2 Chroniques 16:1-14

2 Chroniques 16:1-14

Asa, aidé par les Syriens, empêche Baësha, roi d'Israël, de construire Rama

16 Dans la 36e année du règne d'Asa, Baësha, roi d'Israël, monta contre Juda. Et il construisit Rama, afin de ne permettre à personne de chez Asa, roi de Juda, de sortir et d'entrer.1
1 date : 940 (?) av. J.-C.

2 Alors Asa prit l'argent et l'or des trésors de la Maison de l'Éternel et de la maison du roi, et il envoya dire à Ben-Hadad, roi de Syrie, qui habitait à Damas :

3 « Il y a alliance entre moi et toi, et entre mon père et ton père. Voici, je t'envoie de l'argent et de l'or. Va, romps ton alliance avec Baësha, roi d'Israël, afin qu'il ne monte plus contre moi. »

4 Et Ben-Hadad écouta le roi Asa, et il envoya les chefs de ses troupes contre les villes d'Israël. Et ils frappèrent Ijon, et Dan, et Abel-Maïm, et tous les entrepôts des villes de Nephthali.

5 Et il arriva, quand Baësha l'apprit, qu'il cessa de construire Rama, et fit arrêter ses travaux.

6 Alors le roi Asa fit venir1 tout Juda, et ils emportèrent les pierres de Rama et les bois avec lesquels Baësha construisait. Et il construisit avec eux Guéba et Mitspa.
1 littéralement : prit.

7 Et en ce temps-là, Hanani le voyant vint à Asa, roi de Juda, et lui dit : « Parce que tu t'es appuyé sur le roi de Syrie et que tu ne t'es pas appuyé sur l'Éternel ton Dieu, à cause de cela, l'armée du roi de Syrie s'est échappée de tes mains.

8 Les Éthiopiens et les Libyens n'étaient-ils pas une armée nombreuse, avec des chars et des cavaliers en très grand nombre ? Et quand tu t'appuyais sur l'Éternel, il les livra entre tes mains.

9 Car les yeux de l'Éternel parcourent toute la terre, afin qu'il se montre fort en faveur de ceux dont le cœur est [tout] entier à lui. En cela, tu as agi comme un insensé. Car désormais, tu auras des guerres. »

10 Alors Asa s'irrita contre le voyant et le mit en prison, car il était en colère contre lui à cause de cela. Et en ce temps-là, Asa opprima quelques-uns du peuple.

Fin du règne d'Asa – Sa mort

11 Et voici, les actes d'Asa, les premiers et les derniers, voici, ils sont écrits dans le livre des rois de Juda et d'Israël.

12 Et dans la 39e année de son règne, Asa fut malade des pieds, jusqu'à ce que son mal devienne extrêmement grand. Mais même dans sa maladie, il ne chercha pas l'Éternel, mais les médecins.

13 Et Asa s'endormit avec ses pères, et il mourut dans la 41e année de son règne.1
1 date : 914 av. J.-C.

14 Et on l'enterra dans son tombeau qu'il s'était creusé dans la ville de David. Et on le coucha dans un lit qu'on remplit d'aromates et d'un mélange de parfums, composé selon l'art du parfumeur. Et l'on en brûla pour lui en très grande quantité.

Le v. 11 distingue dans les Actes d’Asa «les premiers», agréables à Dieu, et «les derniers», hélas, bien différents.

Baësha, roi d'Israël, jaloux de voir beaucoup de ses sujets se rendre au pays de Juda (ch. 15 v. 9 2ch 15.8-19), construit une ville pour les en empêcher. Alors Asa, au lieu de regarder à l'Éternel pour l'arrêter dans son entreprise, conclut une alliance profane avec la Syrie. Politique adroite en apparence, puisqu'elle commence par produire l'effet désiré! Mais Dieu ne juge pas ainsi et blâme le roi par le moyen d'un prophète. Son manque de confiance — et de mémoire (verset 8) — va le priver d'une victoire sur les Syriens. Irrité d'avoir laissé échapper une aussi bonne occasion et blessé dans son amour propre, Asa emprisonne celui qui est devenu son ennemi en lui disant la vérité (Gal. 4:16 gl 4.12-18). Dieu le discipline par une maladie douloureuse. En vain! Il continue à se confier dans les hommes plutôt qu'en Dieu et meurt tristement sans avoir appris cette dernière leçon. 35 années sur 40, Asa avait marché avec Dieu. Il s'en est fallu de peu d'années qu’il ait bien achevé sa course. Demandons au Seigneur de nous garder jusqu'à notre dernier jour (2 Timothée 1:12 2tm 1.6-14; 4:18 2tm 4.16-22).