2 Chroniques 10:1-19

2 Chroniques 10:1-19

Dureté de Roboam envers Israël

10 Et Roboam se rendit à Sichem, car tout Israël était venu à Sichem pour le faire roi.1
1 date : 975 av. J.-C.

2 Et quand Jéroboam, fils de Nebath, l'apprit — mais il était en Égypte où il s'était enfui loin du roi Salomon — il arriva que Jéroboam revint d'Égypte.

3 Alors on l'envoya appeler. Et Jéroboam et tout Israël vinrent parler à Roboam, en disant :

4 « Ton père a rendu notre joug [bien] dur. Mais maintenant, allège le dur service de ton père et son joug pesant qu'il a mis sur nous, et nous te servirons. »

5 Et il leur dit : « Encore trois jours, puis revenez vers moi. » Et le peuple s'en alla.

6 Alors le roi Roboam prit conseil auprès des hommes âgés qui s'étaient tenus devant Salomon son père lorsqu'il vivait, en disant : « Comment conseillez-vous de répondre à ce peuple ? »

7 Et ils lui parlèrent, en disant : « Si tu es bon envers ce peuple, et si tu es affable envers eux, et si tu leur dis de bonnes paroles, alors ils seront pour toujours tes serviteurs. »

8 Mais il laissa le conseil des hommes âgés, qu'ils lui avaient donné, et il prit conseil auprès des jeunes gens qui avaient grandi avec lui, qui se tenaient devant lui.

9 Et il leur dit : « Que conseillez-vous [et] que répondrons-nous à ce peuple, à ceux qui m'ont parlé, en disant : "Allège le joug que ton père a mis sur nous" ? »

10 Et les jeunes gens, qui avaient grandi avec lui, lui parlèrent, en disant : « Tu diras ainsi au peuple, à ceux qui t'ont parlé [et] qui ont dit : "Ton père a rendu notre joug pesant, mais toi, allège-le de dessus nous", tu leur diras ainsi : "Mon petit doigt est plus gros que les reins de mon père.

11 Et maintenant, mon père a chargé sur vous un joug pesant, mais moi, j'ajouterai à votre joug ; mon père vous a corrigés avec des fouets, mais moi, [je vous corrigerai] avec des scorpions1." »
1 scorpion : sorte de fouet garni de pointes.

12 Alors Jéroboam et tout le peuple vinrent à Roboam le troisième jour, comme le roi [leur] avait parlé, en disant : « Revenez vers moi le troisième jour. »

13 Et le roi leur répondit avec dureté, et le roi Roboam laissa le conseil des hommes âgés.

14 Et il leur parla selon le conseil des jeunes gens, en disant : « Mon père a rendu votre joug pesant, mais moi j'y ajouterai ; mon père vous a corrigés avec des fouets, mais moi, [je vous corrigerai] avec des scorpions1. »
1 scorpion : sorte de fouet garni de pointes.

15 Et le roi n'écouta pas le peuple, car la tournure [prise par les évènements] venait de Dieu, afin que l'Éternel accomplisse sa parole qu'il avait dite par l'intermédiaire1 d'Akhija le Silonite à Jéroboam, fils de Nebath.
1 littéralement : par la main.

Schisme des dix tribus d'Israël

16 Alors tout Israël vit que le roi ne les avait pas écoutés. Et le peuple répondit au roi, en disant : « Quelle part avons-nous en David ? Et nous n'avons pas d'héritage dans le fils d'Isaï. Chacun à ses tentes, Israël ! Maintenant, David, regarde ta maison ! » Et tout Israël s'en alla dans ses tentes.

17 Mais, quant aux fils d'Israël qui habitaient dans les villes de Juda, Roboam régna sur eux.

18 Et le roi Roboam envoya Hadoram qui était établi sur les corvées, mais les fils d'Israël le lapidèrent avec des pierres, et il mourut. Et le roi Roboam réussit [de justesse] à monter sur un char pour s'enfuir à Jérusalem.

19 Ainsi, Israël se révolta contre1 la maison de David jusqu'à ce jour.
1 littéralement : fit défection de.

Israël s'est rassemblé à Sichem autour du nouveau roi et lui demande: «Allège notre dur service...» Que conseillent les vieillards à Roboam? «Si tu es bon envers ce peuple, et si tu es affable...» (verset 7). Et dans 1 Rois 12:7 1r 12.1-11: «Si tu deviens le serviteur de ce peuple et que tu le serves...» Tel est, même pour un roi, la seule façon de gagner ou de garder les affections d'autrui. Nos pensées se portent sur le Seigneur Jésus. Il est venu, non «pour être servi, mais pour servir» (Matthieu 20, lire versets 26 à 28 mt 20.20-28). Ses titres de gloire ne l'ont pas retenu dans Son chemin d'abaissement, d'amour et de dévouement. De sorte qu'Il s'est acquis maintenant tous les droits à l'obéissance des hommes (Philippiens 2:6-11 ph 2.5-11). À l'image de ce grand Modèle, ceux qui ont une position d'autorité doivent être les premiers dans le service. Car comment exiger l'obéissance et le dévouement quand soi-même on n'en donne pas l'exemple? Roboam a refusé de servir son peuple. Est-il étonnant qu'en retour les dix tribus refusent aussi de le servir? Son propre orgueil les a détournées du chemin de l'humble soumission. Et c'est la division! Jamais plus, jusqu'à l'avènement du Seigneur, le peuple ne retrouvera son unité véritable.