2 Samuel 24:1-14

2 Samuel 24:1-14

David ordonne le dénombrement d'Israël

24 Et la colère de l'Éternel s'enflamma de nouveau contre Israël, et il incita David contre eux, en disant : Va, dénombre Israël et Juda.

2 Et le roi dit à Joab, chef de l'armée, qui était avec lui : Parcours, je te prie, toutes les tribus d'Israël depuis Dan jusqu'à Beër-Shéba, et qu'on dénombre le peuple, afin que j'en connaisse le nombre1.
1 littéralement : je connaisse le nombre du peuple.

3 Et Joab dit au roi : Que l'Éternel ton Dieu ajoute au peuple cent fois autant qu'il y en a et que les yeux du roi mon seigneur le voient ! Mais pourquoi le roi mon seigneur prend-il plaisir à cela ?

4 Mais la parole du roi prévalut sur Joab et sur les chefs de l'armée. Et Joab et les chefs de l'armée sortirent de devant le roi pour dénombrer le peuple, Israël.

5 Et ils passèrent le Jourdain et dressèrent leur camp à Aroër, à droite de la ville qui est au milieu de la vallée de Gad, et vers Jahzer.

6 Et ils vinrent en Galaad et dans le pays de Thakhtim-Hodshi, et vinrent à Dan-Jaan et dans les environs de Sidon.

7 Et ils vinrent à la ville fortifiée de Tyr, et dans toutes les villes des Héviens et des Cananéens, et ils sortirent vers le Néguev1 de Juda, à Beër-Shéba.
1 Néguev : nom de la contrée située au sud de Juda, vers le désert.

8 Et ils parcoururent tout le pays et revinrent à Jérusalem au bout de 9 mois et 20 jours.

9 Et Joab donna au roi les chiffres du recensement du peuple. Et il y avait, en Israël, 800 000 hommes de guerre tirant l'épée, et des hommes de Juda, 500 000 hommes.

Jugement de Dieu sur le peuple

10 Mais le cœur de David le reprit après qu'il eut ainsi dénombré le peuple. Et David dit à l'Éternel : J'ai grandement péché dans ce que j'ai fait. Et maintenant, ô Éternel, fais passer, je te prie, l'iniquité de ton serviteur, car j'ai agi vraiment comme un insensé.

11 Et le matin, quand David se leva, la parole de l'Éternel fut [adressée] à Gad le prophète, le voyant de David, en disant :

12 Va et parle à David : Ainsi dit l'Éternel : Je te propose 3 choses ; choisis-en une et je la ferai pour toi.

13 Et Gad alla vers David, et lui rapporta [cela], et lui dit : La famine viendra-t-elle sur toi [pendant] 7 ans dans ton pays ? Ou veux-tu fuir [pendant] 3 mois devant tes ennemis [lancés] à ta poursuite ? Ou y aura-t-il 3 jours de peste dans ton pays ? Réfléchis maintenant et vois quelle parole je rapporterai à celui qui m'a envoyé.

14 Et David dit à Gad : Je suis dans une grande détresse. Que nous tombions, je te prie, entre les mains de l'Éternel, car ses compassions sont grandes ! Mais que je ne tombe pas entre les mains des hommes !

David commet une nouvelle faute: Il procède au dénombrement du peuple. Le v. 1 semble l’excuser puisqu’il y est incité par l’Éternel. Mais 1 Chr. 21 v. 1 1ch 21.1-8 révèle que Satan est l’instrument malfaisant à qui Dieu a laissé la liberté d’agir afin de punir Israël et de manifester ensuite Sa grâce. L’Ennemi ne parvient à ses fins qu’en raison de l'orgueil du roi. Il est fier de dominer sur un peuple nombreux et de disposer d'une puissante armée. L'orgueil nous amène à nous attribuer de l’importance, en oubliant que seule la grâce de Dieu nous a fait ce que nous sommes et nous a donné ce que nous possédons. Dans de meilleurs jours David l'avait reconnu: «Qui suis-je, Seigneur Éternel... Et qui est comme ton peuple, comme Israël?» (ch. 7 v. 18, 23 2s 7.18-26). La gloire d'Israël n'était ni dans sa force, ni dans le nombre de ses guerriers, comme pour les autres nations. Elle était dans le nom de l'Éternel dont il était le peuple (voir Psaume 20:8 ps 20.7-10)!

Joab, bien qu'il ne craigne pas Dieu, voit plus clair que David et cherche à le dissuader. En vain! Le recensement est fait... mais, à peine les chiffres connus, le roi comprend sa folie. Malgré son repentir, il lui faut, une fois de plus, avoir affaire au «gouvernement de Dieu» (Amos 3:2 am 3.1-3).