2 Rois 19:14-24

2 Rois 19:14-24

Prière d'Ézéchias

14 Alors Ézéchias prit la lettre1 de la main des messagers, et la lut, et monta dans la maison de l'Éternel. Et Ézéchias la déploya devant l'Éternel.
1 littéralement : les lettres.

15 Puis Ézéchias pria l'Éternel et dit: « Éternel, Dieu d'Israël, [toi] qui es assis entre les chérubins, toi, le Même1, toi seul tu es le Dieu de tous les royaumes de la terre, toi, tu as fait les cieux et la terre.
1 le Même : Celui qui existe, immuable en lui-même ; comparer avec Deut. 32:39 ; 2 Sam. 7:28.

16 Éternel, incline ton oreille et écoute ! Éternel, ouvre les yeux et vois ! Et écoute les paroles de Sankhérib, qu'il a envoyées1 pour outrager le Dieu vivant !
1 littéralement : qui l'a envoyé ; envisageant les paroles comme un tout ; autrement il s'agirait du Rab-Shaké.

17 Il est vrai, Éternel, que les rois d'Assyrie ont dévasté les nations et leurs pays,

18 et ils ont jeté au feu leurs dieux. Car ce n'étaient pas des dieux, mais seulement l'œuvre des mains de l'homme — du bois et de la pierre — et ils les ont détruits.

19 Et maintenant, Éternel notre Dieu, sauve-nous, je te prie, de sa main, et que tous les royaumes de la terre sachent que toi, Éternel, tu es Dieu, toi seul ! »

Réponse de l'Éternel

20 Alors Ésaïe, fils d'Amots, envoya dire à Ézéchias : « Ainsi dit l'Éternel, le Dieu d'Israël : Quant à la prière que tu m'as faite au sujet de Sankhérib, roi d'Assyrie, je l'ai entendue.

21 Voici la parole que l'Éternel a prononcée contre lui :
« La vierge, fille de Sion, te méprise, elle se moque de toi. La fille de Jérusalem hoche la tête derrière toi.

22 « Qui as-tu outragé et injurié ? Et contre qui as-tu élevé la voix ? C'est contre le Saint d'Israël que tu as levé les yeux en haut.

23 Par l'intermédiaire1 de tes messagers tu as outragé le Seigneur, et tu as dit : "Avec la multitude de mes chars, moi, j'ai gravi le sommet des montagnes, les parties reculées du Liban, et je couperai ses hauts cèdres, les plus beaux de ses cyprès, et je parviendrai jusqu'à son dernier abri, à la forêt de son verger2.
1 littéralement : Par la main. 2 hébreu : carmel.

24 « Moi, j'ai creusé, et j'ai bu des eaux étrangères, et j'ai asséché tous les canaux1 de l'Égypte2 avec la plante de mes pieds.
1 le mot hébreu signifie : les canaux et les bras du Nil. 2 hébreu : Matsor ; à l'origine, la partie très fortifiée, au nord-est du pays.
.

Supporter en silence, ne rien répondre, telle est nous l'avons vu l'attitude du croyant, aussi bien devant les provocations du monde que devant ses propositions les plus séduisantes. Mais en revanche devant son Dieu il peut prendre la parole. C'est ce que fait Ézéchias. Commençant par déployer sous les yeux de l'Éternel la lettre qu'il vient de recevoir, il Lui déclare en quelque sorte: Ceci te concerne; je te laisse le soin de t'en occuper. Car l'Assyrien a outragé Dieu Lui-même dont la gloire est ainsi en jeu (verset 19; voir Ps. 83:13, 19 ps 83.10-19). Ézéchias complète ses étonnantes dispositions militaires par la plus habile des tactiques: celle qui consiste à se retirer, à s'effacer pour laisser l'ennemi en face de l'Éternel qui est le plus fort! Te laisser seul agir et, sûrs de la victoire, nous reposer en toi — dit un cantique. Dans nos difficultés, petites ou grandes, commençons par nous sentir trop faible pour surmonter l'obstacle. Exposons alors notre cas au Seigneur par la prière. Enfin, attendons paisiblement la délivrance d'en haut. Ainsi ce ne sera plus l'épreuve qui se placera comme un écran entre le Seigneur et nous, mais bien le Seigneur qui se tiendra Lui-même comme un bouclier protecteur entre l'épreuve et son racheté (lire Ps. 38:15, 16 ps 38.13-23).