1 Chroniques 10:1-14

1 Chroniques 10:1-14

Victoire des Philistins sur Israël – Mort de Saül et de ses fils

10 Et les Philistins combattirent contre Israël, et les hommes d'Israël s'enfuirent devant les Philistins, et ils tombèrent tués sur le mont Guilboa.

2 Et les Philistins serrèrent de près Saül et ses fils, et les Philistins frappèrent Jonathan, et Abinadab, et Malki-Shua, fils de Saül.

3 Et la bataille se renforça contre Saül, et les archers l'atteignirent. Et il eut une très grande peur des archers.

4 Alors Saül dit à celui qui portait ses armes : « Tire ton épée et, avec elle, transperce-moi, de peur que ces incirconcis ne viennent et ne m'outragent. » Mais celui qui portait ses armes ne voulut pas [le faire], car il avait très peur. Et Saül prit son épée et se jeta sur elle.

5 Et quand celui qui portait ses armes vit que Saül était mort, il se jeta lui aussi sur l'épée, et il mourut.

6 Et Saül mourut, et ses trois fils ; et toute sa maison mourut ensemble.

7 Et tous les hommes d'Israël qui étaient dans la vallée virent que Saül et ses fils s'étaient enfuis, et qu'ils étaient morts, et ils abandonnèrent leurs villes et s'enfuirent. Alors les Philistins vinrent et y habitèrent.

8 Et il arriva, le lendemain, que les Philistins vinrent pour dévaliser les tués, et ils trouvèrent Saül et ses fils tombés sur le mont Guilboa.

9 Alors ils dévalisèrent Saül1, et prirent sa tête et ses armes, et les envoyèrent partout dans le pays des Philistins pour annoncer la bonne nouvelle à leurs idoles et au peuple.
1 littéralement : ils le dévalisèrent.

10 Et ils placèrent ses armes dans la maison de leur dieu1, et ils clouèrent sa tête dans la maison de Dagon.
1 littéralement : leurs dieux.

11 Or tous ceux de Jabès de Galaad entendirent parler de tout ce que les Philistins avaient fait à Saül.

12 Et tous les hommes forts se levèrent, et prirent le corps de Saül et les corps de ses fils, et ils les apportèrent à Jabès. Puis ils enterrèrent leurs os sous le térébinthe de Jabès, et ils jeûnèrent sept jours.

13 Et Saül mourut dans son péché1 qu'il avait commis contre l'Éternel, à cause de la parole de l'Éternel qu'il n'avait pas gardée, et aussi parce qu'il avait interrogé et consulté une nécromancienne.
1 péché, ici comme en 9:1 ; ailleurs : infidélité.

14 Et il ne consulta pas l'Éternel. Alors l'Éternel1 le fit mourir et transféra la royauté à David, fils d'Isaï.
1 littéralement : il.

À partir de maintenant, les Chroniques vont reprendre l'histoire de David et de ses successeurs, depuis la mort de Saül. Mais le récit comportera de nombreuses différences avec celui des Livres de Samuel et des Rois. Certains faits sont ajoutés, d'autres sont passés sous silence. Chacun de ces changements correspond au but que Dieu s'est proposé en écrivant à nouveau cette histoire sous un autre point de vue: celui de Sa grâce souveraine. Pour le même motif, Il nous a donné quatre fois, en quatre évangiles, l'histoire de Son Fils, afin de nous permettre de Le considérer dans des gloires différentes.

Ainsi, ne nous lassons pas de relire des récits connus, mais cherchons plutôt à remarquer ce que l'Esprit ajoute et ce qu'Il omet volontairement.

Ne nous décourageons pas non plus, réjouissons-nous plutôt d'entendre répéter que Dieu en a fini avec l'homme dans la chair. Saül en est l'image avec sa race. Il tombe par la main des Philistins, et il est dépouillé sur la montagne de Guilboa. Sa ruine est consommée, sa mort constatée, avant que David paraisse sur la scène: l'homme qui répond aux conseils divins, image du Seigneur Jésus.