceux qui faisaient l'ouvrage travaillèrent, et l'œuvre de restauration se fit par leur moyen, et ils rétablirent la Maison de Dieu dans son état antérieur et la consolidèrent.

14 Et quand ils eurent achevé, ils apportèrent devant le roi et devant Jehoïada le reste de l'argent. Et l'on en fit des ustensiles pour la Maison de l'Éternel, des ustensiles pour le service et pour les holocaustes, et des coupes, et des ustensiles en or et en argent. Et l'on offrit des holocaustes dans la Maison de l'Éternel, continuellement, pendant tous les jours de Jehoïada.

Mort de Jehoïada

15 Or Jehoïada devint vieux et rassasié de jours, et il mourut. Il était âgé de 130 ans quand il mourut.

16 Et on l'enterra dans la ville de David avec les rois, car il avait fait du bien en Israël, et envers Dieu et sa Maison.

Joas se détourne de l'Éternel et sert les idoles

17 Et après la mort de Jehoïada, les chefs de Juda vinrent se prosterner devant le roi. Alors le roi les écouta.

18 Et ils abandonnèrent la Maison de l'Éternel, le Dieu de leurs pères, et servirent les ashères et les idoles. Et il y eut de la colère contre Juda et contre Jérusalem, parce qu'ils s'étaient ainsi rendus coupables.

19 Et l'Éternel1 envoya parmi eux, pour les ramener à lui2, des prophètes qui témoignèrent contre eux, mais ils n'y prêtèrent pas l'oreille.
1 littéralement : il. 2 littéralement : l'Éternel.

20 Et l'Esprit de Dieu revêtit Zacharie, fils de Jehoïada le sacrificateur. Et il se tint debout au-dessus du peuple, et leur dit : « Ainsi dit Dieu : Pourquoi transgressez-vous les commandements de l'Éternel ? Vous ne réussirez pas ! Car vous avez abandonné l'Éternel, et il vous abandonnera [aussi]. »

21 Alors ils conspirèrent contre lui et le lapidèrent avec des pierres, sur l'ordre du roi, dans le parvis de la Maison de l'Éternel.

22 Et le roi Joas ne se souvint pas de la bonté dont Jehoïada, père de Zacharie1, avait usé envers lui, et il tua son fils. Et comme il mourait, Zacharie2 dit : « Que l'Éternel voie et demande [des comptes] ! »
1 littéralement : son père. 2 littéralement : il.

Les Syriens entrent dans Jérusalem – Joas est assassiné

23 Et il arriva, quand l'année fut terminée1, que l'armée de Syrie monta contre Joas2, et entra dans Juda et à Jérusalem. Et ils détruisirent parmi le peuple tous les chefs du peuple, et ils envoyèrent tout leur butin au roi de Damas.
1 ou : à la fin de l'année ; littéralement : au tournant de l'année. 2 littéralement : contre lui.

24 Car l'armée de Syrie vint avec un petit nombre d'hommes, et l'Éternel livra entre leurs mains une très grande armée, parce qu'ils avaient abandonné l'Éternel, le Dieu de leurs pères. Et les Syriens1 exécutèrent [ainsi] le jugement contre Joas.
2 littéralement : ils.

25 Et quand ils se furent éloignés de lui — or ils l'avaient laissé dans de grandes souffrances — ses serviteurs conspirèrent contre lui à cause du sang des fils de Jehoïada le sacrificateur, et ils le tuèrent sur son lit, et il mourut. Et on l'enterra dans la ville de David, mais on ne l'enterra pas dans les tombeaux des rois.

26 Et voici ceux qui conspirèrent contre lui : Zabad, fils de Shimhath l'Ammonite, et Jozabad, fils de Shimrith la Moabite.

27 Et quant à ses fils, et à l'importance des charges qui lui furent imposées1, et aux réparations de la Maison de Dieu, voici, ces choses sont écrites dans les commentaires du livre des Rois. Et Amatsia son fils régna à sa place.
1 selon d'autres : et au grand nombre de sentences [prononcées] contre lui.

Aussi longtemps que Jehoïada était là pour le diriger, tout donnait à penser que Joas compterait parmi les meilleurs rois. Mais la mort du souverain sacrificateur marque dans sa vie un tournant fatal. Comment l'expliquer? Au lieu de s'appuyer directement sur Dieu — ce qui est le propre de la foi — Joas se reposait sur son père adoptif. Et quand celui-ci est venu à lui manquer, du même coup sa fidélité s'est effondrée. Il n'avait pas de foi personnelle.

Ne vous y trompez pas, jeunes lecteurs qui avez des parents chrétiens: L'éducation, les bonnes habitudes, les plus heureuses dispositions, toutes ces choses ne sont pas la foi. Et la foi de vos parents n'est pas non plus votre foi. Eux partis, le Seigneur vous restera-t-Il?

Les chefs du peuple viennent et flattent Joas. «Alors le roi les écouta...» (verset 17; Prov. 29:12 pv 29.12). Que fera-t-il sous leur influence? Des choses qui nous font frémir: Il ordonne le meurtre du fils de son bienfaiteur. Le Seigneur rappellera aux pharisiens hypocrites la mort de Zacharie — dont le nom signifie: celui dont l'Éternel se souvient — au moment où ils seront sur le point de commettre un crime plus affreux encore (comp. Matthieu 23:34, 35 mt 23.34-39; voir aussi Matthieu 21:33-39 mt 21.33-46).