2 Chroniques 5:1-14

2 Chroniques 5:1-14

5 Et tout l'ouvrage que Salomon fit pour la Maison de l'Éternel fut achevé.1 Et Salomon apporta les choses saintes2 de David son père, et l'argent, et l'or, et tous les ustensiles. Il les mit dans les trésors de la Maison de Dieu.
1 date : 1005 av. J.-C. 2 ou : choses consacrées (sanctifiées).

L'arche de l'alliance de l'Éternel est placée dans le Temple

2 Alors Salomon rassembla à Jérusalem les anciens d'Israël et tous les chefs des tribus, les princes des pères des fils d'Israël, pour faire monter de la ville de David, c'est-à-dire Sion, l'arche de l'alliance de l'Éternel.

3 Et tous les hommes d'Israël se rassemblèrent vers le roi, à la fête, celle du 7e mois.1
1 date : 1004 av. J.-C.

4 Alors tous les anciens d'Israël arrivèrent, et les Lévites portèrent l'arche.

5 Et ils firent monter l'arche, et la Tente de la rencontre, et tous les saints ustensiles qui étaient dans la Tente. Ce sont eux, les sacrificateurs, les1 Lévites, qui les firent monter.
1 ou : [et] les.

6 Et le roi Salomon et toute la communauté d'Israël, ceux qui s'étaient rassemblés près de lui devant l'arche, sacrifiaient du petit bétail et du gros bétail qu'on ne pouvait ni compter ni dénombrer à cause de [son] grand nombre.

7 Et les sacrificateurs amenèrent l'arche de l'alliance de l'Éternel à sa place, dans l'Oracle de la Maison, dans le lieu très saint, sous les ailes des chérubins.

8 Et les chérubins étendaient les ailes au-dessus de l'emplacement de l'arche. Et les chérubins couvraient l'arche et ses barres, par-dessus.

9 Or les barres étaient longues1, de sorte que les extrémités des barres se voyaient hors de l'arche sur le devant2 de l'Oracle, mais elles3 ne se voyaient pas du dehors. Et l'arche4 est là jusqu'à ce jour.
1 selon quelques manuscrits : on tira en avant les barres ; ici et en 1 Rois 8:8. 2 peut-être : au-devant. 3 c.-à-d. : les extrémités. 4 littéralement : elle.

10 Il n'y avait rien dans l'arche, sinon les 2 tables que Moïse y avait mises à l'Horeb, lorsque l'Éternel fit alliance avec les fils d'Israël quand ils sortirent d'Égypte.

11 1Et il arriva, comme les sacrificateurs sortaient du lieu saint (car tous les sacrificateurs qui s'y trouvaient s'étaient sanctifiés sans observer les classes)
1 la phrase se termine au verset 13 avec une parenthèse aux versets 11 et 12.

12 et que les Lévites, les chantres, eux tous, Asaph, et Héman, et Jeduthun, et leurs fils et leurs frères, revêtus de fin lin, avec des cymbales et des luths et des harpes, se tenaient à l'est de l'autel, et avec eux 120 sacrificateurs sonnant des trompettes,

13 — il arriva, lorsque ceux qui sonnaient des trompettes et les chantres furent comme un seul homme pour faire entendre une même voix en louant et en célébrant l'Éternel, et qu'ils élevèrent la voix avec des trompettes, et des cymbales, et des instruments de musique, en louant l'Éternel — car il est bon, car sa bonté [est] pour toujours — [il arriva] que la Maison, la Maison de l'Éternel, fut remplie d'une nuée.1
1 la phrase commence au verset 11.

14 Et les sacrificateurs ne pouvaient pas s'y tenir pour faire le service, à cause de la nuée, car la gloire de l'Éternel remplissait la Maison de Dieu.

La merveilleuse maison est achevée. Mais il y manque encore l'objet principal: l'arche sainte. Son introduction «en son lieu, dans l'oracle de la maison, dans le lieu très saint, sous les ailes des chérubins» (verset 7), porte nos regards sur Jésus dans les hauts lieux, exalté par Dieu même, centre de l'universelle louange, remplissant le ciel et la terre de Sa gloire. Il est l'objet de l'admiration des anges (les chérubins; 1 Timothée 3:16 1tm 3.14-16) et de l'adoration de son peuple bienheureux. «Une même voix», mais divers instruments (verset 13; Ps. 150 ps 150.1-6). Un seul cantique: le cantique nouveau, chanté par la multitude des rachetés apportant chacun sa note particulière, mais dans un parfait accord.

Des trois objets que l'arche avait contenus: la manne dans sa cruche d'or, le bâton d'Aaron le sacrificateur, et les tables de la Loi, seules subsistent ces dernières (verset 10). Au temps du voyage, achevé désormais, Dieu avait donné la manne et conduit le peuple jusqu'à Lui par la sacrificature. Maintenant l'arche est en Sion, dans le repos de Dieu qui a réalisé Sa promesse. Et Lui-même, sur la base d'une nouvelle alliance garantie par les tables, se repose dans Son amour au milieu de Son peuple racheté (Sophonie 3:17 so 3.14-20).