2 Samuel 23:1-12

2 Samuel 23:1-12

Les dernières paroles de David

23 Et voici les dernières paroles de David.
David, le fils d'Isaï, a déclaré1 et l'homme haut placé, l'oint du Dieu de Jacob et le doux psalmiste d'Israël a déclaré1 :
1 déclarer, dans le sens de la diction d'un oracle.

2 L'Esprit de l'Éternel a parlé en moi et sa parole a été sur ma langue.

3 Le Dieu d'Israël a dit, le Rocher d'Israël m'a parlé :
Celui qui domine parmi1 les hommes sera juste, dominant dans la crainte de Dieu.
1 ou : sur.

4 Et il sera comme la lumière du matin quand le soleil se lève, un matin sans nuages. Par sa clarté l'herbe tendre [germe] de la terre après la pluie.

5 Bien que ma maison ne soit pas ainsi avec °Dieu, cependant, il a fait avec moi une alliance éternelle, à tous égards bien ordonnée et assurée. Car c'est là tout mon salut et tout mon plaisir, bien qu'il ne la fasse pas germer1.
1 ou : car tout mon salut et tout bon plaisir, ne les ferait-il pas germer ?

6 Mais [les fils de] Bélial sont tous comme des ronces que l'on jette [au loin], car on ne les prend pas avec la main.

7 Et l'homme qui les touche se munit d'un fer ou d'un bois de lance et ils seront entièrement brûlés par le feu sur le lieu même.

Les hommes forts de David

8 Voici les noms des hommes forts qu'avait David : Josheb-Bashébeth1, un Tahkemonite2, chef des principaux capitaines. C'était Adino l'Etsnite qui eut le dessus sur3 800 hommes qu'il tua en une fois.
1 ou : celui qui est assis à la [première] place. 2 probablement : le Hakmonite. 3 ou, comme en 1 Chron. 11:11 : … capitaines ; il leva sa lance contre.

9 Et après lui, Éléazar, fils de Dodo, fils d'un Akhokhite1. Il était l'un des 3 hommes forts qui, avec David, défièrent les Philistins qui s'étaient rassemblés là pour combattre, alors que les hommes d'Israël s'étaient retirés sur les hauteurs2.
1 ou : fils d'Akhokhi. 2 littéralement : étaient montés.

10 Il se leva et frappa les Philistins jusqu'à ce que sa main soit fatiguée et que sa main reste attachée à l'épée. Et l'Éternel opéra une grande délivrance ce jour-là. Mais le peuple revint après Éléazar1 seulement pour piller.
1 littéralement : lui.

11 Et après lui, Shamma, fils d'Agué le Hararite. Les Philistins s'étaient rassemblés en troupe, et il y avait là une parcelle de champ pleine de lentilles, et le peuple s'était enfui devant les Philistins.

12 Et il se plaça au milieu de la parcelle, et la sauva, et frappa les Philistins. Et l'Éternel opéra une grande délivrance.

La vie de David approche de sa fin. Et ses dernières paroles inspirées nous sont rapportées. Le «doux psalmiste d'Israël» évoque le passé: il sait qu’il n'a pas conduit sa maison comme il aurait dû! Mais il se repose entièrement sur la grâce de Dieu. Celle-ci a préparé pour Israël et pour le monde un avenir de gloire sous la domination de Christ, le Roi de justice et de paix. Il sera comme le jour radieux qui se lève après la sombre nuit, balayant les ténèbres qui règnent maintenant sur le monde. Sous cette domination, les hommes craindront et serviront Dieu, produisant du fruit comme celui que fait germer une terre fertile et bien arrosée.

Sans attendre la fin de notre vie, il est nécessaire de faire de temps en temps le point, comme le marin sur son navire. Le passé: c'est ma triste histoire, mais en même temps c’est aussi la touchante histoire de la grâce du Seigneur envers moi. Le présent est marqué par deux principaux devoirs: Obéir au Seigneur et me confier en Lui seul. Quant à l'avenir des croyants, nous le savons, c'est la gloire. Christ partagera la sienne avec eux ainsi qu'Il l'a dit à Son Père (Jean 17:22 j 17.20-24).